Louis-Auguste-Alfred Beurdeley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis-Auguste-Alfred Beurdeley
Image dans Infobox.
Portrait de Beurdeley par Paul Baudry.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Louis-Auguste-Alfred Beurdeley, né le à Paris où il est mort le [1], est un ébéniste et bronzier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Jean-Baptiste Beurdeley, sellier-bourrelier au régiment de Murat qui devint par la suite antiquaire[2].

En 1835, il reprend l'affaire de son père, l'atelier « marchand de bronzes et de curiosités »[3]. Sous le Second Empire, il diversifie les activités de l'entreprise familiale en y associant l’activité de créateurs de meubles et d'objets d'art.

Il expose plusieurs objets d'art et de fournitures dans l’Exposition universelle de 1855 et celle de 1867[4].

Il passe la main à son fils, Alfred-Emmanuel Beurdeley en 1875[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gordon Campbell, The Grove Encyclopedia of Decorative Arts, volume 1, Oxford University Press (ISBN 978-0-19518-948-3)
  2. « Généalogie de Jean Baptiste BEURDELEY », sur Geneanet (consulté le ).
  3. (en) « Alfred-Emmanuel-Louis Beurdeley ».
  4. (en) « Beurdeley (French, Founded 1818) », sur mayfairgallery.com.
  5. Camille Mestdagh, « Les copies à l’ère des premières Expositions universelles : les œuvres de Dasson et de Beurdeley, « un XVIIIe siècle qui continue de vivre » ? », Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles,‎ (DOI https://doi.org/10.4000/crcv.13481, lire en ligne, consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]