Juan Arvizu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arvizu.
Juan ArvizuJuan Nepomuceno Arvizu Santelices
Description de cette image, également commentée ci-après
Juan Arvizu
Surnom Le ténor à la voix de soie
Nom de naissance Juan Nepomuceno Arvizu Santelices
Naissance
Querétaro Drapeau du Mexique Mexique
Décès (à 85 ans)
Activité principale Artiste lyrique
Ténor
Style Opéra
Boléro
Années d'activité 1924–1967
Collaborations Agustín Lara, María Grever
Alfredo Antonini, John Serry Sr.
Formation Conservatoire de Mexico

Juan Arvizu, né le à Querétaro au Mexique et mort le (à 85 ans) à Mexico, est un ténor lyrique mexicain et un interprète de boléro et de tango latino-américains. Il a été largement remarqué pour ses interprétations des œuvres de Agustín Lara et María Grever et a été surnommé « le ténor à la voix de soie ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Les premières années[modifier | modifier le code]

Juan Nepomuceno Arvizu Santelices est né à Querétaro, au Mexique, de Pedro Arvizu et Trinidad Santelices. Enfant, il a aidé son pére en tant qu'opérateur radio-télégraphique. Sa mère l'a encouragé à étudier la vocalisation, le solfège et l'harmonie tout en chantant dans une chorale d'enfants. À l'âge de 22 ans, il a été accepté au Conservatorio Nacional de Música (Mexique) à Mexico, où il a poursuivi ses études[1]. Ses capacités artistiques ont attiré l'attention de plusieurs professeurs de musique, y compris José Pierson, qui avait instruit des chanteurs célèbres tes que Jorge Negrete, José Mojica, Alfonso Ortiz Tirado, Pedro Vargas et Juan Pulido. Avrizu est apparu por la première fois avec la compagnie d'opéra de Pierson alors qu'il jouait sur scène avec la célèbre soprano Ángeles Ottein et Consuelo Escobar[2].

icône haut parleur Audio externe
Vous pouvez écouter Juan Arvizu en train de jouer le bolero de María Grever De Donde avec l'Alfredo Antonini CBS Tipica Orchestra et John Serry Sr. accordéoniste dans le années 1942 ici

À l'âge de 24 ans, Arvizu fait ses débuts au Teatro Esperanza Iris avec un rôle dans La sonnambula de Vincenzo Bellini [3]. En tant que membre de la Compagnie d'Opéra Consuelo Escobar de Castor, il a continué dans ce rôle et a voyagé à l'étranger. Il a visité New York pendant ce temps et a continué à augmenter son répertoire d'opéra pour inclure le tango argentin et les travaux de María Grever et Alfonson Esparaza Otel. En 1927, Arvizu revient au Mexique et apparaît dans une autre production d'opéra au Teatro Esperanza Iris de l'œuvre de Giacomo Meyerbeer, Dinorah[4].

Tandis que les qualités vocales naturelles d'Arvizu et la puissance de sa voix d'opéra attirent l'attention du public, il se heurte à des obstacles financiers dans ses activités professionnelles en ce moment. Dans cet esprit, il a augmenté son répertoire pour inclure le tango populaire et les apparitions initiées dans les cafés et les cinémas [5]. Pepe Cantillo, qui a dirigé l'une des revues de musique les plus célèbres du Mexique, a rapidement engagé Arvizu [6],[7]. Ses représentations dans l'opéra ont également attiré l'attention des figures principales dans l'industrie phonographique. À cette époque, le domaine de la musique populaire a accueilli des artistes tels que Margarita Cueto, Pedro Vargas, Juan Pulido, Carlos Mejía, Carlos Almenar Otero, Alfredo Sadel et Tito Schipa parmi d'autres. Juan Arvizu n'a pas fait exception, confiant sa voix à la maison de disques Brunswick en 1928. Son premier enregistrement de la chanson Varita de nardo de Joaquin Pardavé e été bien accueilli par le public. La maison de disques RCA Victor l'a bientôt intégré à son équipe, commençant ainsi l'une des carrières les plus prolifiques de la musique populaire. Le compositeur Jorge del Moral a confié se composition Por Unos Ojos à Arvizu, dont la polyvalence vocale et les qualités musicales lui ont valu le surnom de "Tenor With the Silken Voice" [8],[9],[10].

