Juergen Teller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un photographe image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un photographe allemand.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Pour plus d’informations, voyez le projet associé.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Teller.
Juergen Teller
FILAF 2013 - Juergen Teller.jpg

Juergen Teller avec son prix d'honneur du FILAF 2013.

Naissance
Nom dans la langue maternelle
Jürgen TellerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jürgen TellerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Domicile

Juergen Teller, né en 1964 à Erlangen, est un photographe allemand installé à Londres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à la Bayerische Staatslehranstalt für Photographie à Munich (1984-1986), il s'installe définitivement à Londres en 1986. Au début de sa carrière, il a photographié des célébrités avec notamment des photographies qui sont parues dans les magazines de mode The Face, i-D, Arena, Dazed & Confused, Visionnaire, Vogue, Purple, Paradis. Il est reconnu comme un des photographes contemporains de mode les plus en vogue.

Il a également réalisé des pochettes de disques pour Björk, Elton John, Elastica, Simply Red, Sinead O'Connor, DJ Shadow, New Order, etc. Il a conçu des campagnes publicitaires pour la marque Marc Jacobs[n 1] ou pour Yves Saint Laurent, imposant déjà son style dans l'univers publicitaire.

Teller a réalisé plusieurs petits films dont Can I Own Myself en 1998 (dans lequel apparaît Kate Moss qu'il a souvent photographiée).

En 2015, il réalise la campagne publicitaire pour la marque Céline dans laquelle il met en image l'écrivaine américaine Joan Didion, la danseuse étoile de l'Opéra national de Paris Marie-Agnès Gillot et un jeune mannequin britannique, Freja Lawrence. L'apparition dans cette campagne de l'écrivaine, âgée de 80 ans assure à cette collaboration entre la marque et le photographe une importante couverture médiatique, au-delà de la presse spécialisée[2],[3],[4].

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2004 : « Fashioning Fiction in Photography since 1990 », MoMA, New York, avril-juin[6]

Livres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dès le début des années 2000, il réalise une campagne pour Marc Jacobs avec Natalia Vodianova alors enceinte[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) http://www.vogue.com/voguepedia/Natalia_Vodianova
  2. Sarah Galo, « Joan Didion anointed Céline's new 'cool girl' », sur the Guardian (consulté le 10 juin 2015)
  3. Carine Bizet, « La romancière Joan Didion, nouveau visage de Céline », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, [/m-styles/article/2015/01/09/la-romanciere-joan-didion-nouveau-visage-de-celine_4552992_4497319.html lire en ligne])
  4. Eviana Hartman, « Joan Didion: From the Face of Céline to the Subject of a New Photography Exhibition » (consulté le 10 juin 2015)
  5. Art Media Agency, 21 juin 2013.
  6. « MoMA | Fashioning Fiction in Photography since 1990 », sur www.moma.org (consulté le 10 juin 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :