Jules Pajot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jules Pajot
Fonctions
Sénateur inamovible
Député
Sénateur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Jules-Isidor-Bernard-Fidèle Pajot (, Paris - , Paris), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut notaire à Paris de 1837 à 1867, et président de la chambre des notaires. Il se retira ensuite à Lille où il devint conseiller municipal, et membre de plusieurs associations religieuses et charitables. Élu, le 8 février 1871, représentant du Nord à l'Assemblée nationale, il prit place à droite et fit partie de la réunion des Réservoirs.

Chargé du rapport sur la pétition des évêques demandant l'intervention de la France en faveur du pape, il conclut à une intervention limitée d'ailleurs, pour le moment, à une simple démarche auprès du roi d'Italie. Le rapport fut l'objet d'un débat très vif, et aboutit à un vote platonique de renvoi au ministre des Affaires étrangères.

Admis dans l'accord conclu entre la gauche et certains membres de la droite pour l'élection des sénateurs inamovibles, Pajot fut élu comme tel, le 11 décembre 1875, par l'Assemblée nationale. Il a pris place à droite et a combattu de ses votes la politique scolaire, coloniale et économique des ministères républicains.

Il présida la commission spéciale relative à l'article 1953 du code civil, la première commission des pétitions et la commission consacrée à l'élection des conseils d'arrondissement.

Défenseur ardent des libertés religieuses et monarchiste irréductible, il espéra contre toute espérance le rétablissement de la royauté.

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]