Le Moine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Moine (homonymie) et Monk (homonymie).
Le Moine
Image illustrative de l'article Le Moine
Frontispice de l'édition originale, 1796

Auteur Matthew Gregory Lewis
Genre Roman
Pays d'origine Angleterre
Date de parution 1796

Le Moine (The Monk) est un roman anglais de l'écrivain Matthew Gregory Lewis, publié en 1796. Cette œuvre de jeunesse, emblématique du roman gothique, aura une influence considérable. Il est traduit l’année suivante en français et fait l’objet d‘adaptations au théâtre. Le succès est tel que de nombreuses imitations fleurissent, tant en Angleterre qu’en France. Parmi les œuvres qui fleurissent autour du Moine un roman de Charlotte Dacre, que Swinburne estime proche des ouvrages de Sade, mérite l’attention tant pour son aspect novateur que pour ses qualités : Zofloya, ou le Maure[1].

Mathew Gregory Lewis a écrit ce roman en dix semaines avant l'âge de vingt ans, dans le but de divertir sa mère. Il est pourtant extrêmement subversif dans les thèmes abordés (viol, inceste, parricide, magie noire...) et critique à l'envi l'hypocrisie du monde religieux. Ce roman fut censuré à son époque et figure parmi les préférés du marquis de Sade.

En France, en 1931, Antonin Artaud en publie une traduction très personnelle (Le Moine, de Lewis, raconté par Antonin Artaud) et envisage de l'adapter au cinéma.

En 2012, Maurice Lévy propose une version revue, corrigée et annotée de la traduction originale de Léon de Wailly de 1840 aux éditions des Presses universitaires du Mirail.

Adaptations cinématographiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zofloya, ou le Maure, éditions Otrante, 2015

Sur les autres projets Wikimedia :