Jean-Claude Dupont (ethnologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dupont ou Dupond (homonymie).
Jean-Claude Dupont
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Nationalité
Activité

Jean-Claude Dupont (né le à Saint-Antonin, au Québec, et décédé le ) est un ethnologue, professeur, essayiste, éditeur et peintre naïf québécois.

Formation[modifier | modifier le code]

Détenteur d'un baccalauréat ès arts de l'Université Sainte-Anne, en Nouvelle-Écosse, en 1960, Jean-Claude Dupont poursuit ses études à l'Université Laval, à Québec, où il reçoit une licence ès lettres (1963), une maîtrise ès arts et un doctorat en ethnologie. Par la suite, il entreprend des études postdoctorales au Centre d'ethnologie française de Paris. Sous l'égide de ses maîtres, dont le professeur Luc Lacourcière, Jean-Claude Dupont s'inspire de travaux français et américains (Leroi-Gourhan et Henry Glassie, entre autres) pour associer des techniques et des gestes, jusque-là considérés de façon isolée, à une communauté dans laquelle ils ont acquis une valeur sociale.

Carrière[modifier | modifier le code]

Professeur à la Memorial University de Saint-Jean (1964-1965), à Terre-Neuve, et à l'Université de Moncton (1965-1967), au Nouveau-Brunswick, Jean-Claude Dupont enseigne à l'Université Laval de 1968 jusqu'à sa retraite en 1999. En 1979, il devient professeur titulaire du programme d'ethnologie. De 1976 à 1982, il a été directeur du Centre d'études sur la langue, les arts et les traditions populaires des francophones en Amérique du Nord (CÉLAT). Il a été professeur invité à l'Institut français de Worcester au Massachusetts et aux universités de New York à Albany, de Sudbury en Ontario et de Moncton au Nouveau-Brunswick. Il a dirigé plus de 50 mémoires de maîtrise et 25 thèses de doctorat.

Entre 1973 et 1976, Jean-Claude Dupont a aussi écrit les textes de plusieurs chansons mises en musique par Daniel DeShaime ou encore, Angèle Arsenault et popularisées par Edith Butler. (Sail à majeur, l'Acadie s'marie, Les berceaux, Nos hommes ont mis la voile, etc.).

Famille[modifier | modifier le code]

En 1963, il épouse Jeanne Pomerleau qui devient sa principale collaboratrice dans ses enquêtes sur le terrain au Québec et dans les provinces maritimes.

Publications (sélection)[modifier | modifier le code]

Jean-Claude Dupont est l'auteur d'une quarantaine d'ouvrages scientifiques sur la culture populaire. Ses publications portent sur les différentes régions du Québec, d'abord sur la Beauce, et portent aussi sur l'Acadie.

Sur la Beauce :

  • 1965 : Les noms de lieux de la Beauce
  • 1972 : Le monde fantastique de la Beauce, repris en 1974 sous le titre Le Légendaire de la Beauce
  • 1976 : Contes de bûcherons

Recueils de légendes :

  • Une quinzaine de recueils de légendes se rapportant à l'Amérique française, au fleuve et à la culture amérindienne. Il illustre ces légendes de peintures naïves et ses tableaux ont été exposés au Québec, ailleurs en Amérique du Nord ainsi qu'en Europe. Il a produit ainsi plus de quatre cents toiles. Ses recueils sont publiés aux Éditions J.-C. Dupont.

Métiers et pratiques :

  • 1966 : L'Artisan forgeron et ses traditions (objet de son mémoire de maîtrise)
  • 1974 : Traditions des métiers du fer dans la société québécoise (objet de sa thèse de doctorat)
  • 1974 : Le pain d'habitant
  • 1975 : Le Sucre du pays
  • 1977 : Le fromage de l'Île d'Orléans
  • 2004 : Le temps des sucres

Sur l'Acadie :

  • 1972 : Héritage d’Acadie
  • 1979 : Histoire populaire d'Acadie

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Membre de la Société royale du Canada (Académie des sciences humaines)
  • 1985 : Les Abénaquis d'Odanak l'ont fait membre honoraire de leur communauté.
  • 1992 : Ordre des Francophones d'Amérique
  • 1993 : Médaille Marius-Barbeau de l'Association canadienne d'ethnologie et de folklore
  • 1996 : Hommage du Conseil international des monuments et des sites, un organisme partenaire de l'Unesco, en reconnaissance de sa contribution à la mise en valeur du patrimoine
  • 1998 : Prix Gérard-Morisset[1]
  • 2004 : Doctorat d’honneur ès lettres de l’Université de Moncton
  • 2005 : Ordre du Canada
  • 2012 : Doctorat honorifique en études acadiennes, de l'Université Sainte-Anne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gaëtan Lemay et Claude Janelle, « Dupont, Jean-Claude : Prix Gérard-Morisset », Prix du Québec,‎ (lire en ligne).

Médiagraphie[modifier | modifier le code]