Reconnaissance internationale[modifier | modifier le code]

Sur la base de ces réalisations, Radio XEW au Mexique a invité Arvizu en 1930 à inaugurer sa première émission en 1930 [11],[12] . Ce ne serait pas la seule fois que le "Tenor With the Silken Voice" recevrait une telle reconnaissance. En fait, Arvizu a eu l'honneur d'initier des émissions sur plusieurs autres stations de radio internationales. Par exemple, en 1935, il a inauguré un spectacle sur LR1 - Radio El Mundo à Buenos Aires, en Argentine[13]. Des années plus tard, en 1942, il crée avec la Cadena de Las América du Columbia Broadcasting System (CBS) et Voice of America à New York, en collaboration avec le chef d'orchestre Alfredo Antonini, la chanteuse portoricaine Elsa Miranda, le compositeur argentin Terig Tucci, la chanteuse américano-mexicaine Eva Garza et l'accordéoniste de concert John Serry Sr. [14],[15],[16],[17],[18],[19]. En 1941, il également collaboré avec l'Orchestre André Kostelanetz à la radio pour WABC a New York [20]. En 1945, ses performances sur le réseau CBS ont été entendues par des auditoires de vingt pays d'Amérique latine. Ses représentations ont également été diffusées sur le Réseau Radio des Forces Armées aux membres des forces armées américaines en Europe[21]. Mais l'un de ses plus grands accomplissements était de "découvrir" un des compositeurs principaux du Mexique, Agustín Lara en 1929 [22],[23].

Agustín Lara (H. Peraza) Madrid 02

Pendant les années 1920 et 1930, le tango était très populaire au Mexique. Arvizu a créé plusieurs de ces chansons dans la revue musicale de Pepe Cantillo [24]. En cherchant un accompagnateur, le ténor a accepté d'engager un pianiste bohème inconnu au Café Salambó. Ce pianiste était Agustín Lara [25],[24] . Au début, Agustín Lara était un compositeur de tango, mais ses compositions manquaient l'accompagnement approprié de l'orchestre de tango. En conséquence, ses oeuvres ont été classées dans le genre "chanson créole". Arvizu a été le premier chanteur à défendre les compositions de Lara à travers ses performances dans les cinémas et à la radio [26],[27]. Les performances du duo Lara-Arvizu à la radio XEW ont été bien recues par le public [28]. Avec d'autres grands chanteurs de l'èpoque tes que Pedro Vargas et Alfonso Ortiz Tirado, Arvizu a aidè a populariser plusieurs des plus grandes compositions de Lara [29],[30]. Ils ont inclus tesl travaux comme: Aventura, Concha Nacar, Cuando Vuelvas, Enanorada, Granada, Santa et Tus Pupilas [31],[32],[33] .

Juan Arvizua a obtenu une reconnaissance internationale dans les années 1930. En 1935, le chanteur effectue sa première tournée internationale et arrive à Buenos Aies pour le lancement de la radio LR1 El Mundo [34]. Bien que son séjour à Buenos Aires n'ait été prévu que pour deux mois, il a duré plus d'un an et demi [35]. Ce fut une saison triomphale pour Juan Arvizu. Cet exploit ser répété des années plus tard lorsqu'il terminera son contrat à New York avec RCA Victor. Il est resté en Argentine pendant 18 ans et a lancé de nombreuses tournées de concerts à l'éntranger depuis ce lieu [36].

Le zénith de la carrière de Juan Arvizu a émergé en 1944. Rien qu'en Argentine, le chanteur a gagné 60 000 dollars [37]. Les auditoires ont afflué vers les scènes et les lieux de concert où Juan Arvizu est apparu. Il a vécu plusieurs années au Chili en interprétant des boléros ainsi qu'en Colombie [38].

À son retour dans son Mexique natal, cependant, Juan n'a pas reçu la reconnaissance à laquelle il s'attendait. Avec le passage du temps, une nouvelle génération avait émergé avec différentes préférences musicales. Juan avait été poussé à l'arrière-plan. Après une longue tournée dans sa ville natale de Queretáro, au Mexique, en 1967, il s'est embarqué dans une période de repos depuis que sa vie a été caractérisée par un mouvement continu [39].

Enregistrements[modifier | modifier le code]

Juan Arvizu état l'un des chanteurs les plus enregistrés dans l'historie de la musique latine [40] . En tant qu'artiste prolifique, il a enregistré pour plusieurs labels de premier plan, notamment:RCA Victor, Columbia Records et Tico Records. Il a souvent créé des compositions de plusieurs compositeurs latins parmi lesquels: Mario Clavell d'Argentine, Rafael Henández Marín de Porto Rico, Donato Roman Heitman du Chili, Enrique Fábrega du Panama, Carlos Vieco, Augusto Duque de Colombie et Agustín Lara, Gonzalo Curiel et Gabriel Ruiz Galindo du Mexique [41].

