Kim (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kim.
Kim
Description de cette image, également commentée ci-après
Kim au saxophone le 5 janvier 2017
Informations générales
Surnom Kim
Nom de naissance Kim Stanislas Giani
Naissance
Cannes
Activité principale Chanteur,compositeur, multi-instrumentiste
Genre musical Rock, folk, pop rock, electropop
Instruments Batterie, guitare, basse, piano, harmonica, flûte, banjo, saxophone, orgue, trompette, accordéon, ukulélé, omnichord, vibraphone...

Kim, de son vrai nom Kim Stanislas Giani, est un chanteur et multi-instrumentiste français né à Cannes en 1977[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de musicien (son père Patrick Giani était batteur avec Jacques Higelin dans les années 70[2]), Kim apprend la batterie dès l'âge de 10 ans dans une école de jazz à Bordeaux. À l'âge de 14 ans, il passe à la radio pour la première fois avec une longue pièce expérimentale pour chariot de supermarché. À cette époque, il décide d'apprendre à jouer de plus en plus d'instruments de musique.

À 15 ans, il obtient son premier article dans Magic Revue Pop Moderne. En 1994, il enregistre son premier 45 tours à l'âge de 16 ans. Puis en 1996, il sort son premier album, Our Dolly Lady Lane In Mk Land, dans lequel il joue d'une quinzaine d'instruments.

En 2000, l'album The Hard Rock (Spirit/Wagram), lui permet de tourner plus que par le passé, accompagné d'un groupe à géométrie variable et joue en France, Belgique, Allemagne, Italie, Hollande et Angleterre. Pour ses concerts, Kim reprend la formule solo et traverse à nouveau la France en train à partir de 2004. En 2005, il enregistre son propre album posthume, Kim is dead, avec l'aide de ses amis Herman Dune, Calc, The Film, Aspo, Cocktail Bananas et autres. Le groupe Dionysos l'invite alors à ouvrir pour quelques dates de leur tournée, durant un an, l'amenant à jouer au Zénith et à l'Olympia de Paris.

En 2008, Kim s'installe à Paris et sort Don Lee Doo, son 17e album et qui lui permet de tourner en France, Belgique et Allemagne, Irlande, Canada et Luxembourg. Olivia Ruiz l'invite à jouer de l'omnichord sur son album Miss Météores et sur son single Elle Panique qui devient numéro un des ventes en France en 2009. Après avoir été l'un des premiers à jouer des concerts privés sur le logiciel Skype, Kim lance sa webtv, « Telekim », un blog vidéo en plus de son blog et de quelques bédés et expositions de dessins.

En 2009, Kim rencontre la pianiste chanteuse Cléa Vincent. Les deux décident d'écrire ensemble deux chansons. L'une d'elles, Happée coulée sera reprise dans le premier album de la chanteuse Luce. Au même moment Kim Giani coécrit Off the wall de Yuksek pour le nouvel album de ce dernier. Kim y chante également le refrain, joue la guitare et l'omnichord. Dans la foulée Kim crée des personnages fictifs pour interpréter des chansons qu'il écrit dans l'urgence et l'humour et qu'il publie sous des noms tels Jean-Pierre Fromage ou Béton Plastic. Il écrit aussi une musique pour un spectacle pour enfants, PLAY, qu'il joue aussi sur scène aux côtés de Céline Garnavault. La musique sort en disque en 2012. Kim tourne aussi comme musicien de Mathias Malzieu.

En avril 2012, pour la tournée unique en France de Daniel Johnston, Kim l'accompagne en tant que guitariste et batteur[3].

En 2013, KIM réalise le mini album Fais moi mal, Boris ! de Carmen Maria Vega [4], joue tous les instruments et arrange le répertoire scénique de la tournée du même nom. Il joue aussi dans une publicité pour Peugeot.

Chaque lundi de 2013, il publie un morceau inédit sur internet qu'il regroupe en fin d'année dans le triple album Dreamarama. [5]

En 2013, il décide de former le groupe Les chansons de ma tante qui reprend les chansons de sa tante Joyce Giani, chanteuse des années 80. Un album sortira en 2017[6].

En 2014, il écrit la musique du premier single de Mathias Malzieu autour de ses lectures musicales et intègre la troupe du spectacle Mistinguett comme musicien.

En 2015, il publie Banjo Tape, distribué uniquement en cassette et numérique où il chante et s'accompagne uniquement d'un banjo [7],[8] mais aussi Kim sing the blues, un album de reprises Blues [9].

En 2016, il publie simultanément deux albums instrumentaux, De La Drum et De La Piano où il ne joue respectivement que de la batterie et que du piano. Ces albums reprennent la bande son du spectacle DE LA[10].

