Karine Fauconnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Karine Fauconnier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Karine Fauconnier, née à La Rochelle le , est une navigatrice française.

Elle a navigué sur tous supports : en monocoque, en multicoque, en équipage, en solitaire, en régates, au large, sur les plans d'eau lacustre ou autour du monde. Elle a gagné de nombreuses courses notamment en Figaro et avec le Trimaran de 60 pieds ORMA Sergio Tacchini.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du navigateur Yvon Fauconnier, Karine Fauconnier a vécu ses premières années à bord du Vendredi 13. Après une adolescence parisienne, Karine retrouve ses racines salées en traversant plusieurs fois l’Atlantique. À 24 ans, elle choisit de se lancer seule dans la course au large sur le circuit Figaro. Pendant 4 ans, sa constante progression sur la « Solitaire du Figaro » la fait entrer dans le Top 10 en 1999 et 2000, et elle remporte également la transat AGRR Lorient-St Barth la dernière année.

En , Karine baptise son trimaran et devient la seule femme skipper d’un multicoque de 60 pieds ORMA[1]. Après seulement deux saisons, la navigatrice offre à son sponsor Sergio Tacchini plusieurs victoires et podiums, en Grand Prix ainsi que sur les courses au large, elle remporte notamment la Transat Québec-St-Malo en 2004.

En 2006, elle devient maman et elle continue de naviguer sur de multiples supports.

Pendant 3 ans, elle fut barreuse du D35 Ladycat en Suisse ou équipière de Bertrand Pacé, de Giovanni Soldini, puis à nouveau en solitaire sur le nouveau « Figaro », pour un retour aux « bases ».

Les bateaux à aile rigide et à foils volants arrivant, elle s'initie à cette nouvelle façon de naviguer en Class C et Flying Phantom.

En 2014, elle commence à faire du routage pour la Route du Rhum, en Multi 50, pour Gilles Lamiré[2] puis Lalou Roucayrol[3].

En 2016, navigatrice embarquée à bord d'Arkema, le Multi 50 de Lalou Roucayrol, elle gagne pour la deuxième fois Québec-St-Malo.

L'année suivante, forfait pour la Transat Jacques Vabre en double sur Arkema, elle restera à terre chargée du routage, et sera récompensée par une victoire du duo[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Routage Transat Jacques Vabre pour Arkema. Vainqueur en Multi 50[4].
  • 2016 : Vainqueur de Québec-St-Malo (Arkema)
  • 2014 : Routage Route du Rhum pour Gilles Lamiré. 3ème en Multi 50.
  • 2010 : La Solitaire du Figaro (Eric Bompard Cachemire)
  • 2009 : Vainqueur des Sables-Horta-Les Sables en double (Class 40 Telecom Italia)[5], Vainqueur de la Transmanche en double (Class 40 Telecom Italia), 9e du Challenge Julius Baer (D35 Ladycat)
  • 2008 : 3e du championnat Quebramar Cup, Vainqueur du Troféo de la Reina, 2e de la Copa des Rey (GP42 Near Miss), 7e du Challenge Julius Baer, 2e de l’Open de Rolle (D35 Ladycat),
  • 2007 : Vainqueur de la Transat Jacques Vabre (Multi 50’ Whaou !), 9e du Challenge Julius Baer, 5e du Bol d’Or (D35 Ladycat)
  • 2005 : Vainqueur du Tour du Monde Qatar Oryx Quest (Cata Doha 2006 - Ex Club Med)[6],[7]
  • 2004 : Vainqueur de Québec-St-Malo, Vainqueur du GP de Fécamp, 3e du Championnat du Monde ORMA, 5e de The Transat (l’Ostar), 2e des GP de Marseille, de Corse et de La Trinité-sur-mer avec le trimaran Sergio Tacchini
  • 2003 : Vainqueur du GP d’Italie, 3e du Championnat du Monde ORMA, 3e de la Transat Jacques Vabre, 2e du GP de Fécamp, 4e du GP de Marseille sur Sergio Tacchini
  • 2002 : Abandon sur avaries lors de la Route du Rhum, 5e du GP de Fécamp, 2e de la Roma per Due sur Sergio Tacchini
  • 2001 : En août baptême du Trimaran Sergio Tacchini, Abandon sur avaries lors de la Transat Jacques Vabre[8], 7e du GP de Belgique sur Sergio Tacchini
  • 2000 :
  • 1999 : 6e de la Solitaire du Figaro (Figaro Ville de St Raphaël-Itinéris), 3e du Championnat de France Équipage (Figaro Generali)
  • 1998 : 20e de la Solitaire du Figaro (Figaro Ville de St Raphaël), 9e de la Transat Lorient St-Barth en double (Figaro Terre Lune)
  • 1997 : 28e de la Solitaire du Figaro (Figaro Ville de St Raphaël)
  • 1996 : Vainqueur du Championnat de France Équipage (Figaro Concorde)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « A bord avec Karine Fauconnier », sur LExpress.fr, (consulté le 16 novembre 2020)
  2. « Gilles Lamiré : une course en bon marin | Seableue » (consulté le 16 novembre 2020)
  3. Publié par ScanVoile, « Multi50 / Karine Fauconnier embarque avec Lalou Roucayrol sur la Transat Jacques Vabre » (consulté le 16 novembre 2020)
  4. a et b « Transat Jacques Vabre 2017, rencontre avec Karine Fauconnier routeur du trimaran Arkema », sur Bateaux.com (consulté le 16 novembre 2020)
  5. Manon Borsi, « Victoire sans conteste de Soldini et Fauconnier », sur voilesetvoiliers.ouest-france.fr, (consulté le 16 novembre 2020)
  6. « Carnet de Bord de Thomas Coville et Jacques Vincent : semaine (...) - SeaSailSurf® », sur seasailsurf.com (consulté le 16 novembre 2020)
  7. Redacteur, « Karine Fauconnier découvre le Sud », sur Course au Large, (consulté le 16 novembre 2020)
  8. « Transat Jacques Vabre : Karine Fauconnier Femme d'accord marin d'abord ! », sur Le Telegramme, (consulté le 16 novembre 2020)
  9. Luc Le Vaillant, « Voile. Victoire de Karine Fauconnier et Lionel Lemonchois. La «Fille du vent» décroche Lorient-Saint-Barth. », liberation.fr, (consulté le 27 septembre 2019)