Arvizu s'est également produit en duo avec d'autres musiciens connus. Ses enregistrements avec Margarita Cueto comprennent plusieurs chansons célèbres telles que: Taboga, Más Vale Tarde, Que Nunca, Bajo el Palmar, Desperacíon, parmi beaucoup d'autres. Avec Juan Pulido, il enreistre El Ùltimo Beso et avec Alfonso Ortiz Tirado, Negra Linda. Arvizu était également accompagné de plusieurs orchestres renommés de son temps, dont: Marimba Panamerica, l'Orchestre Chucho Zarzosa, l'Orchestre Vieri Fidanzani, l'Orchestre Francisco Lomuto, l'Orchestre E. Vigil et Robles, l'Orchestra de Juan S. Garrido, le CBS Pan American Orchestra [42],[43],[44] et bien d'autres [45].

Juan Arvizu est crédité de plusieurs enregistrements uniques de boléros, aires, tangos, valses et malongas. Il a été estimé qu'au cours de sa carrière il s enregistré plus de 2,000 disques. Parmi ses titres les pllus populaires figurent ses interprétations suivants: Arrepentimiento Cada Vez Que Me Recuerdes, Corrientes y Esmeralda, Qué Fácil Es Decir, La Cumparsita, Lágrimas de Sangre, Madreselva Caminito, Mi Buenos Aires Querido, Mi Ùnico Amor, Nido Gaucho, Aucun Tango, Cantes Ese, Nuestra Casita, Pecado, Plegaria, Prohibido, Salud Dinero y Amor, Monsieur Juez, Si Dejaras de Quererme, Sinceramente, Tengo Mil Novias, Verdemar, Una Cación [46].

Serpentina Doble[modifier | modifier le code]

Parmi les nombreuses chansons présentées par Arvizu est la composition Serpentina Doble par Juan Rezzano. La chanson raconte l'histoire d'un garçon qui vendait des bandes de papier colorées et subit par la suite un accident mortel causé par un véhicule conduit par un pierrot lors d'un carnaval. Le garçon décède dans un hôspital juste au moment où le carnaval prend fin. On dit que le compositeur de la chanson a entendu son père chanter le belle mélodie à la maison quand il était très jeune [47],[48].

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le "Septiéme art" a également bénéficié de la présence de Jaun Arvizu. Il a participé à plusieurs films dont Snata et Reír llorando, qu'ont été produits au Mexique. À Cuba, Arvizu a joué dans le film le plus important de sa carrière, Ahora Selemos Felices avec le charismatique artiste portoricain Mapy Cortés [49]. En 1939, Arvizu abait déjà atteint le zénith de sa renommée. Même so l'intrigue du film était simple, elle générait des revenus fabuleux. Arvizu a chanté plusieurs boléros du compositeur Rafael Hernández, notamment: Quiero Decirte, Las Palomitas, Purísima et Ahora Seremos Felices. En 1940, il a également chanté dans le film Infedelidad en collaboration avec l'acteur Jorge Vélez [50],[51] .Dans les années 1950, il a joué dans plusieurs films biographiques sur le compsoiteur María Grever, y compris: Cuando Me Vaya (1954) qui a remporté deux prix Ariel et O Grande Amor de María Grever Leg (1954)[52],[53],[54],[55].

Style de performance[modifier | modifier le code]

Au cours de sa longue carrière d'enregistrement de musique pour le label Victor, les performances d'Arvizu ont été revues par des critiques dans des magazines tels que Billboard. Il a été constamment loué pour une livraison passionnée aussi bien qu'un style dramatique de chant [56],[57]. Il a également été applaudi pour son chant corsé et la qualité tonale de sa voix [58].

Décès[modifier | modifier le code]

Juan Arvizu est décédé à Mexico le 19 novembre 1985. Son héritage musical comprend un recueil d'enregistrements uniques pour RCA Victor, Columbia Records et Tico Records, dont certains ont été produits en Amérique du Nord et du Sud, Ils incarnent un vaste répertoire qui comprend la musique de ses collègues artistes mexicains Agustín Lara et María Grever [59],[35] . Il est reconnu comme l'un des principaux ténors mexicains de son époque qui défendu les compositions d'Agustín Lara [60],[61],[62],[63].

Discographie[modifier | modifier le code]

icône haut parleur Audio externe
Vous pouvez écouter Juan Arvizu chanter le bolero Rancho Alegre de Felipe Bermejo Araujo avec CBS Tipica Orquesta et Alfredo Antonini et John Serry Sr. en 1941 ici(en)

Egalement inclus dans les albums de Juan Arvizu sont[64]:

