La Poussière du temps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Les Cendres du temps.
La Poussière du temps
Titre original Η σκόνη του χρόνου
Réalisation Theo Angelopoulos
Scénario Theodoros Angelopoulos, avec Tonino Guerra et Petros Markaris
Acteurs principaux

Willem Dafoe : A
Bruno Ganz : Jacob
Michel Piccoli : Spyros
Irène Jacob : Eleni

Pays d’origine Drapeau de la Grèce Grèce
Durée 125 minutes
Sortie 2008

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Poussière du temps (Η σκόνη του χρόνου, I skoni tou chronou) est un film grec réalisé par Theo Angelopoulos en 2008 et projeté, en première mondiale, au Festival de Berlin 2009. Il est sorti en France plus de cinq ans après sa réalisation, le 13 février 2013. Il est conçu comme la deuxième partie d'une trilogie, commencée en 2003 par le film Eléni : La Terre qui pleure, et laissée inachevée par la mort de Théo Angelopoulos en 2012.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'une saga épique familiale dans la fin du XXe siècle. Un réalisateur américain d'origine grecque réalise un film qui raconte l'histoire de ses parents. Le récit nous emmène en Italie, en Allemagne, en Russie, en Ouzbékistan, au Canada et aux États-Unis. Le personnage principal est Eleni. C'est en même temps un voyage à travers la vaste histoire et les événements des cinquante dernières années. La poussière du temps trouble les mémoires[1].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaires[modifier | modifier le code]

  • À propos de sa dernière trilogie, Theo Angelopoulos déclare : « Il s'agit d'une trilogie sur les rêves brisés et constitua une aventure incroyable à travers les continents et les crises du siècle. »[2]
  • « Angelopoulos filme la mémoire d'un certain cinéma européen. Un cinéma d'errance et de doutes, de mélancolie et de quête », écrit Nicolas Crousse, pour qui « ce film est un film-testament [...] complexe, méditatif, nostalgique, hors du temps. »[3]
  • « Le film, qui explore le thème des frontières, géographiques et mentales, cher au réalisateur, fait partager les états d'âme d'un metteur en scène, incarné par Dafoe, qui filme le destin de ses parents, bousculé par l'histoire de l'Europe au XXe siècle de la Russie de Staline à la chute du Mur de Berlin[4]. »

Tournage[modifier | modifier le code]

La Poussière du temps a été tourné en Grèce, Italie, Russie, Kazakhstan et en Allemagne.

Festivals[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]