Kawagoe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Kawagoe
川越市
Kawagoe
Clocher de Kawagoe
Drapeau de Kawagoe
Drapeau
Administration
Pays Drapeau du Japon Japon
Région Kantō
Préfecture Saitama
Maire Yoshiaki Kawai
Code postal 〒350-8601
Démographie
Population 350 745 hab. (2015)
Densité 3 214 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 55′ 19″ nord, 139° 29′ 20″ est
Superficie 10 913 ha = 109,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : préfecture de Saitama

Voir sur la carte administrative de Préfecture de Saitama
City locator 13.svg
Kawagoe

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte administrative du Japon2
City locator 13.svg
Kawagoe

Géolocalisation sur la carte : Japon

Voir la carte topographique du Japon2
City locator 13.svg
Kawagoe

Kawagoe (川越市, Kawagoe-shi?) est une ville (市, shi) de la préfecture de Saitama, au Japon. La ville a été fondée le .

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La ville de Kawagoe est située dans le Sud de la préfecture de Saitama, sur l'île de Honshū, au Japon. Cette cité-dortoir s'étend sur une superficie de 109,13 km2 au-delà de la pointe nord du plateau de Musashino, environ 32 km au nord-ouest de l'agglomération de Tokyo[1].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Entrant dans Kawagoe, la rivière Iruma prend la direction nord-est jusquà la limite Nord de la ville, le long de laquelle elle serpente avant que son cours ne s'infléchisse vers le sud-est. Le cours d'eau rejoint le fleuve Ara dans l'Est de la ville, quelques centaines de mètres au nord-ouest d'un pont supportant une section de la ligne Kawagoe[2].

Démographie[modifier | modifier le code]

Lors du recensement 2015, la ville de Kawagoe comptait 350 745 habitants[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1889, à partir du domaine féodal de Kawagoe, Le bourg de Kawagoe est créé, dans la préfecture de Saitama nouvellement établie sur une partie des terres de la province de Musashi[4]. En 1922, comptant 31 000 habitants, il acquiert le statut de ville. Dix-sept et trente-trois ans plus tard, il s'élargit en absorbant successivement un village voisin puis neuf autres[3],[1],[4].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Kawagoe est surnommée « petite Edo » (小江戸, Koedo?), d'après l'ancien nom de Tokyo. Comme Hikone, ville de la préfecture de la préfecture de Shiga, dans la région du Kansai, elle fait partie des municipalités japonaises qui ont préservé l'atmosphère des cités de l'époque d'Edo (1603 - 1868), des jōkamachi (« ville-château ») parsemées de résidences appatenant à la noblesse militaire[5].

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

Le monument le plus important à Kawagoe est la tour de l'horloge, qui, bien que n'étant plus fonctionnelle, reste l'emblème de la ville (le timbre de son carillon est classé parmi les 100 sons naturels du Japon[6]). Vient ensuite le Kita-in, temple bouddhique possédant 500 statues de Rakan.

Toutefois, l'intérêt de la ville réside également dans ses ensembles de maisons à l'ancienne, pourvues de lourdes toitures typiques. Ces maisons appelées Kurazukuri (蔵造り?), ont été construites sous l'influence culturelle de l'ancienne capitale shogunale : Edo. On peut voir des modèles aux dimensions des constructions originales et observer leur structure dans le musée de la ville.

À côte du musée, se trouve le château de Kawagoe et Kashiya-yokocho (quartier des pâtissiers).

Symboles municipaux[modifier | modifier le code]

En 1982, afin de marquer le 60e anniversaire de la ville, la mairie, par l'intermédiaire d'une consultation locale, désigne le chêne vert du japon comme arbre symbole de la municipalité de Kawagoe, est la fleur de l'arbuste corète du Japon comme sa fleur symbole. Dix ans plus tard, l'oie est choisie comme oiseau symbole municipal[7].

L'emblème de Kawagoe, adopté en mai 1912, à l'aube de l'ère Taishō (1912 - 1926), est une forme stylisée du nom de la ville. Le sinogramme japonais «  (kawa?, « cours d'eau ») », au centre, est entouré des katakanas «  » (« ko », en haut) et «  » (« e », en bas). La dynamique circulaire de l'ensemble figure le souhait d'un développement prospère de la ville[1].

Transports[modifier | modifier le code]

Chemin de fer[modifier | modifier le code]

La gare de Kawagoe est la gare principale de la ville. Elle est desservie par la ligne Kawagoe de la compagnie JR East et la ligne Tōjō de la compagnie Tōbu. La ligne Shinjuku de la compagnie Seibu arrive à la gare de Hon-Kawagoe.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Villes jumelées[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Mairie de Kawagoe, « 川越市のプロフィール/川越市 » [« Profil de la ville de Kawagoe »], sur www.city.kawagoe.saitama.jp,‎ (consulté le 31 août 2018).
  2. (ja) Institut d'études géographiques du Japon, « GSI Maps », sur www.gsi.go.jp (consulté le 31 août 2018).
  3. a et b (ja) Asahi Shinbun, « 川越市 » [« Ville de Kawagoe »], sur Kotobank,‎ (consulté le 31 août 2018).
  4. a et b Mairie de Kawagoe, « 川越市の歴史 : 近現代[近代都市川越の発展] » [« Histoire de la ville de Kawagoe : développement de l'ère moderne »], sur www.city.kawagoe.saitama.jp,‎ (consulté le 31 août 2018).
  5. (ja) Asahi Shinbun, « 小江戸 », sur Kotobank,‎ (consulté le 31 août 2018).
  6. (ja) Asahi Shinbun, « 川越の時の鐘 » [« Horloge de Kawagoe »], sur Kotobank,‎ (consulté le 31 août 2018).
  7. Mairie de Kawagoe, « 市の木・市の花・市の鳥・市民の歌 » [« Arbre, fleur, oiseau et chants symboles de la ville de Kawagoe »], sur www.city.kawagoe.saitama.jp,‎ (consulté le 31 août 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :