Le Code secret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Code secret
Titre original The Ivory Snuff Box
Réalisation Maurice Tourneur
Scénario E. Magnus Ingleton
Maurice Tourneur
Acteurs principaux
Sociétés de production William A. Brady Picture Plays
Equitable Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre film d'espionnage
Durée 50 minutes
Sortie 1915

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Le Code secret (The Ivory Snuff Box) est un film muet américain de Maurice Tourneur, sorti en 1915.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Richard Duvall est un policier américain qui travaille à Paris pour les services secrets français. Il y rencontre Grace Ellicot, américaine elle aussi, et en tombe amoureux. Le jour de leur mariage, on lui assigne une nouvelle mission, retrouver un code secret caché dans une tabatière en ivoire. Il se rend en Angleterre pour y rencontrer l'ambassadeur de France, à qui appartenait cet objet. Il apprend alors que le domestique de l'ambassadeur a été tué et que le code disparu met en grave péril la France en guerre.

La piste le mène ensuite à Bruxelles, dans un sanatorium tenu par le Docteur Hartmann, qui est suspecté d'être un espion allemand. Il a la surprise d'y retrouver Grace, qui s'y est fait interner sous prétexte qu'elle est somnambule. Ils retrouvent la tabatière et le code, et en écrivent un faux. Mais ils sont faits prisonniers par Hartmann qui, pour faire parler Grace, met Richard dans une chambre de torture où il est soumis à des rayons ultraviolets mortels. Elle donne alors la tabatière contenant le faux code à Hartmann. Libérés, ils se rendent à Paris pour transmettre le vrai code aux autorités, et ils peuvent enfin partir pour leur lune de miel.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Selon l'American Film Institute, le chef de la police de Chicago aurait refusé que le film sorte dans cette ville, sous prétexte que la forte population d'origine allemande aurait été offensée par l'histoire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Selon IMDB et AFI (Cf. liens externes supra)
  2. a et b Selon (en) Harry Waldman, "Maurice Tourneur: The Life and Films, Ed. MacFarland (2001), (ISBN 978-0-7864-4085-6)