Knauf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Knauf
logo de Knauf

Solution plâtre d'aménagement intérieur et d'isolation des bâtiments

Création 1932
Dates clés 1984 : implantation en France
Personnages clés Alfons et Karl Knauf (fondateurs)
Forme juridique Société par actions simplifiée
Slogan Solution plâtre d'aménagement intérieur et d'isolation des bâtiments
Siège social Drapeau d'Allemagne Iphofen (Allemagne)
Direction Manfred Grundke et Alexander Knauf (direction)
Nikolaus Knauf (président)
Baldwin Knauf (vice-président)
Activité Producteur, transformateur et distributeur de matériaux de construction
Effectif 25 000 (2014)
Site web Site officiel
Chiffre d’affaires 6 milliards d'€ (2014)
Principale usine Knauf à Iphofen (2009).

Knauf est une entreprise multinationale et familiale dont le siège est basé à Iphofen, en Allemagne. Fondée en 1932 l’entreprise se fait initialement connaître grâce à l’extraction du gypse. Knauf est aujourd’hui un producteur de matériaux de construction tels que les plaques de plâtre et de matériaux d'isolation acoustique et thermique en polystyrène et polyuréthane.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1932, Alfons et Karl Knauf, alors ingénieurs se lancent dans l’exploitation et l’extraction du gypse en Allemagne et fondent par la même occasion la société Gebrüder Knauf[1]. L’entreprise diversifie par la suite son activité: elle se lance dans la fabrication de matériaux de construction à destination du gros œuvre et des professionnels du bâtiment. En 1958, Knauf débute son activité en tant que producteur industriel de plaques de plâtres mais pas seulement. La firme se diversifie encore un peu plus, notamment dans l’isolation des bâtiments du sol au plafond et la production d’emballages plastiques et des pièces moulées en polystyrène. Les cloisons qu'elle propose associent ainsi des performances d'isolation thermique et d'acoustique[2].

L’année 1977 marque le début de l’implantation de Knauf à l’étranger avec le rachat d’une usine aux Etats-Unis[3]. En 1985, Knauf poursuit son implantation à l’étranger et s’installe finalement en France à Wolfgantzen en Alsace, qui devient par la suite le siège social de Knauf Industries France[4]. Le groupe rachète en 1985 le groupe La Rhénane et adopte le nom commercial Knauf La Rhénane. S.A. Knauf devient donc une holding comprenant 25 sociétés basées en Allemagne, en France, en Belgique et aux Pays-Bas[5].

Suivent, deux ans plus tard, les débuts de son activité dans le domaine des plastiques et emballages. Depuis 1986, la filiale française du Groupe Knauf développe, en parallèle de la construction sèche et de l’isolation, l’activité plastiques et emballage à travers le monde.

Suite au rachat en 1985 du groupe La Rhénane, l'entreprise Knauf s'implante en France sous le nom commercial Knauf la Rhénane S.A. Le siège de la holding nouvellement formée se situe alors à Ungersheim, en Alsace, et c'est Thies Knauf qui y assure alors le poste de président du conseil d'administration[5]. La principale activité du groupe Knauf la Rhénane se situe dans la fabrication du polystyrène expansé, utilisé notamment dans le domaine de l'isolation et de la construction sèche[6]. Le secteur de la construction connaît une crise conjoncturelle dans les années 1985 qui ont poussé les entreprises à investir dans la recherche dans les domaines de la construction neuve, la modernisation, et les systèmes permettant de réaliser des économies sur le coût de l'énergie. Cette tendance a motivé le groupe Knauf La Rhénane à continuer de développer son activité dans le polystrène expansé[7]. En 1997, le ministère français de l'Environnement remet à Knauf La Rhénane un prix pour ses produits isolants en Styropor[8].

A l'automne 2002 a eu lieu la repise de Alcopor AG par Knauf la Rhénane, qui possédait depuis un an une participation de l'ordre de 50% dans les actions de l'entreprise. Suite à ce rachat, Alcopor sera réorganisé puis renommé Knauf Insulation[9].

En 2002, la Commission européenne décide de sanctions d'un montant global de 478 millions d'euros à 4 groupes européens : Knauf, le français Lafarge, le britannique BPB, et le belge Gyproc pour « comportements anticoncurrentiels » entre 1992 et 1998 sur le marché des plaques de plâtre[10].

Principaux domaines d'activité depuis 1987[modifier | modifier le code]

Les principaux d'activité sont [11]:

  • Plâtre
    • Enduits intérieurs
    • Plaques de plâtre et panneaux de fibroplâtre
  • Anhydrite
  • Chaux
    • Enduits extérieurs
  • Matériaux d'isolation
  • Installations d'applications et de mise en œuvre des enduits
  • Profilés métalliques
  • Produits de bricolage
  • Engineering / Construction d'installations

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

En 2012, le groupe Knauf fait travailler 25 000 salariés, et a un chiffre d'affaires de 5 milliards d’euros[12].

Entreprises du groupe Knauf[modifier | modifier le code]

  • Knauf Bâtiment SAS
  • Knauf Est SAS
  • Knauf Ouest SAS
  • Knauf Sud-Est SAS
  • Knauf Sud-Ouest SAS
  • Knauf Île-De-France SAS
  • Knauf Insulation SAS
  • Knauf Fibre SAS
  • Knauf Building Services SAS
  • Knauf AMF France SARL
  • Knauf Industries SAS
  • Knauf Isba SAS
  • Knauf Platres et Cie. S.C.S.
  • Polydec SAS
  • Richter System
  • Bové Bâtiment
  • Home Pratik SAS

Le Musée Knauf[modifier | modifier le code]

Le groupe Knauf inaugura son musée le 30 juin 1983 dans la ville d'Iphofen en Allemagne. Le bâtiment est une ancienne maison baroque avec écurie et dépendances datant de 1687, qui a été racheté par la famille Knauf en 1967, lorsque l'entreprise était à la recherche de locaux pour pour y aménager des bureaux. Mais la construction de nouveaux bâtiments administratifs sur le site de l'usine d'Iphofen entraîna une désaffection de la maison. Le Dr Alfons Knauf eu l'initiative d'en faire un musée à la suite d'un voyage en Egypte avec son frère Karl. Le musée s'oriente sur l'histoire culturelle de l'humanité et englobe les cultures les plus significatives de l'humanité. La collection du musée regroupe aujourd'hui plus de 200 répliques fidèles d'œuvres originales réalisées grâce à des moulages en plâtre[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Werner Rödiger, Croissance et Avenir: Biographie d'une famille d'entrepreneurs: les Knauf, Iphofen, Knauf Gips KG, (ISBN 3-927374-36-9).
  • Isabelle Rey-Lefebvre, « L'inventeur du Placoplâtre, BPB, entre chez Saint-Gobain », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Marion Deye, « Jean-Claude Barreteau, de la mer à l'emballage industriel », L’Usine nouvelle,‎ (lire en ligne).
  • Reuters, « La sanction de Lafarge pour "entente" est confirmée », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  • Marina Angel, « Knauf Insulation inaugure son site de Lannemezan », L’Usine nouvelle,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]