Kenny Garrett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kenny Garrett
Description de cette image, également commentée ci-après
Kenny Garrett en 2013.
Informations générales
Nom de naissance Kenny Garrett
Naissance (60 ans)
Détroit, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Saxophoniste, compositeur
Genre musical Jazz
Instruments Saxophone alto, saxophone soprano, flûte traversière
Années actives Depuis 1978
Labels Mack Avenue Records (en)[1]
Site officiel Site Officiel

Kenny Garrett (à ne pas confondre avec Kenny G) est un saxophoniste de jazz né à Détroit dans le Michigan, le .

Son père était saxophoniste ténor dans un groupe amateur. La carrière de Kenny Garrett débute lorsqu'il rejoint le Duke Ellington Orchestra en 1978, dirigé par le fils de Duke, Mercer Ellington. Trois ans plus tard, il joue dans le Mel Lewis Orchestra (interprétant la musique de Thad Jones) et aussi dans le Dannie Richmond Quartet (travaillant plus particulièrement sur les compositions de Charles Mingus).

En 1984, il enregistre son premier album en tant que leader. Dès lors, il compose 11 albums dont beaucoup ont été nominés aux Grammy Awards. Durant sa carrière, Kenny a joué avec de nombreux musiciens comme Miles Davis, Art Blakey, Freddie Hubbard, Woody Shaw, McCoy Tyner, Pharoah Sanders, Brian Blade, Bobby Hutcherson, Ron Carter, Elvin Jones, Marcus Miller, Mulgrew Miller ou encore Robben Ford.

La musique de Garrett contient parfois des influences asiatiques, un aspect que l'on retrouve tout particulièrement dans son album Beyond The Wall composé en 2006.

À la fois lyrique et technique au cours de ses improvisations (dans la lignée de John Coltrane), il peut néanmoins, dans ses compositions, aller parfois vers une musique plus accessible. Sur le titre "Happy people" par exemple, qu'il reprend souvent dans ses concerts, où la pop funky, (un beat de rap, des chœurs très soul), tranche radicalement avec la gravité du versant mystique de l'auteur. Ce mysticisme atteint son apogée dans l'incontournable album "Song book" (1997, J. Watts à la batterie, K. Kirkeland au piano, et N. Reeves à la basse). Tout y semble sublime dans l'unicité, en un grand frisson, et contrebalance avec l'aspect "patch-work" des derniers albums, où un titre "Afrique", côtoie un autre "Asie" ou "gospel", ou "funk". Avec sa personnalité, sa capacité d'improvisation (tant sur le plan rythmique qu'harmonique) et son timbre, Kenny Garrett est un des plus talentueux saxophonistes de ces 30 dernières années.

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Miles Davis[modifier | modifier le code]

Avec Marcus Miller[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Kenny Garrett », sur www.mackavenue.com (consulté le )