Kanzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Kanzi (République démocratique du Congo).

Kanzi (trésor enfoui en swahili) est un bonobo mâle se révélant très doué pour le langage et qui a fait l'objet de recherches à la Georgia State University par le Dr. Sue Savage-Rumbaugh.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 28 octobre 1980 au zoo de San Diego, bébé d'une femelle bonobo nommée Lorel, Kanzi fut rapidement adopté par une autre femelle dominante nommée Matata qui allait être l'objet de recherches au Georgia State University. Encore bébé, Kanzi suivait Matata lors des différents exercices qu'elle devait faire. Ces exercices consistaient notamment à utiliser des symboles sur un clavier pour communiquer. Elle n'avait la capacité de mémoriser que six symboles. Se révélant un élément parasite à la concentration de Matata, le bébé bonobo devait être constamment distrait par l'essentiel de l'équipe.

Après le sevrage de Kanzi, Matata fut transférée pour être accouplée et Kanzi se retrouva seul avec l'équipe. Il s'avéra qu'il avait appris sans aucune difficulté une dizaine de symboles du clavier et les utilisait pour annoncer ses intentions. Par exemple, après avoir appuyé sur la touche "pomme", il allait chercher ce même aliment.

Sa façon spontanée d'apprendre les symboles différait des autres bonobos (notamment Matata), pour lesquels le travail de mémorisation des symboles s'appuyait sur la constante répétition des exercices. De plus, il avait compris quelques mots anglais prononcés par l'équipe, tel que light (lumière), au son duquel il pouvait actionner l'interrupteur. Il avait appris l'équivalent anglais de la plupart des symboles. Il avait aussi la capacité d'agencer deux symboles tels que « ouvrir orange ».

À force d'enseignement, le nombre de symboles connus par Kanzi en novembre 2006 est de 348 et il comprend plus de 3 000 mots parlés (source : Smithsonian Magazine, par Wikipedia/EN)

Kanzi le bonobo est également un artiste. Ses toiles se négocient jusqu'à 1 500 €, le profit étant reversé à des associations de protection de singes dans leur milieu naturel.

Kanzi sait aussi faire du feu, et cuire des aliments.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Kanzi, the ape at the brink of the Human Mind. de Sue Savage-Rumbaugh & Roger Lewin. (ISBN 0-471-58591-2)