Singles

  • A La Misma Hora (19??, Tico 10-055 B) - Juan Arvizu avec l'organiste Salvador Muñoz interpréter cette chanson par Ferradas Compos [65]
  • Chamaca Mia ( 1929, Victor 46108-B) - Juan Arvizu avec orchestre interprète cette chanson de María Grever [66]
  • Daño (19??, RCA Victor 23-6818) - Juan Arvizu et l'Orquesta Chucho Zarzosa interprètent ce boléro de Carlos Arturo Briz [67]
  • De Donde?(194?, Columbia 36666) - Juan Arvizu et le CBS Tipica Orchestra dirigé par Alfredo Antonini et accordéoniste John Serry Sr. interprètent cette chanson de María Grever [68]
  • El Ay, Ay, Ay (19??, RCA Victor 23-5260-b) - Juan Arvizu et Mario Clavell avec Orquesta Federico Ojeda interprètent un rabanal de Juan S. Garrido [69]
  • El Bigote de Tomas (194?, Columbia 36666) - uan Arvizu et le CBS Tipica Orchestra dirigé par Alfredo Antonini et accordéoniste John Serry Sr.interprètent cette chanson de Valie [70]
  • El Tulipan (19??, RCA Victor 23-6318) - Juan Arvizu et La Orquestra Chucho Zarzosa interprètent cette polka par Clara Solovera [71]
  • Ella (19??, Tico 10-056-B) - Juan Arvizu et l'Orquesta Simon Alvarez interprètent ce boléro de J. A. Jimenaz [72]
  • Enamorada (1946, Barcelona Compaňia del Gramófono Odeón AQ 73065) - Juan Arvizu avec Orchestra interprète ce bolero d'Agustín Lara [73]
  • Granada (1932, Victor 30705) - Juan Arvizu avec Orchestra interprète ce bolero d'Agustín Lara [32],[74]
  • Juan Arvizu - Trubador of the Americas (1941, Columbia 36663) - Juan Arvizu avec le CBS Tipica Orchestra dirigé par Alfredo Antonini [75] Liste des sélections musicales: Rancho Alegre, Duerme
  • La Bamba (19??, RCA Victor 68-0612-A) - Juan Arvizu avec orchestre interprète cette chanson de Luis Martinez Serrano [76]
  • Lejos (1934, Victor 32550-B) -Juan Arvizu et l'Orchestre Alfredo Cibelli interprètent cette canción creolla de M. Theresa Lara [77]
  • Llevame (19??, Tico 10-056-A) - Juan Arvizu et l'Orquesta Simon Alvarez interprètent ce boléro de Juan Clauso [78]
  • Me lo Cantaron Ayer (19??, RCA Victor 23-5260-A) - Juan Arvizu et La Orquesta de Federico Ojeda interprètent ce boléro mambo d'Alcas / Daglio [79]
  • Mi Carta (19??, RCA Victor (#68-0612-B) - Juan Arvizu et l'orchestre interprètent cette chanson de Mario Clavelli ([80]
  • Mi Sarape (194?, Colombia 36665) - Juan Arvizu et le chef d'orchestre CBS Tipica Orchesta Alfredo Antonini accordéoniste John Serry Sr. interprètent cette chanson de María Grever [81]
  • Nada, Nada (19??, RCA Victor 23-1233-A)- Juan Arvizu et l'Orquesta de la Radio Caracas interprètent cette guaracha de José Reyna [82]
  • No Hagas Llorar A Esa Mujer - (19??, RCA Victor 23-6818) - Juan Arvizu et l'Orquesta Chucho Zarzosa interprètent ce boléro de Joaquin Pardarve [83]
  • No Mereces Nada (19??, RCA Victor 23-7149) - Juan Arvizu et La Orquesta Rafael de Paz interprètent cette chanson de Manuel Alvarez Maciste [84]
  • Noche de Amor (194?, Columbia 36664) - Juan Arvizu et l'Orchestre CBS Tipica dirigé par Alfredo Antonini accordéoniste John Serry Sr. musique de Tchaïkovski [85]
  • Perfidia (19??, Victor 82690-A) - Juan Arvizu avec Marimba Pan-Americana et accordéon interprètent ce trot Fox par Alberto Dominguez [86]
  • Pobre Corazon -(19??, RCA Victor 23-6936) - Juan Arvizu avec piano, guitare et accordéon interprètent ce Valse Pasillo de Manilo/Oliviero [87]
  • Poquito a Poco -(19??, Tico 10-055A) - Juan Arvizu et l'Orchestre Simon Alvarez interprètent cette chanson de Don Fabian [88]
  • Que Paso? -(194?, Columbia 36665) - Juan Arvizu et le CBS Tipica Orchestra dirigé par Alfredo Anonini et accordéoniste John Serry Sr. interprètent cette chanson de Cortazar [89]
  • Senior del Milagro (19??, RCA Victor 23-6936) - Juan Arvizu interprète ce bolero de Cancho Manisella Casto avec piano, guitare et accordéon [90]
  • Señora Tentación (19??, Barcelona Compaňia del Gramófono Odeón AQ 73067) - Juan Arvizu avec orchestre interprète ce bolero d'Agustín Lara [91]
  • Tu, Tu, y Tu (1929, Victor (#46108-A) - Juan Arvizu interprète cette chanson de María Grever [92]
  • Ven (1934, Victor 32250-A) - Juan Arvizu interprète ce boléro fox trot de Gonzolo Curiel avec l'Alfredo Cibelli Orchestra [93]
  • Viva Sevilla! (194?, Columbia 36664) - Juan Arvizu et le CBS Tipica Orchestra dirigé par Alfredo Antonini interprètent cette chanson de Lavidada/Delmoral accordéoniste John Serry Sr[94].
  • Volvi (19??, Tico 10-059 B) - Juan Arvizu avec piano et orchesta interprètent cette chanson de E. Grenet [95]
  • Voy Gritando por la Calle (19??, RCA Victor 23-7149) Juan Arvizu et La Orqesta Rafael de Paz interprètent ce bolero de Fernando Z. Maldanado [96]
icône haut parleur Audio externe
Vous pouvez écouter Juan Arvizu chanter le bolero Perfidia de Alberto Dominguez avec Lorenzo Barcelata Orquesta ici(en)
  • Ya lo Ves (19??, RCA Victor 23-1233-B) - Juan Arvizu et l'Orquesta de la Radio Caracas interprètent ce bollero avec Trio Mastra [97]
  • Yo (19??, Tico 10-059 A) - Juan Arvizu et l'organiste Salvador Muñoz interprètent cette chanson de J. A. Jimenez [98]

