Jeanne d'Arc guerrière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Jeanne d'Arc guerrière est une statue représentant Jeanne d'Arc datant du XIXe siècle et réalisée par Edme-François-Étienne Gois[1].

Initialement située sur la place du Martroi, elle est depuis 2013 situé sur la rive gauche de la Loire dans le square de La Pucelle à Orléans (Loiret)

Géographie[modifier | modifier le code]

La statue est initialement située dans le centre-ville d'Orléans, sur la place du Martroi de 1804 à 1855, elle est ensuite déplacée à la tête du pont George-V sur la rive gauche de la Loire et y reste de 1855 à 1955[1].

En 1955, la statue est de nouveau déplacée sur le quai du Fort-des-Tourelles et y reste jusqu'en 2013, année à laquelle elle est placée dans le square de La Pucelle.

La statue de Jeanne d'Arc guerrière

Histoire[modifier | modifier le code]

La statue est commandée et réalisée au cours du Premier Empire[1]. Classée monument historique en 2017 avec cinq autres statues à Orléans[2], l'arrêté officiel est publié au Journal officiel en mai 2018[3].

Description[modifier | modifier le code]

Inspirée par un tableau de Philippe de Champaigne aujourd'hui disparu, mais dont on peut se faire une idée d'après des gravures, et par le portrait des échevins, Gois conçoit une Jeanne d'Arc en pied militarisée. Elle conserve le béret au panache de plumes et acquiert une cuirasse. Sa pose est dynamique et exaltée, foulant aux pieds le bouclier anglais, elle étreint une bannière qui n'est pas loin du drapeau bleu-blanc-rouge. Mais elle ne mesure que 2,60 m sur un socle de 2,90 m et elle déçoit les Orléanais[4].

Sources iconographiques de la statue[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Martine Gaucher-Vincent, « Jeanne d'Arc guerrière de Gois », sur archives.orleans-metropole.fr, (consulté le 22 juin 2018).
  2. Article sur le site Larep.fr La République du Centre, 5 mai 2018.
  3. Liste des immeubles protégés au titre des monuments historiques en 2017 sur le site Legifrance.gouv.org.
  4. Françoise Michaud-Fréjaville, Jeanne aux panaches romantiques, Cahiers de recherches médiévales, n°12 spécial, 2005. Mis en ligne le 28 juin 2008, consulté le 16 juin 2018 - [lire en ligne].

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Aufrère-Duvernay, Notice historique et critique sur les monuments érigés à Orléans en l'honneur de Jeanne d'Arc., Orléans, Imprimer de Pagnerre, , 48 p. (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :