Leco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Leco
Populations significatives par région
Population totale entre 132 et 2700
Autres
Langues espagnol, leko, Quechua
Religions catholicisme
Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation des Leco (en rose, au centre du département de La Paz)

Les Leco sont une ethnie amérindienne de l'Amazonie bolivienne établie au centre du département de La Paz en Bolivie[1]. En raison de leur acculturation et de leur mélange avec les populations andines environnantes, il est dufficile d'estimer avec précision leur nombre; une étude de 2001 cite un chiffre de 132 personnes mais, une autre datant de 2004 en mentionne 2700. Leur langue, le leko est un isolat qui n'est pratiquement plus pratiquée[2].

Durant la période précolombienne, les Leco maintiennent des relations avec les Incas. Pendant la période coloniale, ils entrent en conflit avec les grands propriétaires cocaleros de la région des Yungas[1]. Entre les XVII et XVIIIe, les franciscains, les dominicains et les augustins tentent de les regrouper au sein de missions, un résultat finalement obtenu par les augustins[1].

Ils sont de nos jours présents dans les municipios de Guanay et d'Apolo au nord de La Paz. Leurs principales activités sont la riziculture, la culture du maïs, du manioc, des agrumes et du cacao. Ils travaillent aussi le bois et beaucoup de jeunes travaillent dans des entreprises minières[1].

Leur organisation est syndicale, certains d'entre eux sont affiliés à des syndicats de colons. Cependant, depuis les années 1990 a émergé en leur sein deux organisations à caractère ethnique, l'une à Apolo, l'autre à Larecaja. Ils disposent de deux territoires en propriété collective[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Alvaro Díez Astete, « Los Lecos », in Compendio de etnias indígenas y ecoregiones : Amazonía, Oriente y Chaco, Centro de Servicios Agropecuarios y Socio-Comunitarios (CESA), Plural editores, La Paz, 2011, p. 335-340 (ISBN 978-99954-1-383-5)
  • (en) Anselm Verener Lee Guise, Six Years in Bolivia. The Adventures of a Mining Engineer, Purdue University Press, West Lafayette, Ind., 1997 (réimpr. avec une nouvelle introduction par Mariselle Meléndez), 246 p. (ISBN 9781557531131)
  • (en) James S. Olson, « Leco », in The Indians of Central and South America : an ethnohistorical dictionary, Greenwood Press, New York, 1991, p. 209 (ISBN 0-313-26387-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (es) Las identidades en las grandes regiones de Bolivia, t. fascicule 2, UNIR (lire en ligne), p. 22-23
  2. (en) van de Kerke, Simon, Case Marking in the Leko Language in van der Voort, Hein et Simon van de Kerke (Éditeurs), Indigenous Languages of Lowland South America, Indigenous Languages of Latin America 1, Leyde, CNWS, 2000. (ISBN 90-5789-044-5)