Techniques de gravure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les techniques d'impression existent depuis l'apparition de l'imprimerie sur tissu, au VIe siècle ; si les Japonais et les Chinois semblent avoir été les premiers à trouver des techniques pour reproduire des images, ce n'est qu'au XIVe siècle que des techniques de gravure en tant que telles apparaissent en Occident[1].

Généralement inspirées des techniques d'orfèvrerie, avec des procédés tels que le burin, qui ont été utilisés depuis le XIe siècle, et regroupés en deux familles — la taille d'épargne et la taille-douce —, auxquelles on ajoute parfois la gravure à plat, ces techniques ont sans cesse évolué au fil du temps, grâce à des artistes qui cherchaient les perfectionner ou à innover, de même que les supports (métal, bois, etc.)[1].

Frise générale d'application des techniques en Occident[modifier | modifier le code]

Voici les périodes significatives d'application des principales techniques de gravure et d'impression[1] :

Impression numérique Aquagravure Sérigraphie Méthode Hayter Gravure au carborundum Linogravure Héliogravure Chromolithographie Gravure sur bois#La gravure sur bois de bout Lithographie Manière de crayon Manière noire Eau-forte Pointe sèche Pointillé Burin (gravure) Gravure sur bois

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Techniques et histoire de la gravure », sur estampe.fr (consulté le 11 octobre 2016).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ann D'Arcy Hughes et Hebe Vernon-Morris (trad. Claire Rascle), Le Grand Livre de la gravure : Techniques d'hier à aujourd'hui, Editions Pyramyd, , 415 p. (ISBN 978-2350171876).
  • A. Béguin, Dictionnaire technique de l'estampe, Bruxelles (1977), 2e édition 1998, 346 p. (ISBN 978-2903319021).
  • Beth Grabowski, Bill Fick et Jean-Claude Gérodez (trad. Jérôme Wicky), Manuel complet de gravure Broché, Eyrolles, , 240 p. (ISBN 978-2212124194).
  • A. Krejca, Les Techniques de la gravure, Gründ, 1983.