Koriass

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Emmanuel Dubois

Surnom Koriass
Naissance Montréal-Nord
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Hip-hop
Années actives 2001 - présent
Labels 7ieme ciel records

Koriass est un artiste québécois. Son style évolue dans le hip-hop québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fasciné par le rap dès l’adolescence, Koriass n’a pas atteint la majorité quand il forme, avec Faze0ne et Kontroverss, son premier groupe, Raide-Aktion, avec lequel il fait ses débuts sur scène. En 2001 paraît Si seulement, une première composition signée Koriass. Le jeune rappeur est de plus en plus présent sur Web, où il développe son style en prenant part à des « rap battles », ces affrontements où les mots sont des coups assénés à l’adversaire sous l’œil attentif d’une communauté interactive devenue jury le temps d’un freestyle. Deux nouveaux extraits, intitulés En t’oubliant et La neige au mois de mars sont propagés dans le cyberespace. Koriass gagne en notoriété et multiplie les collaborations : mixtapes, contributions à titre d’invité à divers albums, notamment à celui de Monk E., et participations à des émissions spécialisées.

En 2006, le rappeur fait paraître un premier maxi de huit titres, Mort de rire, qui gagne sans mal la faveur d’un public d’initiés qui en fait l’un des artistes les plus en vue de la scène hip-hop émergente québécoise. L’année suivante, il prend part à la compilation et à la tournée 93 tours de Bande-à-part et Sirius, tournée qui le mène aux quatre coins du Québec.

Koriass est repêché en 2008 par les Disques 7ième Ciel, fondé par le «rappeur des bois» Anodajay, et se consacre dès lors à la production de son premier véritable album, Les racines dans le béton. Entouré de collaborateurs de renom, dont le réputé beatmaker DJ Manifest et le vétéran Dramatik, il met de l’avant une production solide qui, bien accueillie par la critique et largement diffusée sur les ondes des radios, indépendantes et commerciales, et chaînes spécialisées, le révèle à un vaste public comme « la recrue de l’année ».

Au cours des mois qui suivent le lancement de l’album, Koriass cumule les prestations et prend part à des événements d’envergure tels que les FrancoFolies de Montréal, le Festival d’été de Québec, le Festival Diapason à Laval et le Festival de Musique Émergente en Abitibi. En 2009 et 2010, le rappeur est nommé à l'ADISQ et est fait lauréat des prix Révélation de l’année et Album francophone de l’année au Gala SOBA et du prix Vidéoclip de l’année au Montreal Video Awards pour Old School Pt.2, Buzzclip sur les ondes de MusiquePlus. Après une imposante série de spectacles, Koriass se retire pour travailler à l’écriture d’un nouvel album.

Intitulé Petites Victoires, son deuxième album paraît en octobre 2011, figurant au palmarès des meilleurs vendeurs canadiens à sa sortie. Comme le public, les critiques, plus qu’enthousiastes, saluent le talent du rappeur et l’originalité de l’œuvre. Après avoir remporté 3 prix lors du gala Montreal hip hop awards, Koriass retient l’attention au cours de l’été grâce à son nouveau spectacle en formule band, présenté lors de plusieurs grands festivals à travers le Québec. (Francofolies de MTL, Festival d’été de Québec, Osheaga, Fmeat ).

À l’automne les honneurs s’accumulent pour Koriass alors qu’il se voit nommé Finaliste pour le prix écho de la chanson socan, puis ensuite dans 2 catégories au gala de l’adisq (album hip hop de l’année, Auteur/Compositeur de l’année) et finalement au gala gamiq pour l’album hip hop de l’année. Gageons que la fin de 2012 sera elle aussi caractérisée par plusieurs « Petites victoires ».

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]