Lois Moran

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Moran.
Lois Moran
Description de cette image, également commentée ci-après
Avec George O'Brien, dans True Heaven (en)
(1929, photo promotionnelle)
Nom de naissance Lois Darlington Dowling
Naissance
Pittsburgh
Pennsylvanie, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès (à 81 ans)
Sedona
Arizona, États-Unis
Profession Actrice
Chanteuse et danseuse
Films notables Le Sublime Sacrifice de Stella Dallas
Feu Mathias Pascal
Mammy
Séries notables Waterfront

Lois Moran est une actrice, chanteuse et danseuse américaine, née Lois Darlington Dowling le à Pittsburgh (Pennsylvanie), morte le à Sedona (Arizona).

Biographie[modifier | modifier le code]

Photographiée en 1932
par Carl van Vechten

De 1921 à 1925, installée avec sa mère à Paris, elle y apprend le chant et la danse et se produit au sein du ballet de l'Opéra. Ainsi, sous le pseudonyme de Lois Moran, elle débute au cinéma dans deux films muets français, La Galerie des monstres de Jaque Catelain (avec le réalisateur et Jean Murat), sorti en 1924, puis Feu Mathias Pascal de Marcel L'Herbier (avec Ivan Mosjoukine et Marcelle Pradot), achevé en 1925 et sorti en 1926.

Revenue aux États-Unis et sollicitée par Hollywood, elle y tourne son premier film américain, Le Sublime Sacrifice de Stella Dallas d'Henry King (avec Ronald Colman et Alice Joyce), sorti en 1925. Suivent seize autres films muets américains jusqu'en 1928, dont La Route de Mandalay (The Road to Mandalay) de Tod Browning (1926, avec Lon Chaney et Owen Moore).

Elle contribue ensuite à seize films parlants américains, sortis à partir de 1929, dont Mammy de Michael Curtiz (1930, avec Al Jolson et Lowell Sherman). Son dernier film[1] est le court métrage Ladies Not Allowed de Joseph Santley, sorti en 1932 (après quoi elle se retire du grand écran), avec Victor Moore et Otto Kruger.

Au théâtre, Lois Moran débute à Broadway en 1930-1931, dans la pièce This Is New York de Robert E. Sherwood, avec Robert Barrat. Puis elle retrouve Victor Moore dans deux comédies musicales de George et Ira Gershwin, Of Thee I Sing (1931-1933) et sa suite Let 'Em Eat Cake (en) (1933-1934).

Mariée en 1935, Lois Moran se consacre désormais à sa famille, mais réapparaît néanmoins brièvement à la télévision en 1954-1955, dans deux séries, dont Waterfront (trente-deux épisodes).

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

(films américains, sauf mention contraire)

Séries télévisées (intégrale)[modifier | modifier le code]

Théâtre à Broadway (intégrale)[modifier | modifier le code]

Note et référence[modifier | modifier le code]

  1. L'IMDb ci-dessous mentionne la participation de Lois Moran au film allemand Alice dans les villes (1974) de Wim Wenders ; il s'agit sans doute d'une confusion (à confirmer) avec une actrice homonyme.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard Buller, A Beautiful Fairy Tale : The Life of Actress Lois Moran, Limelight Editions, New York, 2005, 304 pp.

Liens externes[modifier | modifier le code]