Lloyd's of London

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Lloyd’s Building avec la Swiss Re Tower en arrière-plan.
Le Lloyd’s Building, de nuit, vu de la rue.

Le Lloyd's of London est un marché de l'assurance britannique créé en 1688[1], dans lequel des assureurs (les « membres ») qu'ils soient personnes physiques (traditionnellement connus sous l'appellation de Names (« noms »)) ou personnes morales se réunissent pour assurer des risques conjointement. Contrairement à la plupart de ses concurrents du marché de la réassurance, la Lloyd's n'est pas une société commerciale mais une bourse, établie légalement par le Lloyd's Act en 1871[2].

Son nom vient du fait que les membres de l'industrie du commerce maritime se rencontraient au Lloyd's Coffee House sur Tower Street pour y discuter entre eux de contrats d'assurance.

En 1936 au cinéma Le Pacte, un film américain en noir et blanc réalisé par Henry King, qui revient sur l'histoire de cette société.

En 2013, Inga Beale est devenue la première femme PDG des Lloyd's[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Agence, « Assurance : retour aux bénéfices pour le Lloyd's », Les Échos,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Lloyd's Acts »,
  3. (en) Louise Armitstead, « Lloyd's of London appoints Inga Beale as first female chief executive in 325 years », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Maria Tadeo, « Lloyd's of London appoints first ever female chief executive Inga Beale – Business News – Business », The Independent,‎ (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]