Léocadia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Léocadia
Auteur Jean Anouilh
Pays France
Genre Théâtre
Lieu de parution France
Date de parution 1940
Date de la 1re représentation
Lieu de la 1re représentation Théâtre de la Michodière

Léocadia est une pièce de théâtre de Jean Anouilh créée au théâtre de la Michodière (Paris) le [1].

Elle fait partie des Pièces roses avec Humulus le Muet (1932), Le Bal des voleurs (1938) et Le Rendez-vous de Senlis (1941).

Francis Poulenc a composé pour l'occasion l'une de ses plus célèbres mélodies, Les Chemins de l'amour, interprétée par Yvonne Printemps.

Argument[modifier | modifier le code]

Léocadia raconte l'histoire improbable, mais poétique d'un jeune prince follement amoureux d'une cantatrice roumaine, Léocadia Gardi. Le jeune homme ne l'a connue que trois jours : elle est morte étranglée par son châle (on pense à Isadora Duncan). Inconsolable, il vit dans le souvenir de la jeune femme. Sa tante, la duchesse d'Andinet d'Andaine, telle un metteur en scène de théâtre, reconstitue le décor, les lieux dans lesquels son neveu a vécu. Le maître d'hôtel, les valets… doivent, comme des acteurs, interpréter le rôle qu'ils jouaient au moment des trois jours de bonheur vécus par le prince. Le temps s'est donc arrêté ! On fait appel à une petite modiste, Amanda, sosie de la cantatrice, pour le séduire, en espérant que la vie l'emportera sur le souvenir. Dans un premier temps, le jeune homme s'accroche désespérément à son rêve pour bientôt prendre conscience, au contact d'Amanda, que le souvenir de Léocadia correspond, en fait, à la peur de la "vie" dans ce qu'elle a de passager, d'éphémère, de mortel… L'angoisse de quitter un souvenir illusoire (le temps arrêté) cède bientôt à l'appel de la "vraie" vie. Le monde figé, théâtralisé imaginé par la duchesse est bientôt inopérant, il se désagrège et la comédie mensongère n'est plus possible. Le prince perd ses illusions et découvre que Léocadia n'était qu'un idéal dépourvu de toute substance, le refuge d'un adolescent gâté "élevé par des curés et des vieilles dames". Son amour avec Amanda est un retour à la vraie vie.

Distribution originale[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

Comédie des Champs-Élysées (1984)

Pièce reprise en 2014 par l'UDP (Union dramatique de Bruxelles), dans une mise en scène de France Gilmont.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Liste des créations » publiée par le théâtre dans ses programmes en 1953.