Yuracaré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Yuracaré

Populations significatives par région
Population totale 3500
Autres
Langues espagnol et yuracaré
Religions catholicisme
Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation des Yuracaré (en vert,nord de Cochabamba)

Population amérindienne de langue isolée des basses-terres boliviennes, les Yuracaré (Yuracare, Yurakaré, Yurujure) résident pour la majeure partie d'entre eux, dans les départements du Beni et de Cochabamba dans trois TCO (Territorio comunitario de origen ou « Territoire communautaire d'origine ») selon le label officiel retenu par la législation bolivienne.

Une partie des Yuracaré occupe le TCO "Yuracaré" le long du río Chaparé, certains le TCO "Yuqui-CIRI", le long des berges du Chimoré et de l'Ichilo, tandis que d'autres se trouvent dans le Parc national et territoire indigène Isiboro-Secure (TIPNIS). La population yuracaré comprise dans ces territoires et ailleurs avoisine aujourd'hui 3500 personnes. On peut estimer que plus de 50 % des Yuracaré pratiquent ou connaissent le yuracaré, mais le nombre de locuteurs est néanmoins en forte régression.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adam Lucien (éd.), 1893 Principes et dictionnaire de la langue yuracare ou yurujure composés par le R. P. La Cueva et publiés conformément au manuscrit d'Alcide d’Orbigny, Paris : J. Maisonneuve (« Bibliothèque linguistique américaine », n° XVI), 123 p.
  • Berg Hans van den, 2009. Clero cruceño misionero entre yuracarees y guarayos. Época colonial,Cochabamba, Bolivie : Instituto Latinoamericano de Misionología (« Coleccion scriptaautochtona », n° 2), 348 p.
  • (es) Alvaro Díez Astete, « Los Yuracaré », in Compendio de etnias indígenas y ecoregiones : Amazonía, Oriente y Chaco, Centro de Servicios Agropecuarios y Socio-Comunitarios (CESA), Plural editores, La Paz, 2011, p. 315-320 (ISBN 978-99954-1-383-5)
  • Djup Annica, 2007. Personhood and human-spirit relations among the Yuracaré of the BolivianAmazon, Göteborg : Göteborg University (« Gothenburg studies in social anthropology »,n° 19), 237 p.
  • Gijn Rik (van), Hirtzel Vincent et Gipper Sonja 2011. Yurakaré Archive. Online Language Documentation, DoBeS Archive, MPI Nijmegen.
  • Hirtzel Vincent, 2010. Le maître à deux têtes: une ethnographie du rapport à soi yuracaré (Amazonie bolivienne), Thèse de doctorat, École des hautes études en sciences sociales, Paris,742 p.
  • Mathews Edward D., 1879. Up the Amazon and Madeira rivers, through Bolivia and Peru, London :Sampson Low, Marston, Searle & Rivington, 402 p.
  • Orbigny Alcide (d’), 1839. L’homme américain (de l’Amérique méridionale) considéré sous sesrapports physiologiques et moraux, vol. 1, Paris ; Strasbourg : Pitois-Levrault et Cie ; F.G.Levrault, 372 p.
  • Orbigny Alcide (d’), 1844a. Voyage dans l’Amérique méridionale… Vol. 3, 1re partie, Partiehistorique, Paris ; Strasbourg : P. Bertrand ; Veuve Levrault, 464 p.
  • Orbigny Alcide (d’), 1844b. Voyage dans l’Amérique méridionale… Vol. 4, 3e partie, Oiseaux,Paris ; Strasbourg : P. Bertrand ; Veuve Levrault, 395 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]