Jean-Louis Beydon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Louis Beydon
Description de cette image, également commentée ci-après
Jean-Louis Beydon
Nom de naissance Jean Louis Didier Patrick Beydon
Naissance
Paris 15e, France
Décès (à 69 ans)
Vanves, France[1]
Activité principale Directeur du conservatoire de Vanves
Activités annexes Pianiste-accompagnateur
Distinctions honorifiques Chevalier de l'ordre des arts et des lettres

Répertoire

Chanson française

Jean-Louis Beydon, pianiste-accompagnateur spécialisé dans le répertoire de chanson française, directeur du conservatoire de Vanves (92), est né le à Paris et décédé le [2] à Vanves. Il est l'arrière-petit-fils du côté maternel du peintre Georges Moreau de Tours[3] et fils de Maurice Beydon, ancien directeur général de la société Philips France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Louis Beydon commence l'apprentissage du piano chez Maïna Robur, vers l'âge de 6 ans[4]. A l'âge 15 ans, afin de pouvoir jouer en orchestre, il lui préfère le saxophone. Petit à petit, il remporte les premiers prix des conservatoires parisiens qu'il fréquente. Considéré comme un des plus grands de sa génération et malgré ses études classiques, il fait de l'improvisation son terrain de jeu.

Par sa passion pour son métier et son envie de la transmettre, à 18 ans il enseigne pour la première fois au conservatoire de Vanves. À l'âge de 30 ans, il est nommé directeur du conservatoire d'Étréchy (un des plus jeunes directeurs de France) puis de Vanves. Par la suite, en tant que directeur de conservatoire, Jean-Louis est un des premiers à introduire l'étude du jazz au sein des conservatoires français. Il forme aussi certains musiciens à l'accompagnement de chanson.

Au cours de sa carrière, il accompagne de nombreux chanteurs tels que Allain Leprest, Christelle Chollet dans (l'emPIAFée), Jacques Grillot[5], Marie Chasles (Brel en feux follets)[6], Bernard Joyet, Marc Ogeret, Pierre Barouh, Henri Courseaux (Molière du meilleur comédien dans un second rôle en 2010), Bạch Yến (chanteuse vietnamienne célèbre), Ayumi Ishihara (chanteuse japonaise), Guy Rombaux (Leprest à l'improviste)[7] , Yann Denis (C'est peut-être Leprest), Janick Bouchoucha (Une Femme en Chansons), Marie Leurent (Mots décroisés) ou encore Marianne de Malakoff[8]... mais aussi, "au pied-levé" ou de manière plus ponctuelle, Pierre Santini dans (J’aime Brecht), Claude Nougaro, Enzo Enzo, Cora Vaucaire, Kent, Sapho ou Juliette.

Il est nommé en , Chevalier de l'ordre des arts et des lettres[9].

Jean-Louis Beydon décède le 11 octobre 2019 à Vanves, sa ville de résidence, des suites de la maladie de Charcot.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums en public[modifier | modifier le code]

Allain Leprest,

Albums Studio[modifier | modifier le code]

Marie Chasles[10],

Yann Denis,

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Anne Audigier, Les compagnons pianistes, Paris, Editions L'Harmattan, , 256 p. (ISBN 978-2-296-11547-7, lire en ligne), p. 51

Stéphane Hirschi, Chanson : L'art de fixer l'air du temps : de Béranger à Mano Solo, Paris/Valenciennes, les Belles lettres, , 298 p. (ISBN 978-2-251-44344-7), p. 251

Webographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

« Le conservatoire de Vanves - Jean-Louis Beydon directeur et artiste », sur vanvesauquotidien, (consulté le )

« Janick Bouchoucha et Jean-Louis Beydon », sur leptit-m, (consulté le )

« Marie Chasles - La maison (Compilation Les coups de cœur des Francofolies 2001, La Rochelle et Spa)((M. Chasles / J-L. Beydon)) », sur Francophonie Diffusion, (consulté le )

Vidéos sur internet[modifier | modifier le code]

Ariane Bratz, « Jean-Louis Beydon raconte… », sur Facebook, mise en ligne 2019 (consulté le )

Michel Legrand, « Les moulins de mon coeur Beydon Ishihara », sur Youtube, mise en ligne 2017 (consulté le )

Allain Leprest, « Allain Leprest - Sur les pointes », sur Youtube, mise en ligne 2012 (consulté le )

Allain Leprest, « Allain Leprest "La Gitane" », sur Youtube, (consulté le )

Guy Rombaux, « Garde-moi la mer », sur Youtube, (consulté le )

Guy Rombaux, « C'est peut-être (Allain Leprest - Richard Galliano) », sur Youtube, (consulté le )

Yann Denis, « C'est peut-être... Leprest - Yann Denis/Jean-Louis Beydon », sur Dailymotion, (consulté le )

Charlotte Goupil, « Bilou par Charlotte Goupil et Jean-Louis Beydon », sur Youtube, (consulté le )

Patricia Damien, « Patricia DAMIEN & Jean-Louis BEYDON / Spectacle "Chapeau bas et merci Barbara" », sur Youtube, mise en ligne 2019 (consulté le )

Allain Leprest, « Allain Leprest - S.D.F. », sur Youtube, mise en ligne 2013 (consulté le )

Allain Leprest, « Allain Leprest - Y'a rien qui se passe », sur Youtube, mise en ligne 2013 (consulté le )

Marie Leurent, « Marie Leurent - L'air des filles », sur Youtube, mise en ligne 2015 (consulté le )

Edith Piaf, « Christelle Chollet : l'empiafée », sur Dailymotion, mise en ligne 2014 (consulté le )

Notes et références[modifier | modifier le code]