Jean de Bernières (évêque de Sées)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernières.
Jean de Bernières
Image illustrative de l'article Jean de Bernières (évêque de Sées)
Détail du vitrail de la cathédrale de Sées représentant Jean de Bernières.
Biographie
Décès
Évêque de l’Église catholique
Évêque de Sées
Autres fonctions
Fonction religieuse
official de Lisieux

Jean de Bernières (Johannes de Berneriis[1]), mort le 15 avril 1294, est un évêque de Séez du XIIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une noble famille de Normandie, Jean de Bernières occupe la fonction d'official avant d'accéder au siège d'évêque de Séez en 1278[1].

Il participe en 1279 au concile provincial présidé à Pont-Audemer par l'archevêque Guillaume de Flavacourt, et y soutient ses droits contre Charles de Valois, comte d'Alençon[1]. Son évêché relevant immédiatement du roi, à qui seul appartenait le droit de régale, il ne peut, dit-il, reconnaître d'autre juridiction que la sienne.

Son arbitrage a souvent été sollicité. Il intervient en 1288 entre l'abbaye de Silly et le curé de Saint-Denis-des-Ifs. Il établit en 1292 un accord entre les chanoines de Sées et Martin Vital pour un droit de patronage. En 1293, il confirme la possession des églises d'Argentan à l'abbaye de Saint-Wandrille[1].

Il meurt le et est inhumé dans le chœur de la cathédrale, sous une tombe d'airain[1].

Reconstruction de la cathédrale de Sées[modifier | modifier le code]

Le chœur, les chapelles et le transept sont commencés dans le troisième quart du XIIIe siècle et terminés au début du XIVe siècle, comme atteste l'épitaphe dans le chœur de la cathédrale, qui présente Jean de Bernières comme le constructeur de la cathédrale. Celle-ci le qualifie de gratiosus aedificator ecclesiae sagiensis. Il serait également le donateur du virail oriental de la chapelle Saint-Latuin[1]. Elle sera consacrée le par l'évêque Philippe Le Boulanger, son successeur[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Pierre Desportes, Jean-Pascal Foucher, Françoise Loddé et Laurent Vallière (préf. Hélène Millet), Fasti Ecclesiae Gallicanae 9 Diocèse de Sées : Répertoire prosopographique des évêques, dignitaires et chanoines des diocèses de France de 1200 à 1500, Turnhout, Brepols, , 193 p. (ISBN 2-503-51823-0), « Notice des évêques: Jean de Bernières (1278-1294) », p. 85-86
  2. Christine Olde-Choukair, L’architecture normande au Moyen Âge : les étapes de la création, t. 2, Luneray, Éditions Charles Corlet/Presses Universitaires de Caen, , 2e éd. (ISBN 2-84133-134-2), « Sées : cathédrale Notre-Dame », p. 179-184

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]