Lac du Portillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lac du Portillon
Image illustrative de l’article Lac du Portillon
Lac du Portillon
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Commune
Géographie
Coordonnées 42° 42′ 03″ N, 0° 30′ 32″ E[1]
Type Barrage
Montagne PyrénéesVoir et modifier les données sur Wikidata
Superficie 34 ha
Altitude 2 580 m
Profondeur 101 m
Hydrographie
Émissaire(s) Neste d'Oô
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
(Voir situation sur carte : région Occitanie)
Lac du Portillon
Géolocalisation sur la carte : Pyrénées
(Voir situation sur carte : Pyrénées)
Lac du Portillon
Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne
(Voir situation sur carte : Haute-Garonne)
Lac du Portillon

Le lac du Portillon, anciennement lac glacé du Portillon d'Oô, est un lac artificiel français des Pyrénées d'une superficie de 34 ha situé sur la commune d', dans le département de la Haute-Garonne.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom actuel vient du Portillon d'Oô qui le surplombe (2 913 m). Portillon signifie en gascon « petite porte » dans le sens « petit col ». Pour , voir Lac d'Oô.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situé près de la crête frontalière avec l'Espagne, au pied du pic Perdiguère à une altitude de 2 580 m près de Bagnères-de-Luchon en région Occitanie. Il collecte les eaux de la fonte des neiges et des torrents environnants issus du Seil de la Baque et du glacier du Portillon d'Oô.

Histoire[modifier | modifier le code]

Déversoir du lac glacé du Portillon d'Oô en 1895 avant la construction du barrage

Le barrage a été construit en 1929 pour l'alimentation de la centrale hydroélectrique du même nom.

La puissance totale de la centrale est de 55 MW.[2]

Divers[modifier | modifier le code]

C'est un haut-lieu de randonnée pyrénéenne[3]. Entouré d'un écrin constitué des '3000' du Luchonnais. Légèrement en aval du barrage se trouve le refuge du Portillon d'Oô (aussi baptisé refuge Jean Arlaud).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte IGN classique » sur Géoportail.
  2. pascal, « informations sur les barrages de la Pique », sur sitepasite.free.fr (consulté le )
  3. Jean-Marc Le Scouarnec, « Sur le Perdiguère, tout en haut de la Haute-Garonne », La Dépêche du midi,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]