Léon Labbé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Labbé.

Léon Labbé
Illustration.
Léon Labbé
Fonctions
Sénateur de l'Orne
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Le Merlerault
Date de décès
Lieu de décès Paris
Nationalité Français
Diplômé de Faculté de médecine de Paris
Profession Chirurgien

Léon Labbé, (né le au Merlerault, décédé à Paris 8e le ) est un chirurgien et homme politique français. Il est l'oncle d'un autre chirurgien, Charles Labbé[1] (1851-1889), qui le premier a décrit la veine anastomotique inférieure (veine de Labbé).

Interne des hôpitaux de Paris de 1856 à 1860, Léon Labbé a obtenu son doctorat en médecine en 1861. Il a été chirurgien à l'hôpital de la Salpêtrière, à l'hôpital du Midi, à Saint-Antoine, à la Pitié, à Lariboisière, puis définitivement en 1889 à l'hôpital Beaujon, dont il était le chef-chirurgien pendant de nombreuses années. En 1879, il devient membre de l'Académie de Médecine.

Sénateur de l'Orne de 1892 à 1916, il a été promu au grade de commandeur de la Légion d'honneur le 31 mars 1891[2]. Il présente au Sénat différentes lois d'intérêt général pour la communauté médicale, y compris la Loi Labbé en 1914, qui a rendu la vaccination anti-typhoide obligatoire pour les soldats français[3].

  • Éponymes associés :
  • triangle Labbé : endroit où l'estomac est normalement en contact avec la paroi abdominale.

Il est inhumé au cimetière Montmartre, 21e division, côté avenue Cordier[4].

Sources[modifier | modifier le code]

  • « Léon Labbé », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]
  • Biographie du docteur Léon Labbé « L'Album du Rictus, journal humoristique mensuel » sur Biusante
  • Eloge de M. Léon Labbé « Journal officiel de la République française » 30 mars 1916.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Charles Labbé », sur Who Named It?
  2. « Cote LH/1414/44 », base Léonore, ministère français de la Culture
  3. [1] Mélanges d'histoire de la médecine hébraïque By Gad Freudenthal, Samuel S. Kottek, Paul Fenton
  4. Obsèques du docteur Léon Labbé « Journal des débats politiques et littéraires » 25 mars 1916

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :