Jean-Marc Piotte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Marc Piotte
Jean-Marc Piotte02.jpg
Jean-Marc Piotte (novembre 2013).
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (78 ans)
Nationalité
Formation
Activités

Jean-Marc Piotte (né le 4 octobre 1940[1]) est un philosophe, un sociologue, un politicologue et un professeur québécois. Membre du comité fondateur de la revue Parti pris[2], il a été directeur du département de science politique de l'Université du Québec à Montréal (UQAM), président du Syndicat des enseignants de l'Université du Québec à Montréal (SPUQ) et vice-président de la Fédération nationale des enseignantes et enseignants du Québec (FNEEQ)[3].

Piotte est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la philosophie éthique et politique, le marxisme, le syndicalisme et la modernité.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en philosophie à l'Université de Montréal, il a obtenu un doctorat en sociologie à l'École des hautes études en sciences sociales[4] sur la pensée politique d'Antonio Gramsci.

Après avoir enseigné le français et l'initiation à la pensée au secondaire, puis la philosophie au cégep, il fait carrière au département de science politique à l'UQAM.

De 2003 à 2006, il a donne un séminaire intensif au DEA de science politique à l'Université Saint-Joseph de Beyrouth.

Ouvrages publiés[modifier | modifier le code]

  • La pensée politique de Gramsci, Paris, Anthropos, 1970 et 1977, Montréal, parti pris, 1970, VLB éd., 1987 et Lux, 2010.
  • Québec occupé, directeur, Montréal, parti pris, 1971.
  • Sur Lénine, Montréal, parti pris, 1972.
  • La lutte syndicale (chez les enseignants), directeur, Montréal, parti pris, 1973.
  • Portraits du voyage, avec Madeleine Gagnon et Patrick Straram le Bison ravi, Montréal, Éd. de l'Aurore, 1974.
  • Les travailleurs contre l'État bourgeois(avril et mai 1972), directeur, Montréal, Éditions de l'Aurore, 1975.
  • Le syndicalisme de combat, Montréal, Albert Saint-Martin, 1977.
  • Marxisme et pays socialistes, Montréal, VLB éd., 1979.
  • La communauté perdue, Montréal, VLB éd., 1987.
  • Sens et politique, Montréal, VLB éd., 1990.
  • Les grands penseurs du monde occidental, Montréal, Fides, 1997, 1999 et 2005.
  • Du combat au partenariat. Interventions critiques sur le syndicalisme québécois, Québec, Nota Bene, 1998.
  • Les Neuf Clés de la modernité, Montréal, Québec Amérique, 2001 et 2007.
  • ADQ : à droite toute ! Le programme de l’ADQ expliqué, directeur, Montréal, HMH, 2003.
  • Au bout de l'impasse, à gauche. Récits de vie militante et perspectives d'avenir, Codirection avec Normand Baillargeon, Montréal, Lux, 2007.
  • Un certain espoir, Montréal, Les Éditions Logiques, 2008.
  • Le Québec en quête de laïcité, codirigé avec Normand Baillargeon, Montréal, Écosociété, 2011.
  • Une amitié improbable. Correspondance 1963-1972 avec Pierre Vadeboncœur", Montréal, LUX, 2012.
  • Les Nouveaux Visages du nationalisme conservateur au Québec", avec Jean-Pierre Couture, Montréal, Québec Amérique, 2012.
  • Démocratie des urnes et démocratie de la rue. Regard sur la société et la politique", Québec Amérique, 2013
  • La Révolution des mœurs. Comment les baby-boomers ont changé le Québec, Québec Amérique, 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]