En 2017, il écrit un seul-en-scène La musique, tout ça, tout ça où il interprète Euterpe, qui conte l'histoire de la musique au plus jeunes [11]. Il publie, cette même année son 32e album, intitulé Blues de Geek Manifesto[12],[13].

Discographie[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

Albums 
  • 1996 : Our Dolly Lady Lane In Mk Land (Karina square/Semantic)
  • 1996 : Electro Mk Collection (Paperplane rec)
  • 1997 : Melodin Sane (Nemo rec)
  • 1997 : Record Clown (Mk label)
  • 1998 : Radio Dub -double album- (Mobile/Tripsichord)
  • 1999 : Folk Organ (Mobile/Ovale)
  • 2000 : Metalic Sane (Mobile/Tripsichord)
  • 2000 : The Hard Rock (Spirit/Wagram)
  • 2001 : La Cuisine Selon Certains Principes (Mk label)
  • 2001 : Goodbye Lady Lane (Odette/Mosaic)
  • 2002 : Married On (Odette Mosaic)
  • 2003 : Archiconventionnel : Volume 1: répétitif (Mk label)
  • 2005 : KIM Is Dead (Time tunnel rec)
  • 2006 : Archiconventionnel : Volume 1: synthétique (Mk label)
  • 2006 : Rock N Roll Calvaire (Z and Zoe rec)
  • 2007 : Fatal Mambo (Z and Zoe rec)
  • 2008 : Don Lee Doo (Vicious Circle/Discograph)
  • 2009 : Mary Lee Doo (Vicious Circle/Discograph)
  • 2011 : Radio Lee Doo (Gimme shelter/Modulor)
  • 2012 : And then we take another road (Gimme shelter/Believe)
  • 2012 : Play : musique originale du spectacle (Gimme shelter/Believe)
  • 2013 : Dreamarama -triple album- (gimme shelter/Mk Label/Believe)
  • 2014 : Kims x Kim, album de reprises d'interprètes se nommant Kim (Kim Gordon, Kim Fowley, Kim Wilde, Kim Deal...) (gimme shelter)
  • 2014 : Ballads (Mk Label/Believe)
  • 2014 : Lost Mambos, Lofi's Anthechrist Massacre and Blues de Geek, singles & coussinets 1994/2014 except dreamaramas -double album-(Mk Label/Believe)
  • 2015 : Banjo Tape (Equilibre Fragile/Believe)
  • 2015 : Sings the blues at Midnight Special Records(Midnight Special Records)
  • 2015 : musique du spectacle Les Fusées (mk label/Believe)
  • 2016 : De La Drum (mk label/Believe)
  • 2016 : De La Piano (mk label/Believe)
  • 2016 : musique du spectacle Planète Fanfare (mklabel/believe)
  • 2017 : Blues de Geek Manifesto(Midnight Special Records)
  • 2018 : Blues de Geek Manifesto Débarrassé (mklabel/believe)
  • 2018 : Blues de Geek Manifesto Italiano (mk label/believe)
  • 2018 : KIM meets Jorge Bernstein & The Pioupioufuckers at the Bernstein Corporation: Violence Ultimatum (Super Apes Records)
  • 2019: Uku Tape (Equilibre Fragile rec)
  • 2019: Sings Daniel Johnston (Folkmica Records)
EPs 
  • 2000 : Arnold ballads » (labellule)
  • 2018 : Slack EP (1EpParJourRecords)
Digital et virtuel

Kim réalise depuis 2010 des enregistrements uniquement disponibles en mp3 sur internet hors des plateformes officielles. On peut trouver des chansons isolées et inédites sur son blog Coussinet ou via son bandcamp [1]

Bandes Dessinées et tableaux

Kim dessine sur des tableaux disponibles lors d’expositions ou via internet [2] ou sur un format de bébés fanzines « Les aventures de Le Facteur »(2002), « Pensées gratuites »(2004), « Dans le train »(2008), « les palpitantes aventures de Christian »(2010), « Double Ketchup »(2011), « Carnets »(2014), « La planète Fromage »(2017)

Participations[modifier | modifier le code]

Kim a également participé, sous le nom de Kim, Kim Giani ou Kim Stanislas Giani, à de nombreux album en tant que musicien

