La Forêt pétrifiée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Forêt pétrifiée

Description de cette image, également commentée ci-après

Bette Davis

Titre original The Petrified Forest
Réalisation Archie Mayo
Scénario Charles Kenyon et Delmer Daves
d'après la pièce de Robert E. Sherwood
Acteurs principaux
Pays d’origine États-Unis
Genre policier
Sortie 1936
Durée 83 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

La Forêt pétrifiée (The Petrified Forest) est un film américain réalisé par Archie Mayo, sorti en 1936.

Leslie Howard in The Petrified Forest film trailer.jpg
Humphrey Bogart in The Petrified Forest film trailer.jpg

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans la région désertique de la Forêt Pétrifiée, l'écrivain-voyageur Alan Squier fait une halte pour se restaurer dans la petite station multiservices tenue par trois générations de Maple, dont la jeune et jolie Gabrielle, qui rêve de partir en France rejoindre sa mère à Bourges pour étudier l'art. Celle-ci lui lit son poème préféré de François Villon, lui montre ses dessins. L'affinité se crée entre les deux âmes cherchant à fuir. Car l'écrivain est sans œuvres et erre sans le sou. Le soupirant du coin interrompt leurs adieux qui seront bientôt rendus provisoires par l'irruption d'un gangster sans foi ni loi...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Commentaire[modifier | modifier le code]

Ce film est connu pour avoir offert un rôle important et marqué au jeune Humphrey Bogart. L'acteur, connu pour ses seconds rôles insignifiants à l'époque, donne au spectateur une performance profonde, inquiétante et trouble, l'interêt de l'intrigue résidant dans l'empathie improbable au truand Mandee.

La Forêt pétrifiée était l'un des films préférés de Bogart parmi sa filmographie.

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Au début du film, Gabrielle (jouée par Bette Davis) lit un recueil de poèmes de François Villon.

Liens externes[modifier | modifier le code]