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • O Grande Amor De María Grever 1954 Leg (1954) - Juan Arvizu chantant [99]
  • Cuando Me Vaya (1954) - Juan Arvizu chantant [100],[101]
  • Infidelidad (1940) - Juan Arvizu chantant [102],[101]
  • Ahora Seremos Felices (1938) - Juan Arvizu chantant[103],[104]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Agustin Lara - A Cultural Biography Wood, Andrew Grant. Oxford University Press. New York. 2014 p. 34 (ISBN 978-0-19-989245-7) Juan Arvizu - biographie sur books.google.com
  2. (es)Hernán Restrepo-Duque: «Pas aussi. Interdit dans la Voix de Juan Arvizu. RCA Victor. Medellín: Sonolux.
  3. (es)Juan Arvizu Bioggraphy - Les débuts de Juan Arvizu au Teatro Esperanza Iris sur todotango.com
  4. (en)Agustin Lara - A Cultural Biography Wood, Andrew Grant. Oxford University Press. New York. 2014 p. 34 (ISBN 978-0-19-989245-7) Juan Arvizu sur books.google.com
  5. (en)Agustin Lara - A Cultural Biography Wood, Andrew Grant. Oxford University Press. New York. 2014 p. 34 (ISBN 978-0-19-989245-7) Juan Arvizu sur books.google.com
  6. (es)Hernán Restrepo-Duque: Pas aussi. Les chansons de "Ahora seremos felices" et autres succès de ces jours. RCA Victor. Medellín: Sonolux.
  7. (en)Juan Arvizu - Biographie - Vintagemusic.fm Juan Arvizu joue dans la revue de musique de Pepe Cantillo sur vintagemusic.fm
  8. (en)Agustin Lara - A Cultural Biography Wood, Andrew Grant. Oxford University Press. New York. 2014 p. 34 (ISBN 978-0-19-989245-7) Juan Arvizu- "The Tenor With The Silken Voice" sur books.google.com
  9. (es)Todo Tango - Juan Arvizu - nicknames El Tenor de la Voice de Seda --The Tenor with the Silken Voice sur todotango.com
  10. (en)Juan Arvizu - Biographie - "The Tenor With The Silken Voice sur www.vintagemusic.fm
  11. (es)Juan Arvizu - Biography in Todo Tango - Juan Arvizu inaugure Radio XEW sur tototango.com
  12. (en)Agustin Lara - A Cultural Biography Wood, Andrew Grant. Oxford University Press. New York. 2014 p. 56-57 (ISBN 978-0-19-989245-7) Juan Arvizu et Agustin Lara collaborent au lancement de la radio XEW sur books.google.com
  13. (en)Juan Arvizu - Biography - Vintagemusic.fm Juan Arvizu inaugure Radio LR1 sur vintagemusic.fm
  14. (en)"The New York Times", 5 mai 1941, Pp. 32
  15. (en) "A Pictorial History of Radio", Settel Irving Grosset & Dulap éditeurs, New York 1960 et 1967, p. 146 - voir Photographie et légende, Library of Congress # 67-23789
  16. (en) Media Sound & Culture in Latin America & The Caribbean. Editores: Bronfman, Alejandra & Wood, Andrew Grant.University of Pittsburg Press, Pittsburg, PA, USA, 2012 p. 49 Books.google.com voir la page 49
  17. (en)The Pan American - Le Volume 2 1941, p. 46 et p. 55- "Latin American Ballad Singer Comes For Radio" Juan Arvizu sur books.google.com
  18. (en)Newsweek Le Volume 17 1941 p. 68 Juan Arvizu recruté par Edmund Chester pour la radio CBS sur google.books.com
  19. (en)Dissonant Divas in Chicana Music: The Limits of La Onda Deborah R. Vargas. University of Minnesota Press, Minneapolis, 2012 p. 155-157 (ISBN 978-0-8166-7316-2) Eva Garza et Viva America sur google.books.com
  20. (en)Andre Kostelanetz on Records and On The Air - A Discography and Radio Log North, James A. The Scarecrow Press Inc., Plymouth UK 2011 p. 317 (ISBN 978-0-8108-7732-0) sur books.google.com
  21. (en)Dissonant Divas in Chicana Music: The Limits of La Onda Deborah R. Vargas. University of Minnesota Press, Minneapolis, 2012 p. 152-155 OCIAA (Office of the Coordinator of Inter-American Affairs), FDR's Good Neighbor Policy, CBS, Viva America, La Cadena de las Americas sur google.books.com (ISBN 978-0-8166-7316-2)
