La Tercera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Tercera
Image illustrative de l’article La Tercera

Pays Drapeau du Chili Chili
Langue Espagnol chilien
Périodicité Quotidienne
Format Tabloïd
Genre Généraliste
Prix au numéro 500 $ (lundi à vendredi)[1]
1500 $ (samedi et dimanche)
Fondateur Famille Picó Cañas
Date de fondation 7 juillet 1950
Ville d’édition Las Condes (Santiago)

Propriétaire Copesa S.A.
Directeur de la rédaction José Luis Santa María Oyanedel
Site web http://www.latercera.com/
Logo du journal jusqu'au .

La Tercera (« La Troisième » en espagnol) est l'un des quotidiens les plus diffusés au Chili. Son principal concurrent est El Mercurio, plus ancien et lu par une population financièrement plus aisée.

La Tercera fait partie du groupe Copesa (Consorcio Periodístico de Chile S.A), dirigé par Álvaro Saieh et qui possède également La Cuarta, La Hora, El diario de Concepción et plusieurs stations de radio.

Son slogan actuel est : « Más que un diario » (« Plus qu'un journal »). Auparavant, il s'agissait de « Piensa sin límites » (« Pensez sans limites »), « El diario que quieres » (« Le journal que tu veux »), « La Tercera, siempre primera » (« La Tercera, toujours première ») puis « El Chile que somos » (« Le Chili que nous sommes »)

Histoire[modifier | modifier le code]

Le journal a été fondé le par la famille Picó Cañas sous le nom La Tercera de La Hora car il s'agissait de l'édition vespérale du journal La Hora (1935-1951), aujourd'hui disparu. Par la suite, il devint un quotidien du matin.

Lors du coup d'État du 11 septembre 1973, La Tercera et El Mercurio sont les seuls journaux à ne pas être interdits par la junte[2].

Il fut pendant de nombreuses décennies un tabloïd avec un langage proche de la classe moyenne. En 2003, La Tercera adopta le format berlinois, augmenta sensiblement le nombre de ses pages et adopta un langage plus soutenu afin d'attirer un lectorat plus aisé.

En octobre 2007, le journal vu sa maquette modifiée, qui devint plus minimaliste.

Le , le journal lance la nouvelle version de son site Internet en le décrivant comme "le premier mediacenter du Chili".

Le , La Tercera propose une nouvelle maquette et un nouveau logo. Le même jour, une nouvelle version du site est mise en ligne.

Suppléments et revues[modifier | modifier le code]

  • Cultura, le samedi
  • Reportajes, le dimanche
  • Deportes, le lundi
  • +Decoración, le samedi
  • Deporte Escolar, le mardi
  • Glamorama
  • Icarito, supplément éducatif qui paraît le mercredi
  • Mujer, le dimanche
  • Tendencias, le vendredi
  • Viajes, le dimanche
  • Club La Tercera, le vendredi

Liens externes[modifier | modifier le code]

Note[modifier | modifier le code]

  1. 900 pesos dans les régions I, II, XI, XII, XV.
  2. Victor de La Fuente, « En finir (vraiment) avec l’ère Pinochet », sur Le Monde diplomatique,