Konstantin Schmidt von Knobelsdorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Konstantin Schmidt von Knobelsdorf
Konstantin Schmidt von Knobelsdorf

Naissance
Francfort-sur-l'Oder
Décès
Glücksburg
Allégeance Drapeau de l'Empire allemand Empire allemand
Drapeau de la république de Weimar République de Weimar
Grade General der Infanterie
Années de service 1878 – 1919
Commandement chef d'état-major de la 5e armée (de) allemande, puis commandant du 10e corps d'armée (de)
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Pour le Mérite

Konstantin Heinrich Schmidt von Knobelsdorf, parfois écrit Knobelsdorff, né le et mort le , est un général prussien, chef d'état-major d'une des armées allemandes au début de la Première Guerre mondiale, puis commandant d'un corps d'armée.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Knobelsdorf commence sa carrière militaire le en intégrant le « corps des cadets » (Kadettenkorps), puis il est nommé second lieutenant au 67e régiment d'infanterie, qui tient garnison à Metz. Le , il est transféré au 98e régiment d'infanterie, obtenant le garde d'adjudant le . Du au , il suit les cours à la Kriegsakademie de Berlin, obtenant la promotion au grade de premier lieutenant (Premierleutnant) le . De 1889 à 1892, il dépend du Grand État-Major général (Großer Generalstab), puis devient capitaine à partir du d'une compagnie du 4e régiment de grenadiers de la Garde.

Le , il obtient le poste de premier officier d'état-major (Erster Generalstabsoffizier) au sein de la 2e division à Königsberg, avec grade de major à compter du . À partir du , il a le même poste mais au sein de l'état-major du 9e corps d'armée (de), puis le il est nommé commandant d'un bataillon du 74e régiment d'infanterie (de). Le il se retrouve chef d'état-major (Chef des Generalstabes) du 10e corps d'armée (de), avec promotion au grade de lieutenant-colonel (Oberstleutnant) le .

En 1908, Knobelsdorf est le commandant du 4e régiment à pied de la Garde à Coblence. En 1911, il devient chef du personnel (Stabschef) du corps de la Garde (de). En 1912, il a le poste de haut quartier-maître au grand état-major général, c'est-à-dire adjoint du chef d'état-major. Il est promu au grade de Generalleutnant en 1914.

Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Lors de la mobilisation allemande de 1914, il est nommé chef d'état-major de la 5e armée (de) allemande, commandée par le Kronprinz de Prusse. Knobelsdorf à la charge de seconder ce chef prestigieux, comme l'explique l'empereur Guillaume II à son fils héritier : « Je t'ai confié le commandement de la 5e armée. Tu auras comme chef d'état-major le général von Knobelsdorf. Ce qu'il te conseillera, tu le feras »[1].

Ce couple fonctionne bien lors de la bataille des Frontières en . Le , Knobelsdorf suit son commandant à la tête d'un groupe d'armées (le Heeresgruppe Deutscher Kronprinz), puis Knobelsdorf reçoit la décoration « Pour le Mérite » le [2]. Mais des tensions apparaissent lors de la bataille de Verdun en 1916, d'où la réaffectation de Knobelsdorf sur le front de l'Est à partir du , à la tête du 10e corps d'armée (bataille de Kowel et offensive Broussilov). Son corps d'armée est ramené sur le front occidental à la fin de l'année 1916, et défend la Haute-Alsace jusqu'à la fin de la guerre. Il est promu General der Infanterie le .

Knobelsdorf est mis en disponibilité (à la retraite) le .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Frédéric Guillaume Victor Auguste Hohenzollern, Souvenirs de guerre du Kronprinz : Traduits de l'allemand par les chefs de bataillon brevetés Mabille, Mollard et Rusterholtz, Payot, , 470 p. (notice BnF no FRBNF32253088), p. 16 (réédité chez Panazol en 2002).
  2. (de) « General der Infanterie Constantin Schmidt von Knobelsdorff », sur http://www.deutsche-kriegsgeschichte.de/.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]