  22. (en)Encyclopedia of Contemporary Latin American and Caribbean Cultures éditeurs: Daniel Balderston, Mike Gonzalez, Ana M. López. Routledge Taylor and Francis Group, London p. 833 (ISBN 1134788525), "Agustin Lara" la biographie - sur books.google.com
  23. (es)El Sigo De Torrén - 1970: Fallece el cantautor mexicano Agustín Lara, 'El Flaco de Oro' Agustin Lara nécrologie et Juan Arvizu sur elsiglodetorreon.com(es)
  24. a et b (en)Juan Arvizu - Biographie - Vintagemusic.fm Les premières chansons de Juan Arvizu dans la revue de musique de Pepe Cantillo sur vintagemusic.com
  25. (en)Encyclopedia of Contemporary Latin American and Caribbean Cultures éditeurs: Daniel Balderston, Mike Gonzalez, Ana M. López. Routledge Taylor and Francis Group, London p. 833 (ISBN 1134788525), "Agustin Lara" la biographie- Juan Arvizu "découvre" Agustín Lara sur books.google.com
  26. (es)Golpe aL Corazón: Tangos y Boleros Carlos Joaquin Ossa, Planeta, 1997 p. 32 Juan Arvizu sur books.google.com
  27. (es)Ce que Boleros raconte: L'histoire de 100 beaux boléros, leur compositeur et leurs meilleurs interprètes Hernán Restrepo Duque. Centro de Estudios Musicales, 1992, p. 33 Juan Arvizu - premier interprète de Lara qui commence ses travaux sur la radio XEW sur google.books.com
  28. (en)Juan Arvizu Biographie - Vintagemusic.fm Juan Arvizu aet Agustín Alara aet l'histoire du tango sur vintagemusic.fm
  29. (en)From Tejano to Tango: Essays on Latin American Popular Music éditeur: Walter Aaron Clark. Routledge, New York, 2002 p. 157 (ISBN 0-8153-3639-X) "From Tejano To Tango - Essays on Latin American Popular Music - Époco de oro - Juan Arvizu aide à populariser Agustín Lara, voir la page 157 sur google.books.com
  30. (en)Agustin Lara - A Cultural Biography Wood, Andrew Grant. Oxford University Press. New York. 2014 p. 56-57 (ISBN 978-0-19-989245-7) Juan Arvizu et Ortiz Tirado aident à promouvoir le travail d'Agustin Lara sur books.google.com
  31. (en)Juan Arvizu la biographie sur vintagemnsuc.fm
  32. a et b (en)Juan Arvizu - Granada Juan Arvizu chante avec Orchestra sur youtube
  33. (en)Granada Enregistrement unique par Juan Arvizu pour Victor Records (#30705) sur "Discography of American Historical Recordings" - University of California at Santa Barbara - Library - Juan Arvizu et Granada sur adp.library.ucsb.edu
  34. (en)Juan Arvizu - Biographie sur vintagemusic.fm
  35. a et b (es)Todo Tango - Juan Arvizu Biographie de Juan Arvizu par Nestor Pinson sur todotango.com
  36. (es)Todo Tango - Juan Arvizu Biographie de Juan Arvizu par Nestor Pinson on todotango.com
  37. (en)Juan Arvizu Biographie Juan Arvizu Juan Arvizu la biographie sur vintagemusic.fm
  38. (en)The Garland Encyclopedia of Music: South America, Mexico, Central America and the Carebbian. éditeurs Dale A. Danield E. Sheehy Olsen Garland Publishing Co. 1998 p. 372 (ISBN 0-8240-6040-7) sur books.google.com
  39. (en)Juan Arvizu la biographie sur todotango.com
  40. (es)Juan Arvizu - BiographieJuan Arvizu la biographie sur todotango.com
  41. (en)DAHR Discography if American Historical Recordings - Juan Arvizu Juan Arvizu discographieon - Université de Californie à Santa Barbara sur adp.library.ucsb.edu
  42. (en) A Pictorial History of Radio, Settel Irving Grosset & Dunlap Publishers, New York, 1960 & 1967, p. 146, Library of Congress #67-23789 Juan Arvizu photographié avec le CBS Pan American Orchestra à New York
