La Reconstitution (film, 1970)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Reconstitution (homonymie).
La Reconstitution
Titre original Αναπαράσταση (Anaparastasi)
Réalisation Theo Angelopoulos
Scénario Theo Angelopoulos
Stratis Karras
Thanassis Valtinos
Sociétés de production Centre du cinéma grec
Pays d’origine Drapeau de la Grèce Grèce
Genre Drame
Durée 100 minutes
Sortie 1970

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Reconstitution (grec moderne : Αναπαράσταση, Anaparastasi) est un film grec réalisé par Theo Angelopoulos, sorti en 1970.

La Reconstitution est le premier long-métrage de son réalisateur. L'histoire est tirée de faits réels mais Angelopoulos les transcende pour atteindre au mythe antique des Atrides et de Clytemnestre.

En avril 1985, l'Union panhellénique des critiques de cinéma, la PEKK Πανελλήνια Ενωση Κριτικών Κινηματογράφου (Panellinia Enosis Kritikon Kinematographou), le désigna troisième meilleur film grec de l'histoire[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un village retiré de l'Épire, une femme assassine son mari, tout juste de retour d'Allemagne où il était parti travailler, avec l'aide de son amant. Le crime n'est jamais montré à l'écran. Les personnages principaux (juge, policiers, journalistes) tentent de reconstituer et comprendre un fait-divers qui leur échappe.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il reçut les prix de meilleur film, meilleur réalisateur, meilleure actrice dans un second rôle et meilleure image au Festival du cinéma grec de Thessalonique en 1970 ainsi que meilleur film étranger au festival de Hyères, mention spéciale FIPRESCI à la Berlinale et Prix Georges-Sadoul en 1971.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Michel Demopoulos (dir.), Le Cinéma grec, Paris, Centre Georges Pompidou, coll. « cinéma/pluriel », , 263 p. (ISBN 2858508135)
  • (en) Vrasidas Karalis, A History of Greek Cinema, New York et Londres, Continuum, , 318 p. (ISBN 978-1-4411-9447-3)
  • (fr) Sylvie Rollet (dir.) (préf. Theo Angelopoulos), Théorème 9 : Théo Angelopoulos au fil du temps, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, , 189 p. (ISBN 978-2-87854-372-8)
  • (fr) Stéphane Sawas, « Grèce (1967-1974) Les écrans grecs sous la dictature des colonels : la grande rupture », dans Raphaël Muller et Thomas Wieder, Cinéma et régimes autoritaires au XXe siècle : Écrans sous influence, Paris, Éditions ENS rue d'ULM et PUF, coll. « Les rencontres de Normale Sup' », , 285 p. (ISBN 978-2-13-055749-4)
  • (fr) Stéphane Sawas, « Entre amnésie collective et mémoire retrouvée : La guerre civile grecque au cinéma », dans Carola Hähnel-Mesnard, Marie Liénard-Yeterian et Cristina Marinas, Culture et mémoire : Représentations contemporaines de la mémoire dans les espaces mémoriels, les arts du visuel, la littérature et le théâtre, Paris, Éditions de l'École polytechnique et Ellipses, , 532 p. (ISBN 978-2-7302-1492-6)
  • (el) Yannis Soldatos, Ιστορία του ελληνικού κινηματογράφου (Histoire du cinéma grec) : B : 1967-1990, t. 2, Athènes, Aigokeros,‎ (réimpr. 10), 379 p. (ISBN 960-322-124-4)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Soldatos 2002, p. 257

Liens externes[modifier | modifier le code]