Je veux y croire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

I See the Light

I See the Light
Chanson de Mandy Moore et Zachary Levi
extrait de l'album Tangled: Original Soundtrack
Sortie 16 novembre 2010
Enregistré 2010
Durée 3 min. 44
Format CD single
Auteur Glenn Slater
Compositeur Alan Menken
Producteur Alan Menken
Label Walt Disney Records

Je veux y croire (I See the Light en version originale) est une chanson écrite par le compositeur Alan Menken[1] et le parolier Glenn Slater pour le long métrage d'animation des studios Disney Raiponce, sorti en 2010. Ce duo a été enregistré dans sa version originale par l'artiste américaine Mandy Moore et l'acteur américain Zachary Levi qui interprètent respectivement dans le film les personnages principaux Raiponce et Flynn Rider.

Adaptation française[modifier | modifier le code]

La version française de la chanson, interprétée par Maeva Méline (Raiponce) et Emmanuel Dahl (Flynn Rider) a été adaptée par Houria Belhadji.

Récompenses et nominations[modifier | modifier le code]

La chanson a remporté de nombreux prix et distinctions. Elle a été nominée à l'Oscar de la meilleure chanson originale et à la 68e cérémonie des Golden Globes, en 2011. La chanson a remporté le Critics Las Vegas Film Society Award[2] et un Grammy Award[3]. Depuis sa sortie, la chanson a été reprises par plusieurs artistes dont David Harris et Lucy Durack et la chanteuse classique Jackie Evancho[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bill Graham, « Alan Menken Exclusive Interview TANGLED », sur Collider, Collider.com, (consulté le 15 décembre 2013)
  2. (en) Susan King, « Las Vegas Film Critics Society Awards », sur Los Angeles Times, Los Angeles Times, (consulté le 16 décembre 2013)
  3. (en) Andrew Gans, « Alan Menken and Glenn Slater Win Grammy Award » [archive du ], sur Playbill, Playbill, Inc, (consulté le 16 décembre 2013)
  4. (en) Juan Rodríguez Flores, « Jackie Evancho reveals details of her new album, produced by Humberto Gatica », sur Latino Weekly Review, Latino Weekly Review, (consulté le 30 décembre 2013)