Ketty Steward

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ketty Steward
Description de cette image, également commentée ci-après
Ketty Steward, lors des Utopiales, Festival International de Science-Fiction, Cité des Congrès de Nantes, le 2 novembre 2018.
Naissance (45 ans)
Martinique, Drapeau de la France France
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

  • Connexions interrompues
  • Noir sur blanc
  • Confessions d'une séancière

Ketty Steward, née le [1] en Martinique, est une écrivaine française. Poétesse, romancière et nouvelliste, ses textes appartiennent aux genres réaliste, fantastique et de science-fiction[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ketty Steward est diplômée d'une licence en mathématiques appliquées et sciences sociales, d'une maîtrise en sciences du travail, ainsi que d'un master de psychologie clinique. Elle travaille un temps comme répétitrice, comme secrétaire et comme correctrice avant de devenir conseillère principale d’éducation en région parisienne[3],[4].

Carrière littéraire[modifier | modifier le code]

Ketty Steward est l'autrice de Connexions interrompues, un recueil de nouvelles de science-fiction publié en 2011[5]. Elle publie en 2012 Noir sur Blanc, un roman autobiographique[6]. En 2017 et 2018, elle assure la direction de deux numéros spéciaux de la revue Galaxies consacrés à l’Afrique. Elle participe également à la revue Géante Rouge et à l'Université de la Pluralité, fondée par Daniel Kaplan[7]. Le projet se constitue en un réseau international et ouvert qui se donne pour mission de fédérer les individus et organisations mobilisant les ressources de l'imaginaire afin d'explorer d'autres futurs[8],[9]. Elle publie également en 2018 Confessions d'une séancière, recueil fantastique, finaliste du Prix Imaginales 2019.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • L'évangile selon Myriam, roman, Mnémos, à paraître le 8 octobre 2021
  • Confessions d'une séancière, livre-univers, Mü éditions, Coll. Le labo du Mü, 180 p., 2018 (ISBN 249023904X).
  • Noir sur blanc, roman, éditions Henry, Coll. La vie, comme elle va, 196 p., 2012 (ISBN 2364690285).
  • Connexions interrompues, nouvelles, Éditions Rivière Blanche, 248 p., 2011 (ISBN 9781612270258)[10].

Recueils de poèmes[modifier | modifier le code]

  • Deux saisons en enfer, Les Éditions du net, 140 p., 2020 (ISBN 978-2-312-07696-6).
  • Je ne sais pas appartenir, L'Arbre d'or, 80 p., 2006.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • De Gustibus, anthologie "Marmite et Micro-ondes", Géphyre, 2021
  • La Porte, Le Noveliste, n°5, Flatland, 2021
  • Confiture, Le Ventre et l'Oreille, n°6, "Enfances", 2021
  • Le Coffre aux chansons, Le Ventre et l'Oreille, n°6, "Enfances", 2021
  • La Théorie des Cartes en Lasagnes, Futuribles, Rapport Vigie 2020 "Scénarios de rupture à l’horizon 2040-2050", 2020
  • Lozapéridole 500mg, anthologie "Sauve qui peut-Demain la Santé", La Volte, 2020
  • Light, Le Ventre et l'Oreille numéro 5, HS science-fiction : "Spice Opera", 2020
  • Six faces d'un même cube, Visions Solidaires pour demain, n°4, 2020
  • Les Flûtes de Pills, anthologie "Les Vagabonds du rêve", n°6, Nice Fiction, 2019
  • Mal de Mer, anthologie des Imaginales "Natures", Mnémos, 2019
  • Ombres, Azimuts, n°50, "Négocier les Futurs", 2019
  • Le Filet du pêcheur, anthologie "SOS Terre et Mer", Les Moutons électriques, 2018
  • Supervision, Carbone, n°3, "Amazones", 2018
  • Temps Noir, Afrocyberfeminismes.org, 2018
  • Le Silence des Algos, Afrocyberfeminismes.org, 2018
  • Mauvaise Herbe, anthologie "Les Vagabonds du rêve" n°5, Nice Fiction, 2018
  • HE-La est là, Afrocyberfeminismes.org, 2018
  • Imperpétuité, anthologie "La Justice, demain, ailleurs, autrement", éditions Arkuiris, 2018
  • Un Jeu d’enfant, Bifrost n°89, 2018
  • ALIVE, anthologie "Le Bal des actifs, Demain le travail", La Volte, 2017
  • La Petite Fille qui n'aimait que les loups, anthologie "Écrits du Nord", éditions Henry, 2016
  • Retour au Pays Létal, anthologie "Faites demi-tour dès que possible", La Volte, 2014
  • Équation remarquable, Galaxies NS, n°29, 2014
  • Sous le Pont, anthologie "Dimension Antiquités", Rivière Blanche, 2014
  • Sanguine, anthologie "L'Amicale des jeteurs de sort", Éditions Malpertuis, 2013
  • Dolorem Ipsum, Galaxies NS, n°12, 2011
  • Mon Ami de papier, anthologie "Malpertuis II", Éditions Malpertuis, 2010
  • Sérieux, Virages, n°51, 2010
  • La Maladie du Ver à soie, anthologie "Le Monde Selon Eve", Editions Voy'[el], janvier 2010
  • La Légende aux petits oignons, Marmite et Micro-onde HS n°22, 2009

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice de la BnF
  2. « Ketty Steward - Auteure - Ressources de la Bibliothèque nationale de France », sur data.bnf.fr (consulté le )
  3. « Biographe - Ketty Steward (auteure de Connexions interrompues) », sur www.babelio.com (consulté le )
  4. « Ketty Steward – Le Novelliste », sur novelliste.redux.online (consulté le )
  5. Ketty Steward, « 2083. Connexions interrompues », sur www.riviereblanche.com, (consulté le )
  6. Philippe Triay, « Ketty Steward, auteur de fantastique et de science-fiction: "La SF, c’est comme une expérimentation scientifique" - Outre-mer la 1ère », Outre-mer la 1ère,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « FR-apropos – The Plurality University (U+) », sur www.plurality-university.org (consulté le )
  8. « Qu’est-ce que l’Université de la Pluralité ? – The Plurality University (U+) », sur www.plurality-university.org (consulté le )
  9. « L’université de la pluralité - Les Utopiales », Les Utopiales,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « Les news SF et fantasy : Des nouvelles de Qui a peur de la mort ? chez HBO, The Asylum Steampunk Festival, SF et astrophysique... : ActuSF », sur www.actusf.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]