Jean-Noël Huck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Huck.

Jean-Noël Huck
Image illustrative de l’article Jean-Noël Huck
Jean-Noël Huck en 1976.
Biographie
Nationalité Français
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
Lieu Mutzig
Poste Milieu de terrain
Parcours senior1
SaisonsClubsM (B.)
-Flag of France.svg RC Strasbourg89 (8)
-Flag of France.svg OGC Nice236 (28)
-Flag of France.svg Paris FC32 (1)
-Flag of France.svg Paris SG60 (1)
-Flag of France.svg FC Mulhouse81 (6)
-Flag of France.svg RC Strasbourg18 (0)
-Flag of France.svg En Avant de Guingamp5 (0)
Sélections en équipe nationale
AnnéesSélectionM (B.)
-Flag of France.svg France 17 (0)
1 Matchs de championnat uniquement.
Tout ou partie de ces informations sont extraites de Wikidata.
Cliquer ici pour les compléter.

Jean-Noël Huck est un footballeur français né le 20 décembre 1948 à Mutzig (Bas-Rhin). Il était milieu de terrain. Il est le père de William Huck, également footballeur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Noël Huck commence le football à L'Association Sportive de Mutzig où il jouera notamment avec Arsène Wenger, devenu depuis son ami d'enfance. Repéré par le Racing Club de Strasbourg, il entame sa carrière professionnelle dans ce club avant de signer pour 7 ans à L'OGCN. Il a composé avec Roger Jouve et Jean-Marc Guillou le milieu de terrain de l'OGC Nice dans les années 1970. Objectivement, on peut dire que cette association de joueurs de grande qualité a permis au club azuréen de bien figurer au sein du Championnat de France de football de 1re Division en finissant, d'une part, deuxième lors de l'exercice 1975/76, juste derrière le très grand AS Saint-Etienne et, d'autre part, en parvenant en finale de la Coupe de France en mai 1978. Pratiquant un football élégant, rusé et très bien inspiré, Jean-Noël Huck, à l'instar de son coéquipier Jean-Marc Guillou fut sans conteste possible un joueur exemplaire tant du point de vue de son tempérament que de sa loyauté. Son élégance balle au pied, sa longue crinière et ses longues chevauchées côté droit lui valent encore à ce jour le surnom d'homme Cheval du côté du Stade du Ray.

Après avoir connu ses meilleures années de footballeur avec l'OGC Nice, il passe plusieurs saisons en demi-teinte au sein des deux clubs parisiens, le Paris Football Club puis le Paris SG. Il participe ensuite, lors de la saison 1981-82, à la fantastique épopée du FC Mulhouse qui obtient l'accession en première division après deux matches de barrages face à l'US Valenciennes-Anzin. Avec comme entraîneur-joueur Jean-Marc Guillou, son ancien coéquipier niçois, l'équipe de Mulhouse pratique alors un football offensif et spectaculaire qui ne lui permettra pas, cependant, de se maintenir parmi l'élite la saison suivante.

En 1985 il sera brièvement l'entraîneur du club de ses débuts professionnels, le RC Strasbourg, puis terminera sa carrière à l'EA Guingamp où il évolue en tant que joueur entraineur.

En 1990 il est appelé à la tête de l'équipe première de L'OGCN.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

  • mars 1985 - décembre 1985 : Drapeau : France RC Strasbourg
  • 1986-1987 : Drapeau : France EA Guingamp (entraîneur-joueur)
  • Drapeau : France OGC Nice (encadrement technique puis équipe première de décembre 1990 à Juin 1992).

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 17 sélections en équipe de France entre 1970 et 1975[1].
  • Vice-Champion de France en 1973 et 1976 avec l'OGC Nice
  • Finaliste de la Coupe de France en 1978 avec l'OGC Nice

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]