Les Aventuriers du monde perdu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lost World (homonymie) et Le Monde perdu.

Les Aventuriers du monde perdu [1],[2] (The Lost World) est une mini-série d'aventure fantastique britannique en deux parties réalisée par Stuart Orme d'après Le Monde perdu de Sir Arthur Conan Doyle.

Produit par la BBC, le téléfilm met en scène Bob Hoskins, James Fox ou encore Peter Falk. Il a été diffusé pour la première au Royaume-Uni le 25 décembre 2001. Il a été diffusé en France l'année suivante, le 24 décembre 2002.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le mont Roraima qui a inspiré Sir Arthur Conan Doyle pour son « monde perdu ».

Londres, 1911. Une conférence paléontologique tenue par le professeur Summerlee est interrompue par le professeur Challenger, tout juste rentré d'une expédition en Amérique du Sud. Ce dernier avance l'hypothèse de l'existence de dinosaures vivants quelque part en Amazonie, sur un plateau encore inconnu et inexploré de l'Homme. Malgré la risée de l'assemblée, il fait alors part de son projet d'expédition pour repartir sur place et découvrir ce « monde perdu ».

Se joignent au voyage de Challenger le journaliste Edward Malone, le chasseur Lord John Roxton et le professeur Summerlee lui-même (qui, armé de son esprit critique académique, n'attend qu'une occasion pour prouver la supercherie de son confrère). Le jeune Malone s'embarque surtout pour sa fiancée Gladys, qu'il aimerait à tout prix séduire en lui prouvant sa valeur par un acte héroïque. À leur arrivée au Brésil après une longue traversée, ils vont trouver refuge chez le révérend Théo Kerr qui vit depuis très longtemps dans cette partie du monde en compagnie de sa nièce, Agnes Cluny. Après une courte halte dans leur mission, l'expédition repart en direction du plateau perdu en compagnie de la jeune femme, qui leur servira de guide dans la forêt Amazonienne qu'elle connaît depuis son plus jeune âge.

Les explorateurs s'enfoncent de plus en plus dans la jungle, vers des territoires inconnus, laissant derrière eux la civilisation. Bientôt, ils trouvent un gigantesque plateau rocheux et tentent d'y accéder grâce à un arbre abattu en travers d'un profond ravin...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Le téléfilm se montre, à quelques différences près, fidèle au roman original. Le Professeur Challenger, le reporter Edward Malone, le Professeur Summerlee, Lord John Roxton ou encore Mr McArdle et Gladys restent inchangés. On trouve cependant de nouveaux personnages comme le Révérend Théo Kerr et Agnès. Cette dernière prend une grande place dans l'histoire, le réalisateur trouvant sans doute qu'une présence féminine dans l'expédition eût été préférable (le seul personnage féminin du roman est la fiancée de Malone qui reste à Londres). Dans une version écourtée selon le pays de diffusion, le sort de Lord Roxton après la bataille finale est incertain.

Le téléfilm corrige les erreurs de Sir Arthur Conan Doyle qui suivait les connaissances de son époque concernant les dinosaures (certaines affirmations du livre peuvent paraître aujourd'hui fantaisistes). C'est l'équipe du documentaire de la BBC Sur la terre des dinosaures qui s'est chargé des effets spéciaux, en proposant un bestiaire préhistorique beaucoup plus crédible.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le Lac Rotoiti dans le parc national des lacs Nelson ou le Lac Gladys dans le téléfilm.

The Lost World a presque entièrement été tournée en Nouvelle-Zélande[3] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Renommé Le Monde interdit lors de sa sortie DVD
  2. « TÉLÉFILM : LE MONDE INTERDIT », sur SciFi-Universe (consulté le 24 mai 2010)
  3. « Filming locations for The Lost World (2001) (TV) », sur The Internet Movie Database (consulté le 24 mai 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]