Kan'ei-ji

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pagode Kan'ei-ji, à Tokyo.

Tōeizan Kan'ei-ji Endon-in (東叡山寛永寺円頓院?, peut aussi s’écrire Kan'eiji, voire Kaneiji) était un temple bouddhiste Tendai fondé en 1625 par Tenkai à Tokyo au Japon, à proximité de l'actuel parc d'Ueno et de la gare d'Uguisudani. Le nom du temple lui vient de l'ère Kan’ei durant laquelle il fut érigé.

Le principal objet d’adoration était le Yakushirurikō Nyorai (薬師瑠璃光如来?). Parce qu’il était l’un des deux bodaiji (菩提寺?, soit temple bodhi, un temple funéraire) du clan Tokugawa — l’autre étant Zōjō-ji — et parce qu’il fut détruit dans les derniers jours de leur règne, son nom est inextricablement lié au shogunat Tokugawa.

Source[modifier | modifier le code]