La Ilustración Española y Americana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Ilustración Española y Americana  
Image illustrative de l’article La Ilustración Española y Americana

Discipline Littérature
Langue Espagnol
Directeur de publication Abelardo de Carlos (es)
Publication
Maison d’édition (Drapeau de l'Espagne Espagne)
Période de publication 1869 à 1921
Fréquence Hebdomadaire
Indexation
ISSN 9972-5681

La Ilustración Española y Americana est une revue hebdomadaire espagnole de la deuxième moitié du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Fondée en 1869 à Madrid par Abelardo de Carlos (es), elle disparaît en 1921.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle prend la suite du Museo Universal, éditée entre 1857 et 1869, et met fin avec ses nouvelles techniques de gravure et d'impression et ses nouvelles structures de contenus, à Museo de las Familias (1843-1870)[1]. La revue suit le modèle de prestigieuses publications européennes telles que les françaises L'Illustration ou Le Monde illustré, l'allemande Illustrirte Zeitung ou l'italienne L'Illustrazione Italiana.

La Ilustración Española y Americana du , an XIV, no 2.

Dans son entête, la revue se présentait comme Journal de sciences, arts, littérature, industrie et connaissances utiles[2]. Elle est fondée en 1869 à Madrid par Abelardo de Carlos (es), qui est son directeur jusqu'en 1881, remplacé par son fils Abelardo José de Carlos y Hierro.

Comme l'indique son nom, la revue se caractérise par la profusion de ses illustrations qui représentent une grande quantité d'aspects de la vie quotidienne espagnole et des pays hispano-américains où la revue est également diffusée.

Elle est publiée hebdomadairement les jours 8, 15, 22 et 30 de chaque mois[3].

Elle disparaît en 1921.

Collaborateurs[modifier | modifier le code]

Écrivains[modifier | modifier le code]

Parmi les plus remarquables, apparaissent José Zorrilla, Ramón de Campoamor, Juan Valera, Leopoldo Alas Clarín, Emilio Castelar, Ramón María del Valle-Inclán, Miguel de Unamuno[4], mais également Ángel Fernández de los Ríos (es), Peregrín García Cadena (es), Manuel Cañete (es), José Velarde, Miguel Rodríguez Ferrer (es), Patrocinio de Biedma y la Moneda (es) ou Francisca Sarasate (es).

Artistes[modifier | modifier le code]

Parmi les artistes qui travaillent pour cette publication, apparaissent Enrique Simonet, Juan Comba García (es), José Luis Pellicer, Valeriano Domínguez Bécquer, Francisco Ortego, Francisco Pradilla y Ortiz, Eduardo Sánchez Solá (es), Isidro Gil (es), le graveur Francisco Pastor Muntó (es), etc. et surtout Bernardo Rico y Ortega, qui en deviendra même le directeur artistique[5]. La revue publie fréquemment des gravures réalisées à partir de photographies prises par Jean Laurent[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Bibliothèque nationale d'Espagne, « Fiche et hémérothèque du Museo de las Familias », sur hemerotecadigital.bne.es (consulté le 19 septembre 2014).
  2. Texte original : « Periódico de ciencias, artes, literatura, industria y conocimientos útiles ».
  3. Ayuso Pérez 2007.
  4. Márquez 2005, p. 197
  5. (es) José Fernández Bremón, « Bernardo Rico », La Ilustración Española y Americana, Madrid, vol. 38, no 46,‎ , p. 354 (ISSN 1889-8394, lire en ligne).
  6. Sanchidrián Gallego 2010, p. 36

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Miguel B. Márquez, « D. Abelardo de Carlos y "La Ilustración Española y Americana" », Ámbitos, nos 13-14,‎ , p. 185-209 (ISSN 1139-1979, lire en ligne).
  • (es) Jesús María Sanchidrián Gallego, Ávila romántica : Ávila monumental, artística y pintoresca en la fotografía de J. Laurent (1864-1886), Ávila, Piedra Caballera, (ISBN 978-84-613-5859-5).
  • (es) Antonio Ayuso Pérez, « La Ilustración Española y Americana ante el Tercer Centenario del Quijote », Espéculo. Revista de estudios literarios, Madrid, Universidad Complutense de Madrid,‎ (lire en ligne).
  • (es) María Dolores Sáiz et María Cruz Seoane, Historia del periodismo en España, vol. 3 : El Siglo XX: 1898-1936, Alianza, .

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :