Alice dans les villes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alice.

Alice dans les villes (titre original : Alice in den Städten) est un film allemand réalisé par Wim Wenders, sorti en 1974.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Philip Winter passe quatre semaines à arpenter les États-Unis pour écrire un texte sur le paysage américain. Cependant, il se sent complètement aliéné de soi-même et de son entourage : au lieu d'écrire, il ne fait que prendre des centaines de photos avec sa caméra polaroïd. Bientôt, il doit rentrer en Allemagne parce qu'il n'a plus d'argent. À l'aéroport de New York, il fait la connaissance d'une jeune femme, Lisa, et de sa fille Alice, âgée de neuf ans. Il n'y a pas de vols pour l'Allemagne et ils décident d'attendre ensemble. Le matin suivant, cependant, Lisa a disparu, ne laissant qu'une note dans laquelle elle prie Philip de ramener Alice à Amsterdam où elle compte les rejoindre quelques jours plus tard. Arrivés à Amsterdam, Philip et Alice attendent en vain Lisa. Ils décident de partir à la recherche des grands-parents d'Alice qui habitent à Wuppertal en Allemagne, d'après le souvenir d'Alice. Puisqu'elle ne se rappelle plus le nom de sa grand-mère, ils doivent chercher la maison en arpentant la ville, avec une vieille photo pour seul guide. Découragé de leur vaines recherches, accentuées par une situation financière de plus en plus précaire, et parce qu'il n'en peut plus de la jeune fille à la personnalité assez affirmée, Philip la dépose dans un poste de police et se rend à un concert où se produit Chuck Berry. Mais la jeune fille s'en échappe, et retrouve Philip, de retour du concert, devant l'hôtel où ils avaient passé la nuit, et accepte de continuer la recherche de la famille d'Alice. Pendant leur périple, ils font la rencontre d'une jeune femme à la plage, chez qui ils passent une nuit. Bientôt, l'histoire trouvera une conclusion aussi surprenante que, malgré tout, optimiste.

Commentaire[modifier | modifier le code]

Ce film, tourné en noir et blanc, est remarquable par au moins deux aspects : son rythme lent qui, en faisant apparaître une foule de détails admirables, en fait une véritable école du regard, et le personnage d'Alice, dont l'adorable impertinence donne à ce film une légèreté singulière.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]