Liste des amphibiens au Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les amphibiens au Québec se classent dans deux ordres : Caudata — qui regroupe les salamandres, les tritons et Anura — qui regroupe les crapauds et les grenouilles. Le premier ordre comprend dix espèces classées en quatre familles et le second ordre comprend aussi dix espèces classées en trois familles.

Caudata[modifier | modifier le code]

Photo Noms
(français / anglais / scientifique)
Statut IUCN Notes Carte de répartition
Famille des Proteidae
Necturus maculosus maculosus.jpg Necture tacheté
Common mudpuppy
Necturus maculosus maculosus
(LC) Commun et répandu dans le Saint-Laurent, l'Outaouais et le Richelieu. Souvent capturé par les amateurs de pêche sur glace et par la pêche commerciale[1],[2]. Necturus maculosus map.svg
Famille des Salamandridae
Notophthalmus viridescens adult male 2.jpg Triton vert
Eastern newt
Notophthalmus viridescens viridescens
(LC) Commun et répandu au Québec[2]. Notophthalmus viridescens map.svg
Famille des Ambystomatidae
Spotted Salamander.jpg Salamandre maculée
Spotted salamander
Ambystoma maculatum
(LC) Commune et répandue au Québec[2]. Cette espèce peut vivre jusqu'à l'âge de 32 ans[3]. Ambystoma maculatum map.svg
Blue-spotted Salamander (44091188431).jpg Salamandre à points bleus
Blue-spotted salamander
Ambystoma laterale
(LC) Commune et répandue au Québec[2]. A laterale A jeffersonianum map.svg
Famille des Plethodontidae
Desmognathus fuscus.jpg Salamandre sombre du Nord
Northern dusky salamander
Desmognathus fuscus
(LC) Cette espèce est susceptible d'être désignée menacée ou vulnérable au Québec[4]. Desmognathus fuscus map.svg
Allegheny Mountain dusky salamander (Desmognathus ochrophaeus) (6245209328).png Salamandre sombre des montagnes
Allegheny Mountain dusky salamander
Desmognathus ochrophaeus
(LC) Cette espèce est désignée menacée au Québec[4]. Le COSEPAC considère la population des Appalaches en voie de disparition[5]. La plus rare des salamandres de la province, on la trouve seulement sur le versant nord de la colline de Covey Hill à Havelock[6] où elle a été observé pour la première fois en 1988[7]. Desmognathus ochrophaeus map.svg
Eurycea bislineata - Abernathy Field Station.jpg Salamandre à deux lignes
Northern two-lined salamander
Eurycea bislineata
(LC) Commune et répandue au Québec[2]. Eurycea bislineata map.svg
Gyrinophilus po(1).jpg Salamandre pourpre
Northern spring salamander
Gyrinophilus porphyriticus porphyriticus
(LC) Cette espèce est désignée vulnérable au Québec[4]. Le COSEPAC considère cette espèce menacée[8]. Gyrinophilus porphyriticus map.svg
Hemidactylium scutatum.jpg Salamandre à quatre orteils
Four-toed salamander
Hemidactylium scutatum
(LC) Cette espèce est susceptible d'être désignée menacée ou vulnérable au Québec[4]. Hemidactylium scutatum map.svg
Redback Salamander - MI.JPG Salamandre cendrée
Eastern Redback Salamander
Plethodon cinereus
(LC) Commune et répandue au Québec[2]. Plethodon cinereus map.svg

Anura[modifier | modifier le code]

