Jean-Philippe Salabreuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Philippe Salabreuil
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 29 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Jean-Philippe Salabreuil, à l'état-civil Jean-Pierre Steinbach, est un poète français né à Neuilly-sur-Seine le et mort à Paris le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une licence en droit, il prépare une thèse sur Les coutumes africaines et séjourne trois ans en Afrique, y occupant un poste de conseiller auprès du Ministre de l'Éducation congolais.

Son premier recueil, La Liberté des feuilles, est remarqué par Jean Paulhan et parait chez Gallimard en 1964. Il obtient les prix Félix Fénéon et Max Jacob. Dans sa poésie, caractérisée par une rythmique savante, la fluidité d'une musique volontiers élégiaque et de longues envolées lyriques, le "moi" semble disparaître et se confondre avec le cosmos : "Chercherai-je un sens, ou bien le sens me cherchera-t-il ? Et pourtant quelque chose s'efforce en moi. Il s'achemine un monde obscur vers un vrai livre où je mettrai mon nom. Je suis hanté de sources profondes. J'ai de grands travaux dans le silence. Il me reste à découvrir le premier mot."

Jean-Philippe Salabreuil figure dans de nombreux ouvrages littėraires et dictionnaires de Poésie français et étrangers.

Ces dernières années, de plus en plus de sites web font référence à sa poésie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La Liberté des feuilles, Gallimard, « Le Chemin » (1964)
  • Juste retour d'abîme, Gallimard, « Le Chemin » (1965)
  • L'Inespéré, Gallimard, « Le Chemin » (1969)
Réédition posthume

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]