Kiss cam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Barack et Michelle Obama lors d'un match de basket-ball opposant la sélection américaine et l'équipe du Brésil, le 16 juillet 2012 à Washington. À droite, leur fille Malia et le vice-président Joe Biden.

Le kiss cam est un baiser devant une caméra, particulièrement populaire aux États-Unis et au Canada lors des événements sportifs.

Histoire et origine[modifier | modifier le code]

La tradition du Kiss cam a vu le jour en Californie au début des années 1980, pour combler les temps de jeu calmes dans les matchs de baseball professionnel, en profitant notamment des possibilités offertes par les nouveaux écrans vidéo géants installés dans les stades[1].

Description[modifier | modifier le code]

Pendant un temps mort (basket-ball, football américain, hockey sur glace...), des images balayant le public sont diffusées sur les écrans géants du stade, puis le cameraman marque un arrêt sur un couple, les invitant à s'embrasser. Encouragé par la foule, un baiser est traditionnellement récompensé par des applaudissements, et des huées en cas de refus.

Cependant, un refus peut également générer une touche d'humour dans le public si les personnes sélectionnées sont de simples amis, frère et sœur, ou ne se connaissant pas.

Risques[modifier | modifier le code]

L'écran du Kiss cam apparaît souvent en simultané à la télévision. Le couple sur lequel les cameramen du stade se sont concentrés ne souhaite peut-être pas que leur participation ensemble à l'événement soit largement publicisée.

Certains couples, bien qu'ils ne souhaitent pas s'embrasser, se sentent intimidés par la réaction de la foule et se sentent obligés de le faire. Dans d'autres cas, il se peut que le couple ne se remarque pas à l'écran, et l'inaction qui en résulte peut être humoristique ou embarrassante.

Les couples gays et lesbiens peuvent se sentir exclus de la routine de Kiss Cam ou, s'ils sont inclus, peuvent se sentir sujets à des expressions homophobes de désapprobation de la part du public assistant à la scène[2]. Un tel examen public peut être très embarrassant pour un couple ou les deux, qui peuvent ne pas être à l'aise avec des manifestations publiques de ce niveau.

La première réaction positive d'un couple homosexuel filmé par la caméra s'est produite à AT&T Park à San Francisco en août 2011. Le 2 mai 2015, un couple homosexuel a été applaudi après s'être embrassé sur la caméra du Dodger Stadium[3].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans The Tonight Show avec Conan O'Brien, O'Brien a parodié le Kiss Cam dans des sketches, se concentrant sur des couples improbables, comme un chasseur et un ours.

Le groupe canadien The Arkells a sorti une chanson intitulée « Kiss Cam » en juillet 2011.

Le Grand Khali, un catcheur indien, a proposé dans ses apparitions de régulièrement embrasser une femme supposée membre du public. Il a été précédé en cela par le catcheur américain Rick Rude, qui embrassait systématiquement une femme choisie dans la foule après ses victoires.

Dans Family Portrait, l'épisode final de la première saison de la comédie télévisée américaine Modern Family, Phil est pris sur une caméra et feint d'embrasser Gloria, sa belle-mère par alliance.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sophie Béroud, « À l'école de la dissidence ? », Le Mouvement Social, vol. 235, no 2,‎ , p. 137 (ISSN 0027-2671 et 1961-8646, DOI 10.3917/lms.235.0137, lire en ligne, consulté le 24 février 2019)
  2. « Correction », Physics World, vol. 25, no 04,‎ , p. 20–20 (ISSN 0953-8585 et 2058-7058, DOI 10.1088/2058-7058/25/04/30, lire en ligne, consulté le 24 février 2019)
  3. Todd May, « 142 », Medicine & Science in Sports & Exercise, vol. 47,‎ , p. 20 (ISSN 0195-9131, DOI 10.1249/01.mss.0000476448.71387.4c, lire en ligne, consulté le 24 février 2019)