Joseph Allard (violoniste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allard.
Joseph Allard
JosephAllard1927.jpg

Joseph Allard (violoniste)

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Instruments

Joseph Allard, né le à Woodland (Comté d'Aroostook, Maine) et mort le (à 74 ans) à Montréal, est un violoniste et compositeur canadien[1].

Joseph Allard, violoneux, compositeur (né le 1er juillet 1873 à Woodlands [l'actuel Léry], au Québec; décédé le 14 novembre 1947 près de Montréal, au Québec). Fils de violoneux, il commença à jouer du violon à l'âge de 9 ans. Il déménagea aux États-Unis quand il eut 16 ans et, au cours des 28 années subséquentes, gagna des concours de violoneux au New Hampshire, au Rhode Island, au Connecticut et au Massachusetts.

Il revint au Canada vers 1917 et s'établit par la suite à Ville Saint-Pierre, près de Montréal. J.Allard remporta plusieurs concours dans la région de Montréal et il semble qu'il se soit classé deuxième à un important concours tenu à Lewiston, Me, en 1926. Par la suite, il acquit une renommée grandissante dans l'est du Canada et le nord-est des États-Unis. Chez Victor, il commença à enregistrer sur l'étiquette Bluebird en 1928 et grava soixante-quinze 78t. au cours des 18 années qui ont suivi. Selon le discographe Gabriel Labbé, qui donne la liste des enregistrements de J.Allard dans son ouvragePionniers du disque folklorique québécois, ceux qui connurent le plus grand succès furent le Reel de l'aveugle, le Reel de Châteauguay, leReel de Jacques Cartier et le Reel du voyageur. À la fin des années 1930, Joseph Allard enregistra aussi six 78t. sur étiquette Bluebird sous le nom de Maxime Toupin.

En terminant son évaluation des enregistrements de Joseph 'Allard, Gabriel Labbé conclut : « ...ce "violoneux" avait su développer une technique remarquable, influencée tout de même par les musiques irlandaise et américaine [sic]. On l'avait surnommé "le prince des violoneux" parce qu'il avait un coup d'archet souple et léger et un doigté inimitable. » Le répertoire de J.'Allard comprend plusieurs centaines d'airs folkloriques et environ 60 de ses propres compositions. Jean Carignan, qui étudia avec J.Allard à Montréal (1927-31), devint le plus éloquent interprète de ce répertoire et du style de ce dernier. Il enregistra plusieurs des compositions de J. Allard et, en 1976, le microsillonJ intitulé Hommage à Joseph Allard.

Plusieurs autres instrumentistes folkloriques canadiens-français ont aussi joué et enregistré les oeuvres d'Allard, et des violoneux d'autres régions du Canada, dont Graham Townsend, ont étudié son style. Joseph Allard fut le violoneux le plus important du début du XXe siècle et sa réputation est maintenant légendaire.

En dépit de la popularité de ses disques et de l'influence qu'il exerça dans ses dernières années, il mena une existence relativement obscure et travailla comme pêcheur durant presque toute sa vie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Joseph Allard », The Canadian Encyclopedia,‎ (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]