  43. (en)Media Sound & Culture in Latin America. Éditeurs: Bronfman, Alejanda & Wood, Andrew Grant. University of Pittsburgh Press, Pittsburg, PA, USA, 2012, p. 49 (ISBN 978-0-8229-6187-1) Juan Arvizu et CBS Pan American Orchestra sur books.google.com Voir p. 49
  44. (en)The New York Times 5 mai 1941 p. 32
  45. (es)Hernán Restrepo-Duque: «Pas aussi. Une nuit tropicale: Juan Arvizu. RCA Victor. Medellín: Sonolux.
  46. (es)Todo Tango - Juan ArvizuBiographie de Juan Arvizu par Nestor Pinson sur todotango.com
  47. (es)Juan Arvizu 80 anos MP3 - Serpentina Doble comme chanté par Juan Arvizu sur mp3s-musica.com
  48. (es)Serpentina Doble par Juan Rezzano sur hermanotango.com
  49. (en)Ahora Selemos Felices Film avec Juan Arvizu en 1938 sur imdb.com
  50. (en)Infidelidad (1940) - Film avec Juan Arvizu et Jorge Vélez sur imdb.org
  51. (en)Juan Arvizu - Biography Juan Arvizu la biographie sur IMDB.org
  52. (en)Cuando Me Vaya Film mettant en vedette la performance de Juan Arvizu sur imdb.org
  53. (en)Cuando Me Vaya Ariel Awards (1955) sur imdb.com
  54. (en)Juan Arvizu sur imdb.com
  55. (es)O Grande Amor De María Grever 1954 Leg Film mettant en vedette la performance de Juan Arvizu sur Archive.org
  56. (en)The Billboard - Artist's Tunes Label and No. Comment - Latin American Juan Arvizu (Victor 23-107) Record d'enregistrement de Juan Arvizu en performance sur "The Billboard" 1er janvier 1949 p. 89 sur boobks.google.com
  57. (en)The Billboard - Artists Tunes Labels And No. Comments - Latin American - Juan Arvizu - George Adreann Ork Critique de Juan Arvizu sur "The Billboard" 15 janvier 1949 p. 109 sur books.google.com
  58. (en)The Billboard - Artist Tunes Labels and No. - Latin-American - Juan Arvizu - Vieri Fidanzini Ork (Victor 23=0993) critique de Juan Arvizuin dans "The Billbaord" 30 octobre 1948 p. 106 sur books.google.com
  59. (en)Discography of American Historical Recordings - Juan Arvizu Discographie de Juan Arvizu - Université de Californie Santa Barabara sur adp.library.ucsb.edu
  60. (en)Mexican Tenors in California and the United States 1910-50 - "TWO MEXICAN TENORS" - Juan Arvizu (1900-1985) identifié comme l'un des principaux ténors mexicains de son époque sur thefreelibrary.com
  61. (en)Agustín Lara - A Cultural Cultural Biography Andrew Grant Wood Oxford University Press - Juan Arvizu et Maria Grever sur google.books.com
  62. (es)Golpe al Corazón: Tangos y Boleros Carlos Joaquín Ossa Planeta, 1997, p. 32 Juan Arvizu décrit comme chanteur noté et vibrant qui a d'abord défendu le travail d'Agustin Lara sur google.books.com
  63. (en)The Billboard - A Mexican TV Series Will Honor 150 Radio Artists 30 Mars 1968 p. 39 Juan Arvizu dans "The Golden Epoch of Radio" sur XEW_TV sur google.books.com
  64. Discography of American Historical Recordings - Juan Arvizu Juan Arvizu Discographie - University of California Santa Barabara sur adp.library.ucsb.edu
  65. (en)A La Misma Hora Juan Arvizu et l'organiste Salvador Muñoz sur Archive.org
  66. (en)Chamaca Mia Juan Arvizu chante avec orchestre sur Archive.org
  67. (en)Daño Juan Arvizu chante avec Orquesta Chucho Zarzosa sur Archive.org
  68. (en)De Donde? Juan Arvizu chante avec CBS Tipica Orchestra chef d'orchestre Alfredo Antonini et accordéoniste John Serry Sr. sur Archinve.org
  69. (en) El Ay, Ay, Ay Juan Arvizu et Mario Clavell chante avec Orquesta Federico Ojeda sur Archive.org
