Jean-Baptiste Sirey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Baptiste Sirey
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Jean-Baptiste Sirey (1762-1845) est un jurisconsulte français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Sirey naît à Sarlat où son père est greffier au présidial. Il embrasse d'abord la carrière ecclésiastique. Curé de Doissat, il prête serment à la constitution civile du clergé et devient vicaire général de Pierre Pontard, le nouvel évêque constitutionnel de Périgueux. Cependant, suspecté de royalisme, il est emprisonné sous la Terreur.

Après sa libération, il collabore au Comité de législation de la Convention, puis exerce des responsabilités à la division criminelle du ministère de la Justice sous le Directoire.

Après le 18 brumaire, il devient avoué près le Tribunal de cassation, puis avocat au Conseil d’État et à la Cour de cassation, sous la protection, semble-t-il, de Jacques de Malleville, comme lui originaire de Dordogne.

Il épouse en 1800 Marie-Jeanne de Lasteyrie du Saillant, nièce de Mirabeau.

Il meurt en 1845 à Limoges.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il est l’auteur du Recueil général des lois et des arrêts connu sous le nom de Recueil Sirey, regroupant les principaux lois et arrêts en matière civile, criminelle, commerciale, et de droit public. Continué après sa mort, le Recueil Sirey a fusionné avec le Recueil Dalloz en 1965.

Il est aussi l’auteur de plusieurs codes annotés.

En 1794 (frimaire an III), il publie Du tribunal révolutionnaire chez l'imprimeur Du Pont, rue de la Loi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]