Khalihenna Ould Errachid

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Khalihenna Ould Errachid
Illustration.
Fonctions
Président du Conseil royal consultatif des Affaires sahariennes
En fonction depuis le
(18 ans et 20 jours)
Monarque Mohammed VI
Maire de la ville de Laâyoune

(26 ans et 14 jours)
Monarque Hassan II/Mohammed VI
Député de la ville de Laâyoune

(25 ans, 3 mois et 25 jours)
Monarque Hassan II/Mohammed VI
Ministre délégué chargé du Développement des provinces sahariennes

(5 ans, 10 mois et 12 jours)
Monarque Hassan II
Premier ministre Azzedine Laraki

(9 ans, 6 mois et 20 jours)
Monarque Hassan II
Premier ministre Mohammed Karim Lamrani
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Laâyoune
Nationalité Marocaine
Diplômé de Université de Madrid

Khalihenna Ould Errachid, né en novembre 1951 dans la ville de Laâyoune, est un homme politique marocain, président en exercice du Conseil royal consultatif des affaires sahariennes nommé par le roi Mohamed VI[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre d'une famille influente de la tribu de Reguibat, Khalihenna Ould Errachid poursuivit ses études supérieures à Madrid avant que le Maroc ne décide de lancer la « Marche Verte » en et qui aboutira à la rétrocession des provinces sahariennes. Il est d’ailleurs l’un des proches collaborateurs de Hassan II pour les préparatifs stratégiques, politiques, diplomatiques et sécuritaire de cette marche[1]. L'Espagne a alors quitté le territoire saharaoui en 1975. Lorsque Khalihenna Ould Errachid a déclaré son allégeance au roi du Maroc, il a été chargé par le souverain de défendre aux Nations unies la ratification de l’Accord de Madrid.

Sous Hassan II, Khalihenna Ould Errachid a été nommé Ministre des Affaires sahariennes en 1977, et ce jusqu'en 1995 dans le gouvernement Lamrani III. En 1977, il est élu député de Laâyoune et devient membre du comité et du bureau exécutif du Rassemblement National des Indépendants (RNI), qu'il quitte au début de l'année 1981 pour participer à la création du Parti National Démocrate (PND). Khalihenna Ould Errachid assume également la fonction de président du Conseil municipal de Laâyoune, et ce depuis 1983. Il a aussi conduit plusieurs missions diplomatiques royales auprès des Nations unies, de l’Organisation des pays non alignés et de l’Organisation de l’unité africaine[1].

Le , le souverain le nomme Président du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS)[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Khallihenna Ould Errachid, biographie sur le site officiel du CORCAS [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Les 50 personnalités qui font le Maroc : Khalihenna Ould Errachid. 57 ans, Président du Conseil royal consultatif des affaires sahariennes », Jeune Afrique, no 2545-2546, du 18 au , p. 36

Liens externes[modifier | modifier le code]