Jane Eyre (film, 2011)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jane Eyre (homonymie).

Jane Eyre est un film britannique réalisé par Cary Fukunaga, selon un scénario de Moira Buffini adapté du roman de Charlotte Brontë, Jane Eyre, publié en octobre 1847, sorti en 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le spectateur découvre une jeune femme fuyant sur une lande oppressante. A bout de forces, elle va être recueillie par un jeune pasteur et ses deux sœurs. La jeune femme prétend s'appeler Jane Eliott, elle semble hantée par son passé. Le pasteur St John Rivers et ses sœurs respectent son secret ; le pasteur va l'aider en lui trouvant un travail d'institutrice.

De nombreux flash-back éclairent peu à peu le destin de la jeune femme. Le spectateur découvre son enfance d'orpheline, maltraitée par sa tante et ses cousins, puis placée dans un internat, Lowood, où punitions physiques et privations sont la coutume. La jeune Jane s'y lie d'amitié avec une autre fillette qui meurt, emportée par la tuberculose.

Devenue jeune femme, Jane quitte l'école de Lowood pour devenir préceptrice de la petite Adèle, à Thornfield, un château ancien, isolé. Elle s'acquitte avec efficacité de sa tâche de préceptrice mais s'ennuie. Lorsqu'elle rencontre le maître des lieux, Mr Rochester, ils confrontent leur caractère et Jane affirme sa liberté de parole malgré son statut d'employée. Elle assiste à plusieurs phénomènes étranges (incendie, blessure d'un visiteur, bruits la nuit dans le château). Sa discrétion, sa loyauté et sa liberté gagnent le cœur de Rochester. Alors que celui-ci semble courtiser Mlle Blanche Ingram, c'est à Jane qu'il fera sa demande en mariage. Celle-ci accepte malgré la différence de classe sociale. L'intendante Mrs Fairfax la met en garde.

Au moment où le prêtre s'apprête à les unir dans une petite chapelle, un homme surgit et s'oppose au mariage. Il s'agit de l'homme de loi de Richard Mason. Richard Mason est le frère de la femme de Mr Rochester, Bertha Antoinetta Mason, devenue folle. C'est elle qui vit dans une pièce secrète, elle qu'on entend la nuit, elle qui a mis le feu à la chambre de Rochester, elle qui a blessé son frère venu la voir. Rochester supplie Jane de rester ; elle refuse, ne pouvant supporter son mensonge, refusant de s'abaisser à vivre comme cela. La nuit suivante, au petit matin, Jane s'enfuit à travers la lande.

Recueillie par St John Rivers et ses sœurs, son amour pour Rochester la hante. St John qui a percé le secret de son identité lui apprend qu'elle hérite d'un oncle. En remerciement de leur aide, elle donne de l'argent aux Rivers et leur demande de la considérer comme leur sœur. St John va partir aux Indes comme missionnaire, il lui propose de l'accompagner, comme épouse, elle pourra alors utiliser son don pour le dessin et la peinture. Jane refuse car elle aime St John comme un frère et ne veut pas d'un mariage sans amour. Elle retourne à Thornfield. Arrivée sur place, elle constate que le château n'est plus qu'une ruine brûlée. Mrs Fairfax la surprend, lui apprend l'incendie provoqué par Mrs Rochester et la mort de celle-ci. Jane retrouve Mr Rochester, le spectateur découvre que celui-ci est devenu aveugle ; le couple se retrouve et s'étreint.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source et légende : Version française (V. F.) sur RS Doublage[2]

Production[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

En novembre 2009, on a appris que Mia Wasikowska jouerait le rôle-titre, et que Michael Fassbender tiendrait celui de Rochester[3]. À la différence de nombreuses versions filmées précédentes, le choix s'est cette fois-ci porté sur une actrice proche de l'âge de l'héroïne du roman[4]. Cary Fukunaga a souligné que Mia Wasikowska serait capable de traduire l'intelligence et le sens de l'observation de son regard, tout en parvenant à ne pas jouer de son physique, comme il convient à la discrétion de son personnage[5].

La participation de Mia Wasikowska est une conséquence de son rôle dans Alice au pays des merveilles, qui l'a poussé à lire quelques classiques, dont To Kill a Mockingbird de Harper Lee, 1984 de George Orwell et Jane Eyre ; c'est la lecture des premiers chapitres du livre qui la pousse à se proposer pour le rôle[6].

Pour le rôle de Rochester, le metteur en scène a affirmé que, s'il admettait que certains acteurs pouvaient avoir un physique plus conforme au héros du roman, il était convaincu que Michael Fassbender avait la personnalité qui convenait au personnage[5]. Jamie Bell, Judi Dench, Sally Hawkins, Imogen Poots, Holliday Grainger et Tamzin Merchant ont également rejoint la distribution du film[7],[8].

Récompense[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche DVD / Blu-ray du film » sur AlloCiné, consulté le 26 novembre 2012
  2. « Fiche de doublage V. F. du film » sur RS Doublage, consulté le 26 novembre 2012
  3. Ali Jaafar, « Wasikowska in talks for 'Jane Eyre'  », sur Variety,‎ 19 novembre 2009 (consulté le 18 mars 2010)
  4. Ben Hoyle, « Brooding Brontës replace Austen as ‘bonnet drama’ returns », sur timesonline.co.uk,‎ 24 avril 2010 (consulté le 27 avril 2010)
  5. a et b Barbara Chai, « Does ‘Jane Eyre’ Do Justice to the Book?  », sur The Wall Street Journal,‎ 10 mars 2011 (consulté le 10 mars 2011)
  6. Mary Pols, « Jane's Heir. Mia Wasikowska plays it plain », Time Magazine,‎ 21 mars 2011, p. 45
  7. « Production begins on Jane Eyre »,‎ 19 mars 2010 (consulté le 19 mars 2010)
  8. Borys Kit, «  'Jane Eyre' adaptation attracts cast », sur Hollywood Reporter,‎ 10 février 2010 (consulté le 18 mars 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]