Photo Noms
(français / anglais / scientifique)
Statut IUCN Notes Carte de répartition
Famille des Bufonidae
Bufo americanus PJC1.jpg Crapaud d'Amérique
American toad
Anaxyrus americanus americanus
(LC) Commun et répandu au Québec[2]. Anaxyrus americanus map.svg
Famille des Hylidae
Green-Treefrog-North-American-Gray-Species-5.JPG Rainette versicolore
Gray tree frog
Dryophytes versicolor
(LC) Commune et répandue au Québec[2]. Dryophytes versicolor map.svg
Spring Peeper Calling.jpg Rainette crucifère
Spring peeper
Pseudacris crucifer
(LC) Commune et répandue au Québec[2]. Pseudacris crucifer map.svg
Western Chorus Frog (6922520670).jpg Rainette faux-grillon de l'Ouest
Western chorus frog
Pseudacris triseriata
(LC) Suivant une révision du genre Pseudacris, la population de Rainette faux-grillon de l'Ouest du Québec et de l'est de l'Ontario est maintenant considérée comme appartenant à l'espèce Rainette faux-grillon boréale[9],[10],[11]. La Rainette faux-grillon de l'Ouest n'est plus une espèce présente au Québec. Pseudacris triseriata map.svg
BOREAL CHORUS FROG (PSEUDACRIS MACULATA) Seedskadee NWR (15913671566).jpg Rainette faux-grillon boréale
Boreal chorus frog
Pseudacris maculata
(LC) Cette espèce est susceptible d'être désignée menacée ou vulnérable au Québec[4]. Pseudacris maculata map.svg
Famille des Ranidae
Rana sylvatica SC 2.jpg Grenouille des bois
Wood frog
Lithobates sylvaticus
(LC) Commune et répandue au Québec[2]. L'amphibien le plus nordique d'Amérique du Nord, le seul dont la répartition est au-delà du cercle arctique et qui atteint aussi l'Océan Arctique[12]. Lithobates sylvaticus map.svg
Northern Leopard Frog (19720558896).jpg Grenouille léopard
Northern leopard frog
Lithobates pipiens
(LC) Commune et répandue au Québec[2]. Introduite sur l'Île d'Anticosti en 1899[13],[14]. Il est permis de chasser cette espèce au Québec[15]. Lithobates pipiens map.svg
PickerelFrogConnecticut.jpg Grenouille des marais
Pickerel frog
Lithobates palustris
(LC) Cette espèce est susceptible d'être désignée menacée ou vulnérable au Québec[4]. Lithobates palustris map.svg
Rana clamitans MN2.jpg Grenouille verte
Green frog
Lithobates clamitans melanota
(LC) Commune et répandue au Québec[2]. Introduite sur l'Île d'Anticosti[2], aux Îles de la Madeleine[16], à Terre-Neuve et en Colombie-Britannique[17]. Il est permis de chasser cette espèce au Québec[15]. Lithobates clamitans map.svg
Mink Frog.jpg Grenouille du Nord
Mink frog
Lithobates septentrionalis
(LC) Commune et répandue au Québec[2]. Introduite sur l'Île d'Anticosti[18]. Lithobates septentrionalis map.svg
Lithobates catesbeianus 1 MP.jpg Ouaouaron
American bullfrog
Lithobates catesbeianus
(LC) Commun et répandu au Québec[2]. Il est permis de chasser cette espèce au Québec[15]. Lithobates catesbeianus distribution.png

