Julia Deck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deck.
Julia Deck
Naissance
Paris, France
Activité principale
écrivaine
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

Viviane Élisabeth Fauville (2012)

Julia Deck, née à Paris en , est une écrivaine française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Julia Deck est la fille d'un père plasticien français et d'une mère enseignante et traductrice britannique[1]. Elle fait ses études secondaires au lycée Henri-IV à Paris, puis supérieures de lettres à la Sorbonne[2]. Elle devient chargée de communication de grands groupes industriels avant de se consacrer à la littérature tout en menant la profession de secrétaire de rédaction pour divers journaux[2]. Elle envoie sans succès un premier manuscrit à trois éditeurs[1]. Influencée par le travail d'écriture de Jean-Philippe Toussaint et surtout de Jean Echenoz, elle décide d'envoyer son roman, Viviane Élisabeth Fauville écrit dans la veine de ses modèles, en mai 2011 aux éditions de Minuit qui acceptent de la publier[2]. Elle était alors en deuxième année d’études de psychologie[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Prix du premier roman de l'université d'Artois 2013

Traduction[modifier | modifier le code]

  • Une partie rouge, de Maggie Nelson (États-Unis), Paris, Éditions du Sous-Sol, 224 p., 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c J. Poget, La romancière s’est révélée à Minuit, 24heures.ch (24 novembre 2014)
  2. a b et c Julia Deck, la révélation de Minuit dans Le Nouvel Obs du 13 septembre 2012.
  3. Lisbeth Koutchoumoff, « Au départ, je voulais écrire «Crime et Châtiment» à l’envers », sur letemps.ch,
  4. « Julia Deck. Viviane élisabeth Fauville », sur L'Humanité,
  5. Marianne Payot, « Julia Deck: dans la peau de l'autre », sur L'Express,
  6. Eléonore Sulser, « «Le Triangle d’hiver» de Julia Deck, le jeu de l’amour et de la géométrie », sur letemps.ch,
  7. « «En procès», le ballet de justice », Libération.fr,‎ (lire en ligne)
  8. Charlotte Debroise,«  Julia Deck, Sigma », Critique d’art, mis en ligne le 25 mai 2019, consulté le 19 octobre 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]