Chers zoiseaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une pièce de théâtre
Cet article est une ébauche concernant une pièce de théâtre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Chers zoiseaux est une pièce de théâtre de Jean Anouilh créée à la Comédie des Champs-Élysées de Paris le .

Elle fait partie des Pièces farceuses avec La Culotte (1978), Épisode de la vie d'un auteur (1948) et Le Nombril (1981).

Argument[modifier | modifier le code]

Acte un[modifier | modifier le code]

Dans son bureau, le chef, voit défiler sa famille. Tous vivent à son crochet, ou plutôt au crochet de sa plume. Car il écrit des romans policiers pour kiosque de hall de gare. Quand il n'y a plus d'argent, ils viennent le supplier d'écrire. Viendront donc : Arthur, le plus jeune fils / Trude, la jeune fille au pair / Rosa : une de ses deux filles / Maria et le borgne couple de domestiques sombres et louches / Lucie son autre fille militante engagée / et Archibald mari de Lucie.

Acte deux[modifier | modifier le code]

Dans la chambre des filles, on comprend que la famille n'est pas si simple qu'il n'y paraît... l'ombre de la libération sexuelle plane.

Acte trois[modifier | modifier le code]

Dans le grand salon, visite de Mélusine, une des anciennes femmes du chef, remariée à Duplessis Morlet, industriel de l'aspirine et écrivain de renom.

Acte quatre[modifier | modifier le code]

Tout se complique, Grazziano, l'éditeur d'Archibald (et personnage fantôme, on ne le voit jamais), prend tout ce monde en otage et menace de tout faire sauter. En effet, Archibald a aussi couché avec la plus jeune fille de Grazziano (16 ans) et comme il est sicilien, il a le sang chaud...

Distribution[modifier | modifier le code]

La pièce a été créée le 4 décembre 1976 à la comédie des Champs-Élysées, dans une mise en scène de Jean Anouilh et Roland Piétri, des décors de Jean-Denis Malclès, avec par ordre d'entrée en scène :

Guy Tréjean, Hervé Bellon, Uta Taeger, Annick Le Goff, Gérard Dournel, Gilberte Géniat, Françoise Brion, Michel Lonsdale, Catherine Arditi, Régine Teyssot, Odile Mallet, Jacques Castelot.

Personnage principal[modifier | modifier le code]

Le chef :

Ses enfants[modifier | modifier le code]

Arthur :

Lucie, l'ainée :

Rosa :

Ses petites filles[modifier | modifier le code]

Les filles, d'Archibald et de Lucie (13 et 14 ans) :

Le personnel[modifier | modifier le code]

Le borgne :

Maria :

Trude, jeune Allemande au pair, qui doit s'occuper du bébé de Rosa :

Autour de la famille[modifier | modifier le code]

Archibald, mari de Lucie :

Mélusine Mélita, ancienne maîtresse du chef, mère de Rosa :

Duplessis-Morlet, mari de Mélusine :

Grazziano, éditeur d'Archibald, personnage invisible.