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Rodrigue David et Jean-François Desroches, Amphibiens et reptiles du Québec et des Maritimes, Montréal, Éditions Michel Quintin, , 375 p. (ISBN 978-2-89762-302-9, 2897623020 et 9782897623036, OCLC 1035217197, lire en ligne)
  2. a b c d e f g h i j k l m n et o Société d’Histoire Naturelle de la Vallée du Saint-Laurent, « Atlas des amphibiens et des reptiles du Québec (AARQ) », sur www.atlasamphibiensreptiles.qc.ca (consulté le 19 novembre 2018)
  3. Sylvie Flageole et Raymond Leclair Jr, « Étude démographique d'une population de salamandres (Ambystoma maculatum) à l'aide de la méthode squeletto-chronologique », Revue canadienne de zoologie, vol. 70, no 4,‎ , p. 740-749 (ISSN 0008-4301, DOI 10.1139/z92-108)
  4. a b c d e et f Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), « Liste des espèces désignées comme menacées », sur www3.mffp.gouv.qc.ca (consulté le 10 novembre 2018)
  5. COSEPAC, « Profil d'espèce (Salamandre sombre des montagnes) - Registre public des espèces en péril », sur faune-especes.canada.ca (consulté le 21 novembre 2018)
  6. « MFFP - Espèces fauniques menacées ou vulnérables au Québec - Salamandre sombre des montagnes », sur www3.mffp.gouv.qc.ca (consulté le 22 novembre 2018)
  7. (en) Timothy F. Sharbel et Joel Bonin, « Northernmost Record of Desmognathus ochrophaeus: Biochemical Identification in the Chateauguay River Drainage Basin, Quebec », Journal of Herpetology, vol. 26, no 4,‎ , p. 505 (ISSN 0022-1511, DOI 10.2307/1565133, lire en ligne, consulté le 21 décembre 2018)
  8. COSEPAC, « Profil d'espèce (Salamandre pourpre) - Registre public des espèces en péril », sur faune-especes.canada.ca (consulté le 23 novembre 2018)
  9. Emily Moriarty Lemmon, Alan R. Lemmon, Joseph T. Collins et Julie A. Lee-Yaw, « Phylogeny-based delimitation of species boundaries and contact zones in the trilling chorus frogs (Pseudacris) », Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 44, no 3,‎ , p. 1068–1082 (ISSN 1055-7903, DOI 10.1016/j.ympev.2007.04.010, lire en ligne, consulté le 25 novembre 2018)
  10. Powell, Robert, 1948-, Collins, Joseph T.,, Conant, Isabelle Hunt, et Johnson, Tom R.,, Peterson field guide to reptiles and amphibians of eastern and central North America, , 608 p. (ISBN 978-0-544-12997-9 et 0544129970, OCLC 913923783, lire en ligne)
  11. « Pseudacris triseriata: IUCN SSC Amphibian Specialist Group », sur IUCN Red List of Threatened Species, (DOI 10.2305/iucn.uk.2015-4.rlts.t55899a78907820.en, consulté le 25 novembre 2018)
  12. (en) William Duellman Edward, Patterns of distribution of amphibians : a global perspective, Baltimore, Johns Hopkins University Press, , 633 p. (ISBN 0-8018-6115-2 et 9780801861154, OCLC 40251690, lire en ligne), chap. 2 (« Distribution patterns of amphibians in the Nearctic region of North America »), p. 84
  13. Joseph Schmitt, Monographie de l'île d'Anticosti (Golfe Saint-Laurent), Paris, Librairie scientifique A. Hermann, , 370 p., p. 288
  14. (en) Frits Johansen, « Occurences of frogs on Anticosti island and Newfoundland », The Canadian Field Naturalist, Ottawa, Ottawa Field-Naturalists' Club, vol. 40,‎ , p. 16 (ISSN 0008-3550)
  15. a b et c Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Chasse sportive au Québec 2018-2020, Gouvernement du Québec, (ISBN 978-2-550-74536-5 et 978-2-550-74537-2, lire en ligne)
  16. Daniel Pouliot, Josiane Bergeron et Nathalie Côté, « Origine, répartition et habitats de la grenouille verte aux Îles de la Madeleine, Québec », Le Naturaliste Canadien, vol. 133, no 2,‎ , p. 37-44 (ISSN 0028-0798)
  17. (en) « The IUCN Red List of Threatened Species - Lithobates clamitans. », sur IUCN Red List of Threatened Species (consulté le 25 novembre 2018)
  18. François Potvin et Suzie Poirier, « L'île d'Anticosti, un paradis ? : L'influence du Cerf de Virginie sur la végétation des sapinières », Le Naturaliste canadien, La Société Provancher d'histoire naturelle du Canada, vol. 128, no 1,‎ (ISSN 0028-0798)

Articles connexes[modifier | modifier le code]