Jorge González

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jorge Gonzáles
Données générales
Nom complet Jorge Gonzáles
Nom de ring Giant Gonzales[1]
Giant Gonzalez
El Gigante[1]
Nationalité Drapeau de l’Argentine Argentine
Né(e) le ,
El Colorado, Formosa
Mort(e) le (à 44 ans)[2],
San Martín, Chaco[2]
Taille 7 6 (2,29 m)[1]
Poids 435 lb (198 kg)[1]
Catcheur (ou catcheuse) décédé(e)
Fédération(s) World Championship Wrestling
World Wrestling Federation
New Japan Pro Wrestling
Entraîné(e) par Hiro Matsuda[3]
Carrière pro. 19901996

Jorge Gonzáles (né le à Formosa en Argentine, mort le , est un joueur de basket-ball et un catcheur (lutteur professionnel) argentin. Il commence à jouer au basket en Argentine et fait fait partie de son équipe nationale de basket-ball pour les championnats sud-américain de 1986 avant de participer à la draft NBA en 1988 où les Hawks d'Atlanta le choisissent au troisième tour.

Il se montre pas assez rapide pour jouer et Ted Turner, le propriétaire des Hawks lui propose de devenir catcheur à la World Championship Wrestling. Il y débute en 1990 et y reste jusqu'en 1992 en y remportant aucun championnat mais se distingue néanmoins et reçoit de la part du magazine Pro Wrestling Illustrated le titre de 2e Rookie de 1990 derrière Steve Austin. En 1993, il rejoint la World Wrestling Federation où il est le rival de l'Undertaker et quitte la fédération à l'été. Il rejoint ensuite la New Japan Pro Wrestling avant d'arrêter sa carrière en 1995.

Carrière au basket-ball (1985 -1988)[modifier | modifier le code]

En raison de sa taille, González s'intéresse au basketball et intègre les divisions de jeune de l'Hindú Club puis le Club de Gimnasia y Esgrima La Plata grâce à la recommandation de León Najnudel (en)[4]. Najnudel, qui est alors sélectionneur de l'équipe d'Argentine, le convoque pour le championnat d'Amérique du Sud en 1985 en Colombie[4].

En 1988, les Hawks d'Atlanta le choisissent au troisième tour de la draft cependant le staff juge ses aptitudes limités et il ne joue aucun match[5],[6].

Carrière de catcheur (1990-1995)[modifier | modifier le code]

World Championship Wrestling (1990-1993)[modifier | modifier le code]

En novembre 1989, Ted Turner le propriétaire des Hawks ainsi que celui de la World Championship Wrestling (WCW) lui propose de s'entraîner auprès d'Hiro Matsuda[7]. Il débute sous le nom d'El Gigante le 7 juillet 1990 au cours du Great American Bash où il fait équipe avec Junkyard Dog et Paul Orndorff et remportent par disqualification leur match face aux Four Horsemen (Arn Anderson, Barry Windham et Sid Vicious)[8]. Gigante ne lutte pas et reste dans le coin de son équipe pendant tout le match[8]. C'est la seule seule apparition télévisé d'El Gigante qui lutte ensuite dans des spectacles non retransmis à la télévision[9]. En fin d'année, il reçoit de la part du magazine Pro Wrestling Illustrated le titre de 2e Rookie de l'année derrière Steve Austin[10].

World Wrestling Federation (1993)[modifier | modifier le code]

González arrive à la WWF sous le nom de Giant Gonzales ; il est managé par Harvey Wippleman. González porte un costume lui donnant l'air de l'abominable homme des neiges, avec une musculature et des poils sur le corps[1]. Au Royal Rumble 1993, il intervient dans la bataille royale et attaque The Undertaker[11]. The Undertaker bat González au WrestleMania IX par disqualification, Giant Gonzales endormant the Undertaker avec du chloroforme[12].

À SummerSlam 1993, après sa défaite face à The Undertaker, le Giant se tourne vers Wippleman et lui porte un chokeslam, mettant un terme à leur association. Plus tard il s'attaque au duo Wippleman et Adam Bomb[13]. Il quitte la WWF en octobre 1993.

New Japan Pro Wrestling (1993-1995)[modifier | modifier le code]

Son dernier match a eu lieu le 8 février 1995, face à The Great Muta à la New Japan Pro Wrestling.

Autres médias[modifier | modifier le code]

Comme beaucoup de catcheurs de la WWF, González est devenu acteur, il a joué le rôle d'un immigrant dans un épisode de Alerte à Malibu. Il a aussi joué avec Hulk Hogan dans Caraïbes offshore[14].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

  • Prises de finition
  • Prises favorites

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Power Slam
    • Most Abysmal Wrestler of the Year (1993)
  • Wrestling Observer Newsletter awards

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Modèle:Réfénreces

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) « Profil de Jorge Gonzáles », sur Online World of Wrestling (consulté le 14 octobre 2009)
  2. a et b (en) Jon Waldman, « El Gigante / Giant Gonzalez passes away », sur Slam! Wrestling,‎ (consulté le 20 janvier 2016).
  3. (en) « Profil de Giant Gonzalez », sur Cagematch (consulté le 20 janvier 2016).
  4. a et b (es) « Adiós al Gigante González, un personaje de leyenda del básquet argentino », sur Clarín,‎ (consulté le 21 janvier 2016).
  5. (en) « 1988 NBA Draft », sur Sport-Reference (consulté le 7 février 2016).
  6. (en) Jerry Schwartz, « Tall Task for 7-6 Draft Pick », sur New York Times,‎ (consulté le 7 février 2016).
  7. (en) Alex Marvez, « Giant Experiment is 7-7, 415 pounds »,‎ (consulté le 7 février 2016).
  8. a et b (en) J.D. Dunn, « Dark Pegasus Video Review: Great American Bash ’90: New Revolution », sur 411mania,‎ (consulté le 8 février 2016).
  9. (en) « Match de Giant Gonzalez en 1990 », sur Cagematch (consulté le 8 février 2016).
  10. a et b (en) « Lauréats du PWI Rookie of the Year 1990 », sur Cagematch (consulté le 8 février 2016).
  11. (en) « Résultats Royal Rumble 1993 », sur Online World of Wrestling (consulté le 14 octobre 2009)
  12. (en) « Résultats WrestleMania IX », sur SLAM! Wrestling (consulté le 14 octobre 2009)
  13. (en) « Résultats SummerSlam 1993 », sur Online World of Wrestling (consulté le 14 octobre 2009)
  14. (en) Jorge González sur l’Internet Movie Database
  15. (de) « Observer: Worst Feud of the Year », sur genickbruch.com (consulté le 14 octobre 2009)