Leszek Balcerowicz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leszek Balcerowicz
Leszek Balcerowicz, en 2013.
Leszek Balcerowicz, en 2013.
Fonctions
Président de la Banque nationale de Pologne
Président Aleksander Kwaśniewski
Président du Conseil Jerzy Buzek
Leszek Miller
Marek Belka
Kazimierz Marcinkiewicz
Jarosław Kaczyński
Prédécesseur Hanna Gronkiewicz-Waltz
Successeur Sławomir Skrzypek
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre des Finances
Président du Conseil Jerzy Buzek
Gouvernement Buzek
Prédécesseur Marek Belka
Successeur Jarosław Bauc
Député à la Diète
Élection
Législature IIIe
Groupe politique UW
Successeur Zygmunt Żymełka
Président de l'Union pour la liberté
Prédécesseur Tadeusz Mazowiecki
Successeur Bronisław Geremek
Vice-président du Conseil des ministres
Ministre des Finances
Président du Conseil Tadeusz Mazowiecki
Jan Bielecki
Gouvernement Mazowiecki
Bielecki
Prédécesseur Andrzej Wróblewski
Successeur Karol Lutkowski
Biographie
Date de naissance (69 ans)
Lieu de naissance Lipno (Pologne)
Nationalité Polonaise
Parti politique UW (1994-2001)
Diplômé de SGPiS
Profession Universitaire

Leszek Balcerowicz, né le à Lipno, est un universitaire, économiste et homme d'État polonais. Il est ministre des Finances entre et , d' à , et président de la Banque nationale de Pologne entre et . En , il est nommé représentant du président ukrainien au sein du gouvernement Hroïsman[1].

Il est le principal artisan de la « thérapie de choc » qui a permis la création d'une économie de marchgé en Pologne au sortir du communisme.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Diplômé de la faculté de commerce extérieur de l'École centrale de planification et de statistiques de Varsovie, il a ensuite obtenu une maîtrise en administration des affaires à l'université Saint John de New York. Il est professeur à l'École centrale de commerce de Varsovie (SGH) depuis 1992 et directeur de la chaire d'études comparatives internationales de cette école depuis 1993.

Ministre des Finances de la « thérapie de choc »[modifier | modifier le code]

Le , Leszek Balcerowicz est nommé vice-président du Conseil des ministres et ministre des Finances dans le gouvernement de coalition du libéral Tadeusz Mazowiecki, un des dirigeants de Solidarność. Il s'agit alors du premier exécutif non communiste depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe Orientale.

Il lance alors le plan Balcerowicz, également connu sous le nom de « thérapie de choc », qui engage la transition de l'économie planifiée vers l'économie de marché. Il maîtrise en effet l'hyperinflation qui ruinait alors l'économie polonaise et reste considéré comme le principal architecte de la profonde mutation du pays au cours des années 1990.

Sa politique rigoureuse, après une première phase difficile se caractérisant par une forte inflation, la dévaluation de la monnaie, des fermetures d'entreprises et une forte hausse du chômage, permet le développement et la modernisation de l'économie polonaise. Elle aboutit au retour de la croissance dès 1993, à une amélioration sensible du niveau de vie de la population, permettant une augmentation de la consommation, une baisse de l'inflation, une stabilisation du zloty, une augmentation des échanges commerciaux et d'importants flux d'investissements directs étrangers. L'embellie de l'économie polonaise due à la « thérapie de choc » s'est poursuivie jusqu'en 1997, avec cette année-là un taux de chômage passant sous la barre des 10 %.

Il quitte son poste le au profit de Karol Lutkowski, lors de la formation du gouvernement de Jan Olszewski.

Président de l'UW et retour au gouvernement[modifier | modifier le code]

Il est choisi comme nouveau président de l'Union pour la liberté (UW) le , un poste dans lequel il succède à Tadeusz Mazowiecki, qu'il a battu lors du congrès du parti. Pour les élections législatives du 21 septembre 1997, il postule dans la circonscription de Katowice. Il est alors élu député à la Diète avec 91 311 votes préférentiels, soit le meilleur résultat de la circonscription, de la voïvodie et de l'UW.

Le , Leszek Balcerowicz est nommé vice-président du Conseil des ministres et ministre des Finances dans le gouvernement de coalition du conservateur Jerzy Buzek. Il démissionne le , conséquence de la rupture de la majorité parlementaire entre l'UW et l'Alliance électorale Solidarité (AWS). Ayant renoncé à se succéder à la présidence du parti, Bronisław Geremek prend sa suite le .

Président de la Banque nationale[modifier | modifier le code]

À peine quatre jours plus tard, le , il est élu par la Diète président de la Banque nationale de Pologne (NBP). Il démissionne aussitôt de son mandat de député. Il exerce cette fonction pendant un seul mandat de six ans, entre le et le .

Distinctions[modifier | modifier le code]

Docteur honoris causa des universités d'Aix-en-Provence, de Sussex, de la Paul University de Chicago, de Szczecin, de Staffordshire, de Toruń, de la Dundee University d'Écosse, de l'Université d'économie de Bratislava, de l'Université du Pacifique de Lima ...

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]