Avec Lemoncurd 
  • 1995 : The Leaves (batteur) (single)
  • 1996 : Freezing Manchester (batteur) (single)
  • 1998 : Kissing the Blarney Stone (batteur)
Avec Peggy 
  • 1997 : Dixie Gift (bassiste et producteur)
Avec Fandor 
  • 1997 : Old Country Man (batteur, guitariste, producteur) (single)
Avec Nuer 
  • 1998 : Nuer (producteur, mélodiciste)
Avec Pull 
  • 1999 : Sacred Monkey (producteur artistique et exécutif, mélodiciste, flutiste)
  • 2000 : I am the Usa (choriste)
Avec Dave's Infusion 
  • 1999 : Great Fun (producteur exécutif)
Avec El Boy Die 
  • 1999 : Take a walk with the stars (sonorisateur)
Avec Cocktail Bananas 
  • 2002 : Live place Saint Projet (banjoïste, chanteur, harmoniciste)
  • 2003 : Reggaeman de la musique (producteur exécutif) (single)
  • 2004 : Dans ta rue (banjoïste, chanteur) (maxi)
  • 2007 : La plage et la gloire (banjoïste, chanteur, multi-instrumentiste, auteur, compositeur)
  • 2013 : Cocktail Bananas (batteur, chanteur, auteur, compositeur)
Avec Call Gate 
  • 2004 : Home Sweet Home (producteur exécutif)
Avec Samba Wallace 
  • 2004 : Samba Wallace Trio (organiste) (single)
Avec Jellybears 
  • 2004 : Lollypop Palace (organiste)
Avec The Film 
  • 2005 : The Film (guitariste)
Avec Dionysos 
  • 2006 : La Métamorphose de M. chat (remix)
Avec Philippe Uminski 
  • 2008 : Les Curiosités (guitariste, choriste)
Avec Olivia Ruiz 
Avec PacoVolume 
  • 2009 : Manhattan baby (arrangeur de cordes)
Avec Jorge Bernstein & the pioupioufuckers 
  • 2010 : Bernstein Corporation (Bernsteininchnails Mix) (remix)
Avec Yuksek 
  • 2011 : Living on the edge of time (coauteur et cocompositeur de la chanson Off the wall, guitariste, omnichordiste et chanteur)
  • 2017 : Nous Horizon (coauteur et cocompositeur de la chanson Sunrise et Nous Horizon, guitariste et chanteur)
Avec Luce 
  • 2011 : Living on the edge of time (coauteur, cocompositeur de la chanson Happée coulée)
Avec Grand West 
  • 2011 : Première vague (guitariste, chanteur, auteur-compositeur) (single)
Avec Victorine 
  • 2011 : Emma (bassiste, producteur) (single)
Avec Calme 
  • 2011 : Calme (compositeur, claviériste, guitariste)
  • 2011 : Paisible (compositeur, claviériste, guitariste)
  • 2011 : Sieste (compositeur, claviériste, guitariste)
  • 2011 : Dodo (cocompositeur, claviériste)
  • 2011 : Bleeps (cocompositeur, claviériste)
  • 2013 : La playa (compositeur, claviériste)
  • 2013 : Bulles (cocompositeur, claviériste)
Avec Batist 
  • 2012 : Girls (producteur, batteur, choriste) (single)
Avec Romuald Banjo 
  • 2012 : The Only one place (producteur) (single)
Avec Laptop Sisters 
  • 2012 : 1 (compositeur)
  • 2013 : 2 (compositeur)
Avec Carmen Maria Vega 
  • 2013 : Fais moi mal, Boris! (réalisateur, batteur, guitariste, bassiste, claviériste)
Avec Ronaldo Banjo 
  • 2013 : Royal Elvis (compositeur)
Avec Mathias Malzieu 
  • 2014 : mini western avec des surprises (musique,banjo,omnichord)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kim », Fiche biographique, sur Euphrate Records, Euphrate Records, Lyon (consulté le 18 août 2018).
  2. Olivier Taniou, « Rencontre avec Patrick Giani », La Bertiliste,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  3. Kim Stanislas Giani, « Tournée française avec Daniel Johnston », Le blog de Kim,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  4. Olivier Martin, « Dates de la tournée "Fais-moi mal Boris" de Carmen Maria Vega », Idoles Mag,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  5. Maxime de Abreu, « Dreamarama" de Kim : un petit chef-d’œuvre d’art brut », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  6. Costanza Spina, « L’incroyable Histoire De Kim Giani Et Des Chansons De Sa Tante », Manifesto.XXI,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  7. Orelsan Filippetti, « À la recherche du fantôme dans la "Banjo Tape" de Kim », Gonzaï,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  8. Joseffeen, « Kim, Banjo Tape », Muzzart,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  9. Christian Larrède, « Kim, un Français hors des dogmes musicaux », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  10. Centre Montgallet, « DE LA, un spectacle formidable d'Héloïse Vellard et Kim Giani », Claje (Culture Loisirs Animation Jeu Education),‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  11. Agnès Bonfillon, « "Kim Giani se lance pour la première fois dans le One man show », rtl.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  12. Xavier Lelièvre, « Kim, Blues de Geek Manifesto », Longueur d'ondes,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)
  13. Benoît Richard, « Blues De Geek Manifesto, le 32e album de Kim sortira en novembre », Benzine,‎ (lire en ligne, consulté le 18 août 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]