  70. (en)El Bigot de Tomas Juan Arvizu chante avec le CBS Tipica Orchestra dirigé par Alfredo Antonini et accordéoniste John Serry Sr. sur Archive.org
  71. (en)El Tulipan Juan Arvizu chante avec La Orquesta Chucho Zarzosa sur Archive.org
  72. (en)Ella Juan Arvizu chante avec Orquesta Simon Alvarez sur Archive.org
  73. (es)Enamorada Juan Arvizu chante avec Orchestre dans Biblioteca Digital Hispánica - Biblioteca Nacional de España sur bdh.bne.es
  74. (en)Granada Enregistrement unique par Juan Arvizu pour Victor Records (#30705) sur "Discography of American Historical Recordings" - University of California at Santa Barbara - Library - Juan Arvizu et Granada sur adp.library.ucsb.edu
  75. (en)Juan Arvizu - Trubador of the Americas Juan Arvizu chante avec CBS Tipica Orchestra et Alfredo Antonini sur Archive.org
  76. (en)La Bamba Juan Arvizu chante avec orchestre sur Archive.org
  77. (en)Lejos Juan Arvizu chante avec Alfredo Cibelli Orchestre sur archive.org
  78. (en)Llevame SJuan Arvizu chante avec Simon Alvarez Orchestre sur Archive.org
  79. (en)Me lo Cantaro Ayer Junan Arvizu chante avec La Orquesta de Federico Ojeda sur Archive.org
  80. (en)Mi Carta Juan Arvizu chante avec orchestre sur Archive.org
  81. (en)Mi Sarape Juan Arvizu chante avec CBS Tipica Orchestra chef d'orchestre Alfredo Antonini accordéoniste John Serry Sr. sur Archive.org
  82. (en)Nada, Nada Juan Arvizu chante avec Orquesta de la Radio Caracas sur Archve.org
  83. (en)No Hagas Llorar A Esa Mujer - Juan Arvizu chante avec Orquesta Chucho Zarzosa sur Archive.org
  84. (en)No Merceces Nada Juan Arvizu chante avec La Orquesta Rafael de Paz sur Arcive.org
  85. (en)Noche de Amor Juan Arvizu chante avec CBS Tipica Orchestra chef d'orchestre Alfredo Antonini accordéoniste John Serry Sr. sur archive.org
  86. (en)Perfidia Juan Arvizu chante avec Marimba Pan-Americana et accordion sur Archive.org
  87. (en)Pobre Corazon Juan Arvizu chante avec accordéon, guitare et piano sur archive.org
  88. Poquito a Poco'' Juan Arvizu chante avec Simon Alvarez Orchestre sur Archive.org
  89. (en)Que Paso? Juan Arvizu chante avec CBS Tipica Orchestra chef d'orchestre Alfredo Antonini et accordéoniste John Serry Sr. sur Archive.org
  90. (en)Senior Del Milagro Juan Arvizu chante avec piano, guitare et accordéon sur archive.org
  91. (es)Seňora Tentación Juan Arvizu ahante avec orchestre asur Biblioteca Digital Hispánica - Biblioteca Nacional de España on bdh.bne.es
  92. Tu, Tu, y Tu Juan Arvizu chante avec orchestre sur Archive.org
  93. (en)Ven Juan Arvizu chante avec Alfredo Cibelli Orchestra sur Archive. org
  94. (en)Viva Sevilla! Juan Arvizu chante avec CBS Tipica Orchestra dirigé Alfredo Antonini accordéoniste John Serry Sr. sur Archive.org
  95. (en)Volvi Juan Arvizu wchante avec piano et orchestra sur Archive.org
  96. (en)Voy Gritando por la Calle Juan Arvizu chante avec La Orquesta Rafael de Paz sur Archive.org
  97. (en)Ya no Ves Juan Arvizu chante avec Trio Mastra sur Archive.org
  98. (en)Yo Juan Arvizu chante avec organist Salvador Muñoz sur Archive.org
  99. (en)O Grande Amor De María Grever 1954 Leg Film biographique de María Grever avec Juan Arvizu sur Archive.org
  100. (en)Cuando Me Vaya Film avec Juan Arvizu en tant que chanteur sur imdb.com
  101. a et b (en)Juan Arvizu sur imdb.com
  102. (en)Infidelidad Film avec Juan Arvizu en tant que chanteur sur imdb.com
  103. (en)Ahora Seremos Felices Film avec Juan Arvizu en tant que chanteur sur imdb.com
  104. Juan Arvizu on imdb.com

Liens externes[modifier | modifier le code]