Jean-Baptiste Saint-Jure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Jean-Baptiste Saint-Jure
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Jean-Baptiste Saint-Jure (1588-1657) est un prêtre et écrivain jésuite. Bérullien spiritualiste, il a laissé de nombreux ouvrages religieux[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Saint-Jure, ou Sainct-Jure, naît à Metz en 1588. Il entre comme novice de la Compagnie de Jésus à Nancy en 1604. Il est le fondateur d'un établissement d'enseignement à Alençon dont il est le premier recteur. Il sera par la suite recteur de divers autres collèges, à Amiens, Orléans et Paris.

Il est connu pour avoir été, à la suite d'un autre père Jésuite, Jean-Joseph Surin, le directeur spirituel de la célèbre sœur Jeanne des Anges après que celle-ci eut été délivrée des démons qui la possédaient et avec qui il échangea une volumineuse correspondance. Il fut également le père spirituel de Gaston de Renty.

Jean-Baptiste Saint-Jure décéda le , à Paris.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'œ Homme Religieux, Des Règles et des Vœux de la Religion, Bechet, Paris, 1663 ;
  • De la Connoissance et de l'amour du fils de Dieu Nostre Seigneur Jésus-Christ, Paris : S. Cramoisy et G. Cramoisy, 1656 ;
  • L'union, 1653 ;
  • La vie de M. de Renty, 1651 ;
  • Méditations sur les plus grandes et plus importantes véritez de la foy, rapportées aux trois vies spirituelles, à la purgative, à l'illuminative et à l'unitive, Vve J. Camusat, Paris, 1649 ;
  • L'homme spirituel, où la vie spirituelle est traitée par ses principes, S. et G. Cramoisy, Paris, 1646 ;
  • Le Livre des éluz. Jésus-Christ en croix, Vve J. Camusat, Paris , 1643 ;
  • Les trois filles de Job
  • De la connaissance et de l’amour du Fils de Dieu, 1634 ;
  • Les Petites actions (sd).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité sur bnf.fr

Lien externe[modifier | modifier le code]

  • Notes biographiques dans : Henri Bremond. Histoire littéraire du sentiment religieux en France, depuis la fin des guerres de religion jusqu'à nos jours. Chapitre V : Jésuites bérulliens.